Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

La candidate Warren promet à Bill Gates qu'il ne paiera pas 100 milliards d'impôts

La sénatrice Elizabeth Warren

Alors que Bill Gates semble s'inquiéter des impôts qu'il pourrait avoir à payer si Elizabeth Warren, l'une des favorites de la primaire démocrate aux Etats-Unis, arrivait au pouvoir, cette dernière lui a "promis" que ce ne serait pas 100 milliards de dollars.

Mme Warren a fait d'une taxe sur les très grandes fortunes l'une des idées phares de sa campagne et le co-fondateur de Microsoft s'est interrogé lors d'une conférence mercredi sur le montant qu'il devrait verser à l'Etat si elle était élue à la présidentielle de 2020.

"J'ai payé plus de 10 milliards de dollars d'impôts, j'ai payé plus d'impôts que quiconque", a affirmé l'homme d'affaires qui se dispute avec le créateur d'Amazon, Jeff Bezos, et la famille de Bernard Arnault, le propriétaire de LVMH, la place de la plus grande fortune au monde.

"Si je devais payer 20 milliards, d'accord. Mais si vous me dites que je dois payer 100 milliards de dollars? Alors je commence à me demander combien il me restera", a-t-il ajouté.

Le compteur en temps réel du magazine Forbes affichait Bill Gates en 2ème place des fortunes mondiales à 107 milliards de dollars jeudi à 15H00 GMT, une place qu'il se dispute avec M. Arnault.

M. Gates, doutant que Mme Warren soit "ouverte d'esprit", s'est aussi demandé "si elle accepterait seulement de s'asseoir avec quelqu'un qui possède beaucoup d'argent".

"Je suis toujours ravie de rencontrer les gens, même quand on a des opinions différentes", a rapidement rétorqué la sénatrice sur Twitter.

"@BillGates, si on a l'occasion, j'adorerais vous expliquer exactement combien vous payeriez d'impôts avec ma taxe sur les grandes fortunes (je promets que ce n'est pas 100 milliards de dollars)", a-t-elle ajouté.

En forme dans les sondages, Mme Warren a bâti sa réputation en se posant comme pourfendeuse des excès de la finance.

Elle propose dans son programme plusieurs mesures qui effraient les milieux d'affaires comme l'augmentation des impôts sur les sociétés et sur les riches, le démantèlement des géants de la technologie ou la régulation renforcée de nombreux secteurs.

Toutes les actualités

L'examen de la demande d'extradition de Julian Assange suspendue jusqu'à mai

Des partisans brandissent des pancartes et des banderoles lors d'une manifestation contre l'extradition du fondateur de Wikileaks, Julian Assange, devant le Belmarsh Magistrates Court à Londres, le lundi 24 février 2020. (AP)

La justice britannique a suspendu jeudi jusqu'au 18 mai l'examen de la demande d''extradition du fondateur de Wikileaks Julian Assange, réclamé par les Etats-Unis qui veulent le juger pour espionnage après la publication d'une masse de documents confidentiels.

Les audiences, qui ont commencé lundi et s'achèvent avec un jour d'avance sur le calendrier prévu, reprendront pour trois semaines à partir du 18 mai au tribunal de Woolwich (est de Londres) et la décision de la juge Vanessa Baraitser devrait être rendue à l'été.

L'Australien de 48 ans, qui comparaît dans un box vitré, et se plaint de ne pouvoir s'entretenir comme il l'entend avec ses avocats, s'est vu refuser jeudi de pouvoir prendre place à côté d'eux.

"Je ne peux pas leur donner de consignes", a déclaré jeudi Julian Assange.

"Il m'apparaît que vous n'avez aucun mal à attirer l'attention de vos avocats", a répliqué la magistrate, soulignant qu'il existait un éventail de possibilités, notes écrites et suspensions d'audience, qui pouvaient leur permettre de communiquer comme ils l'entendent.

Julian Assange est poursuivi aux Etats-Unis pour avoir diffusé à partir de 2010 plus de 700.000 documents classifiés sur les activités militaires et diplomatiques américaines, notamment en Irak et en Afghanistan. Il risque jusqu'à 175 ans de prison, en vertu des lois anti-espionnage de 1917 et pour piratage informatique.

Les Etats-Unis lui reprochent d'avoir mis en danger des sources des services américains. De leur côté, les avocats d'Assange dénoncent une procédure politique fondée sur des "mensonges".

Pour statuer sur la demande d'extradition la justice britannique doit notamment s'assurer qu'elle n'est pas disproportionnée ou incompatible avec des droits de l'Homme.

Assange a été arrêté en avril 2019 après sept ans passés reclus à l'ambassade d'Equateur à Londres, où il s'était réfugié après avoir enfreint les conditions de sa liberté sous caution, craignant une extradition vers les Etats-Unis.

Menace du coronavirus : Donald Trump rassure les Américains

Menace du coronavirus : Donald Trump rassure les Américains
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:21 0:00

Mike Pence est chargé des opérations de lutte contre le coronavirus

Mike Pence est chargé des opérations de lutte contre le coronavirus
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:16 0:00

Une fusillade fait plusieurs morts dans une brasserie aux Etats-Unis

Policiers et responsables des urgences sur la scène d'une fusillade au siège de la brasserie Molson Coors à Milwaukee, Wisconsin, le 26 février 2020. (Mark Hoffman/Milwaukee Journal Sentinel/USA TODAY NETWORK via REUTERS)

Au moins six personnes ont été tuées dans une fusillade mercredi dans l'enceinte d'une brasserie de bière dans le nord des Etats-Unis, ainsi que le tireur présumé, a rapporté le journal Milwaukee Journal Sentinel.

La police de Milwaukee, la plus grande ville de l'Etat du Wisconsin où se sont déroulés les faits, a tweeté intervenir sur un "événement grave" et a demandé au public de se tenir à distance. Les autorités n'ont confirmé aucun bilan de victimes.

La fusillade s'est passée au siège local de la société Molson Coors, selon la chaîne WISN 12 et l'antenne locale de Fox News. L'entreprise est en pleine restructuration et le tireur, qui avait été licencié mercredi, portait une combinaison de travail de la société, a précisé Fox 6.

Deux ans après la fusillade de Parkland, les familles se souviennent
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:55 0:00

Des dizaines de véhicules de secours et de nombreux policiers armés ont été dépêchés sur place, selon des images diffusées par les télévisions.

Plusieurs établissements scolaires aux alentours ont été placés en alerte et bouclés selon le protocole en vigueur.

"La garderie a été placée en état de confinement à 14h20. Nous n'avons rien entendu mais nous voyons deux véhicules de police par la fenêtre", a déclaré à l'AFP Bre Townsend, une éducatrice d'un établissement accueillant des enfants près de la brasserie.

L'art du Sahel à l’honneur au musée MET Museum à New York

L'art du Sahel à l’honneur au musée MET Museum à New York
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:04:04 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG