Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Togo

Le made in Africa mis en avant lors de Lomé Fashion Week

La Lomé Fashion Week célèbre l'Afrique, la prochaine frontière de la mode
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:54 0:00

La Lomé Fashion Week célèbre l'Afrique, la prochaine frontière de la mode

Du 7 au 14 septembre, la quatrième édition de "Lomé Fashion Week (LFW)" s’est tenue dans la capitale togolaise.

Un évènement qui a connu la participation des stylistes venus du Ghana, de la Côte d’Ivoire, du Nigeria, du Sénégal et du Togo, sous le thème "l’Afrique, la prochaine frontière de la mode".

Le clou de "Lomé Fashion Week" 2019 était la soirée, samedi 14 septembre, sur l’esplanade du palais des Congrès.

Quatrième édition de la Lomé Fashion Week
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:27:41 0:00

Pour ce dernier défilé de Lomé Fashion Week 2019, les petits plats ont été mis dans les grands. Pas moins de 10 stylistes ont présentés des collections aussi diverses que variées avec comme point commun l’Afrique, sa mode et sa culture. Les stylistes ont rivalisé de création et d’originalité pour offrir au public un spectacle riche en couleur.

Tissu pagne, batik, raphia, fourrure, et cuir ont été agencé de façon harmonieuse pour des créations qui font ressortir la beauté de l’Afrique.

Fall Touré, promoteur de Lomé Fashion Week, le 14 septembre 2019. (VOA/Kayi Lawson)
Fall Touré, promoteur de Lomé Fashion Week, le 14 septembre 2019. (VOA/Kayi Lawson)


Le promoteur de Lomé Fashion Week, a présenté à l’occasion sa collection qu’il a baptisée "Afrique". Pour Fall Touré, c’est plus qu’un devoir de s’inspirer de la culture et du savoir-faire africain pour créer ses modèles.

"Je me bats pour l’Afrique. Je me bats pour les textiles africains. Je me bats pour valoriser tout ce que nous pouvons trouver chez nous pour faire de beaux vêtements alors il fallait que je sois un exemple", a-t-il dit, expliquant les motivations qui sous-tendent le nom de sa collection.

Le spectacle de deux heures a rassasié les amoureux de la mode qui ont fait le déplacement de l’esplanade du palais des congrès de Lomé. Ils sont unanimes sur la qualité du spectacle.

Victor Akpani, spectateur, le 14 septembre 2019. (VOA/Kayi Lawson)
Victor Akpani, spectateur, le 14 septembre 2019. (VOA/Kayi Lawson)


"J’ai apprécié toutes les collections qui ont été présentées. On a trouvé la soirée très cool", s’est exclamé Victor Akpani. Il est rejoint par Georges qui a également été satisfait par la soirée. "C’était une soirée riche en couleur, riche en création. Cette édition de la Fashion Week, nous l’avions appréciée et nous espérons surtout que les créateurs vont donner encore une fois le meilleur d’eux même pour les éditions à venir", a-t-il commenté.

Malgré l’apparent succès constaté par les spectateurs, le combat de Fall Touré, est loin d’être gagné, assure-t-il. Le promoteur du festival veut s’attaquer maintenant aux préjugés et aux terminologies.

Une mannequin défilant lors de la LFW 2019, à Lomé, le 14 septembre 2019. (VOA/Kayi Lawson)
Une mannequin défilant lors de la LFW 2019, à Lomé, le 14 septembre 2019. (VOA/Kayi Lawson)

"Le terme 'mode africaine', je n’aime pas. Je préfère qu’on dise la mode made in Africa, la mode faite en Afrique. Mais quand on dit mode africaine, vous ghettoïsez l’Afrique, vous ghettoïsez les stylistes africains, parce que le blanc qui entend va croire que c’est une mode faite seulement que pour les africains", s'est indigné Fall Touré. Le créateur en est persuadé : "Les Africains aussi peuvent habiller le monde entier".

Toutes les actualités

La culture du soja se répand dans de nombreux villages togolais

La culture du soja se répand dans de nombreux villages togolais
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:59 0:00

Rentrée scolaire au Togo: plus de 3 millions d’élèves retrouvent les classes

Rentrée scolaire au Togo: plus de 3 millions d’élèves retrouvent les classes
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:36 0:00

A Lomé, le restaurant Fruityfresh propose des menus uniquement à base de fruits

La démarche d'Aurélie Gniningan vise surtout à encourager les acteurs de la filière fruits au Togo.

A Lomé, la capitale togolaise, Fruityfresh est un restaurant qui propose des menus uniquement à base de fruits. L’initiative a été lancée en 2018 par Aurélie Gniningan. Non seulement le concept plait, mais il est un vrai plus pour les fruits locaux.

Jus de fruits, smoothies, salade de fruits, gâteaux de fruit et autres sont les délices qu'on peut savourer à Fruityfresh.

Didier est un inconditionnel de ce restaurant pas comme les autres. "Fruitifresh est l'un des meilleurs restaurant que j'ai découvert depuis 2019, je suis heureux d'y venir avec des amis, se réjouit-il. Sans compter que les fruits nous apportent beaucoup pour notre santé."

Pour Aurélie Gniningan la promotrice de ce projet, l'idée d’un restaurant fruitier est motivée par le désir d'apporter des changements dans les habitudes alimentaires de ses concitoyens. Mais comme elle l’explique, sa démarche vise surtout à encourager les acteurs de la filière fruits au Togo.

Aurélie Gniningan, la propriétaire de Fruityfresh à Lomé.
Aurélie Gniningan, la propriétaire de Fruityfresh à Lomé.

"C'est un projet qui vise à valoriser les fruits locaux, mais aussi à soutenir les producteurs de fruits, explique-t-elle. C'est pourquoi nous mêmes nous allons vers les producteurs, nous faisons les visites dans les champs. Nous suivons le processus de l'évolution à la maturité des fruits pour qu'il n'y ait pas de produits chimiques dans nos fruits. Du coup nous prônons vraiment les fruits locaux bio sans produits chimiques."

Un restaurant fruitier fait des merveilles à Lomé
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:51 0:00

Ananas, pastèques, oranges, papayes, mangues, tous ces fruits qui entrent dans la composition des menus du restaurant sont fournis chaque semaine par les producteurs de diverses régions du pays. Le père d'Aurélie, Denis Gniningan est aussi producteur de fruits, dans la préfecture des Lacs, à l'est de Lomé. Pour soutenir l’initiative de sa fille, il met aussi à disposition ses produits.

"En tant que producteur de fruits, j'essaye d'alimenter à temps le restaurant, cela me permet d'écouler rapidement mes produits, se félicite-t-il. Il est important de valoriser les fruits de chez nous, d'autant plus que nous arrivons à fournir du bio."

Depuis cinq ans, Aurélie s'attèle à faire aimer son concept aux togolais. Un concept inédit qui attire beaucoup de curieux et qui donne l'envie de ne plus se passer de fruits.

Jus de fruits, smoothies, salade de fruits, gâteaux de fruit et autres sont les délices qu'on peut savourer à Fruityfresh.
Jus de fruits, smoothies, salade de fruits, gâteaux de fruit et autres sont les délices qu'on peut savourer à Fruityfresh.

Un restaurant fruitier fait des merveilles à Lomé

Un restaurant fruitier fait des merveilles à Lomé
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:51 0:00

Face à l'urgence climatique, des Togolais s'activent au reboisement

Face à l'urgence climatique, des Togolais s'activent au reboisement
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:49 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG