Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La coalition en Irak et Syrie admet 16 victimes civiles de plus


Le général Yahya Rasooli, porte-parole du commandement interarmées irakien, lors d'un entretien avec AP à Bagdad, le 28 mars 2017.

La coalition internationale antijihadiste menée par les Etats-Unis en Syrie et en Irak a reconnu la mort de 16 civils supplémentaires au cours de frappes aériennes, portant le total à un minimum de 817 civils tués en trois ans.

La coalition a précisé dans un communiqué avoir achevé en novembre l'examen de 101 signalements de victimes civiles potentielles, dont 92 ont été jugés non crédibles.

>> Lire aussi : 24 civils tués dans des raids aériens russes à l'est de la Syrie

Mais 9 signalements, portant sur des bombardements compris entre le 20 mars et le 17 octobre 2017, ont été considérés crédibles et ont fait 11 victimes civiles.

En outre, la coalition a ajouté 5 victimes civiles à son décompte, sur la base de signalements précédents qu'elle n'avait pas reconnus jusque là comme étant de sa responsabilité.

"A ce jour, sur la base des informations disponibles, (la coalition) estime probable qu'au moins 817 civils ont été involontairement tués par des frappes de la coalition" depuis le début de l'opération contre le groupe Etat Islamique en août 2014, précise le communiqué.

>> Lire aussi : Retour de plus de 400 soldats américains après la défaite de Daesh à Raqa

Fin novembre, 603 signalements restaient encore en cours d'examen.

La coalition a mené en trois ans 28.562 frappes contre l'EI, qui ont entraîné 1.799 signalements de victimes civiles potentielles dont seulement 208 ont été jugés crédibles.

Selon une récente enquête du New York Times en Irak, 20% des frappes aériennes menées par la coalition antijihadiste dirigée par les Etats-Unis ont fait des victimes civiles, une proportion bien supérieure à celle de 0,36% revendiquée par la coalition.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG