Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Amériques

La Colombie proposera un pacte régional pour l'Amazonie devant l'ONU

Le président colombien Ivan Duque à Medellin, en Colombie, le mercredi 26 juin 2019. (AP Photo / Luis Benavides)

Le président colombien Ivan Duque a affirmé dimanche qu'il présenterait la proposition d'un pacte régional pour la conservation de l'Amazonie devant l'assemblée générale des Nations unies à New York en septembre, en réponse aux incendies affectant le "poumon" de la planète.

"Nous voulons piloter un pacte de conservation entre les pays qui partagent ce territoire amazonien", a dit le chef de l'Etat dans le village indigène d'Isla Ronda, à l'extrême sud du pays, dans le département de l'Amazonas, limitrophe du Pérou et du Brésil.

"Actuellement nous n'avons pas de situation d'incendies comparable à celle du Brésil, mais nous devons nous prémunir et cette visite vise à tirer la sonnette d'alarme", a ajouté M. Duque.

Avant de présenter sa proposition à l'ONU, le président colombien de droite mettra ce pacte sur la table lors du conseil des ministres binational qu'il doit tenir mardi prochain avec son homologue péruvien Martin Vizcarra à Pucallpa (centre-est du Pérou).

Samedi, Ivan Duque avait déjà lancé depuis Cali "un appel à la communauté internationale pour qu'elle comprenne qu'outre les discours, des moyens et un soutien scientifique sont nécessaires pour préserver notre poumon amazonien".

Après s'être entretenu par téléphone avec le président brésilien Jair Bolsonaro, M. Duque avait précisé que les fonds seraient également utilisés pour lutter contre la criminalité transnationale liée au trafic d'espèces dans le "poumon de la planète".

Outre la Colombie et le Brésil, la forêt amazonienne s'étend sur le Pérou, la Bolivie, le Venezuela, le Guyana, la Guyane française, le Surinam et l'Equateur.

Le nombre des incendies a augmenté de 1.130 dans tout le Brésil en 24 heures, selon l'Institut national de recherche spatiale (INPE). Les derniers chiffres arrêtés samedi soir font état de 79.513 feux de forêt depuis le début de l'année dans ce pays, dont un peu plus de la moitié en Amazonie.

Sous la pression internationale, et alors que le G7 a mis le sujet à son ordre du jour, le Brésil a fini par entrer en action dimanche en Amazonie, deux avions C-130 Hercules larguant les premières dizaines de milliers de litres d'eau au-dessus de la forêt tropicale.

Avec AFP

Toutes les actualités

Martin Fayulu veut des élections anticipées en RDC

Martin Fayulu veut des élections anticipées en RDC
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:52 0:00

Joe Biden se distingue-t-il assez de Donald Trump?

Joe Biden se distingue-t-il assez de Donald Trump?
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:58 0:00

Les tensions diplomatiques se multiplient suite à la nouvelle loi chinoise à Hong Kong

Les tensions diplomatiques se multiplient suite à la nouvelle loi chinoise à Hong Kong
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:02 0:00

Le rappeur Kanye West candidat à la présidentielle américaine

Le rappeur Kanye West candidat à la présidentielle américaine
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:56 0:00

Hausse des cas d'infections de coronavirus dans le monde

Le personnel médical portant un équipement de protection individuelle (EPI) procède à un examen médical de porte à porte à l'intérieur des bidonvilles de Dharavi pour lutter contre la propagation du coronavirus COVID-19 à Mumbai, le 24 juin 2020. (Photo INDRANIL MUKHERJEE / AFP)

La pandémie du nouveau coronavirus a déjà fait plus de 535.000 morts sur plus de 11 millions des cas d'infection dans le monde. Alors que les pays poursuivent les déconfinements, certains voient leur taux d’infections grimper.

L'Inde a recensé près de 700.000 cas confirmés. Il devient le troisième pays le plus touché au monde derrière les Etats-Unis et le Brésil.

Pour faire face à l'afflux de malades, la capitale indienne a ouvert un grand centre d'isolement d'une capacité de 10.000 lits, dans un hall normalement dédié aux rassemblements religieux. Les autorités ont aussi réquisitionné des hôtels et salles de réception. D'autres agglomérations ont ordonné des mesures de reconfinement.

Les Etats-Unis ont enregistré 40.000 cas en 24 heures ce week-end; un record depuis plus d'une semaine. "Nous avons rouvert beaucoup trop tôt en Arizona", déplorent les autorités, qui plaident pour un reconfinement.

En Arizona, près de 90% des lits en service de réanimation sont occupés. Au Texas, les services de réanimation risquent d'être débordés "d'ici dix jours ». Les plages de Los Angeles ont de nouveau été fermées et Miami mis sous couvre-feu.

En France, le musée du Louvre rouvre ses portes à Paris. En Angleterre, la réouverture des pubs a entraîné des débordements festifs, faisant craindre de nouvelles contaminations dans un pays déjà durement touché. En Espagne, plus de 70.000 personnes ont été soumises dimanche à des mesures d'isolement.

Au Pays-Bas, des dizaines de milliers de visons ont été abattus après que des cas de Covid-19 ont été signalés dans 20 élevages afin d'éviter qu'ils ne deviennent des foyers de contamination.

En Amérique latine, le Mexique est devenu le 5e pays le plus endeuillé, avec plus de 30.400 décès. Le Chili a franchi le seuil des 10.000 morts, la Colombie celui des 4.000 morts et le Pérou, celui 300.000.

L’Iran déplore ce lundi 160 nouveaux décès dûs au Covid-19. Il devient le pays plus touché par la pandémie au Proche et au Moyen-Orient.

L'Australie va isoler l'Etat de Victoria du reste du pays après une flambée d'infections dans la ville de Melbourne, notamment dans plusieurs immeubles densément peuplés.

L'Afrique totalise plus 11.300 décès pour environ 479.000 cas. À Madagascar, Antananarivo, la capitale, sera de nouveau placée en confinement à partir d’aujourd’hui.

Le Kenya reprend tous ses vols le 1er août. Le président Uhuru Kenyatta a cependant annoncé la fin de l'interdiction d'entrer ou de sortir de Nairobi, Mombasa et du comté de Mandera. Il a également assuré qu'il n'hésiterait pas à "reconfiner" si la situation sanitaire s'empirait.

Voir plus

XS
SM
MD
LG