Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

La collection d’œuvres d'art de Bowie présentée à New York

Les fans ont rendu hommage à leur idole David Bowie, Londres, le 14 janvier 2016.

Les œuvres d'art acquises par David Bowie ont été présentées à New York, une collection qui inclut des joyaux signés Jean-Michel Basquiat ou Damien Hirst et qui sera bientôt mise aux enchères.

Le chanteur britannique, mort d'un cancer en janvier à l'âge de 69 ans, "avait comme collectionneur la même attitude qu'avec la musique, il n'avait pas peur de regarder hors des sentiers battus", a expliqué Simon Hucker, spécialiste d'art moderne et post-moderne britannique chez Sotheby's, organisateur de la vente aux enchères prévue pour les 10 et 11 novembre.

En tant que contributeur au magazine Modern Painters dans les années 1990, Bowie, déjà devenu une icône du rock, "interviewait des artistes qu'il trouvait bons, mais dans l'ensemble il était très discret sur ses activités de collectionneur", explique le spécialiste.

Près de la moitié de la collection Bowie est constituée d'oeuvres de certains des artistes britanniques les plus réputés du 20e siècle, comme Damien Hirst, Frank Auerbach et Graham Sutherland.

Parmi les quelque 350 oeuvres présentées, l'une des perles est le tableau "Air Power" (1984) de l'artiste new-yorkais Jean-Michel Basquiat, devenu célèbre après sa mort par overdose en 1988 à 27 ans.

Il a été estimé entre 3,3 et 4,6 millions de dollars.

Il y a aussi une toile circulaire aux airs de kaléidoscope co-signée Hirst/Bowie et intitulée "Beautiful, hallo space-boy", en référence au personnage de l'astronaute Major Tom créé par David Bowie.

La collection comprend aussi des pièces du créateur italien Ettore Sottsass et de son Memphis Group, qui ont introduit des éléments du pop-art dans le mobilier de bureau.

La collection doit ensuite être présentée à Londres, Los Angeles et Hong Kong.

Avec AFP

Toutes les actualités

Deux policiers blessés par balle à Louisville dans l'État du Kentucky

La police et les manifestants convergent lors d'une manifestation, le mercredi 23 septembre 2020, à Louisville, Kentucky. (AP Photo/John Minchillo)

Deux policiers ont été blessés par balle et un suspect a été interpellé dans la ville américaine de Louisville, où se déroulait mercredi soir une manifestation antiraciste liée à la mort de l'Afro-Américaine Breonna Taylor en mars, a indiqué la police.

"Deux agents de police ont été blessés par balle. Ils sont en train d'être soignés à l'hôpital University", a précisé le chef par intérim de la police de Louisville, Robert Schroeder, lors d'une conférence de presse, ajoutant que leur état était stable et que leur vie n'était a priori pas menacée.

Les noms des agents ou du suspect n'ont pas été communiqués.

Dernier hommage à la juge Ruth Bader Ginsburg

Dernier hommage à la juge Ruth Bader Ginsburg
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:07 0:00

Affaire Breonna Taylor: aucun policier ne sera poursuivi pour homicide

Le procureur général du Kentucky, Daniel Cameron, s'exprime lors de la Convention nationale républicaine depuis l'auditorium Andrew W. Mellon à Washington, le mardi 25 août 2020. (AP Photo/Susan Walsh)

Un policier blanc impliqué dans la mort de l'Afro-américaine Breonna Taylor, tuée chez elle en mars lors d'une perquisition bâclée, a été inculpé, a annoncé mercredi Daniel Cameron, procureur général de l'État du Kentucky.

Brett Hankison, l'un des trois agents mis en cause, est poursuivi pour mise en danger de la vie d'autrui, une charge criminelle en-deçà de celle d'homicide. Il avait été licencié de la police en juin.

Selon Mr Cameron, qui est lui-même Afro-Américain, les deux autres policiers ne seront pas poursuivis.

M. Hankison devait être placé en détention et sa caution a été fixée à 15.000 dollars.

L'avocat de la famille de Breonna Taylor, Ben Crump, a dénoncé sur Twitter une décision "scandaleuse et insultante".

L'ancien policier "a été inculpé pour trois charges de mise en danger de la vie d'autrui. Ces trois charges sont pour des balles qui ont fini dans d'autres appartements mais RIEN pour ce qui est arrivé" à Breonna Taylor, a-t-il écrit.

L'infirmière de 26 ans avait été tuée en pleine nuit à son domicile le 13 mars quand les trois policiers s'y étaient présentés munis d'un mandat d'arrêt dit "no knock", qui leur permet d'entrer chez un suspect sans s'annoncer.

A leur arrivée, son compagnon avait ouvert le feu avec une arme détenue légalement. Les agents avaient riposté et Breonna Taylor avait reçu plusieurs balles. Son compagnon a ensuite expliqué que les agents ne s'étaient pas annoncés et qu'il avait cru avoir affaire à un cambrioleur. Eux assurent s'être présentés avant d'entrer.

Lors de la conférence de presse de mercredi, M. Cameron a dit qu'un témoin qui vivait dans l'immeuble avait confirmé avoir entendu les policiers s'annoncer. Onze autres témoins ont dit le contraire, selon une journaliste du New York Times.

Des manifestants ont commencé à marcher dans les rues de Louisville, où Mme Taylor avait été tuée.

Donald Trump présentera dès samedi une candidate pour succéder à la juge Ruth Bader Ginsburg

Donald Trump présentera dès samedi une candidate pour succéder à la juge Ruth Bader Ginsburg
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:07 0:00

Joe Biden en Floride pour courtiser le vote des électeurs hispaniques

Joe Biden en Floride pour courtiser le vote des électeurs hispaniques
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:04 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG