Liens d'accessibilité

L'US Navy ordonne une "pause opérationnelle" pour éviter de nouveaux accidents


L’impact de la collision est visible sur le destroyer USS S. John McCain lundi au large de Singapour, 21 août 2017.

Le chef des opérations de la marine américaine a ordonné "une pause opérationnelle" dans le monde entier, pour tenter d'éviter de nouveaux accidents comme la collision du destroyer USS S. John McCain lundi au large de Singapour, qui a fait 10 disparus et 5 blessés.

L'amiral John Richardson a noté dans un message vidéo qu'il s'agissait de la seconde collision de ce type en peu de temps dans le Pacifique.

"Cette tendance exige une action plus vigoureuse. Pour ce faire, j'ai demandé une pause opérationnelle de toutes nos flottes dans le monde entier", a-t-il déclaré.

Collision au large de Singapour: le Pentagone promet une enquête "approfondie"

Le secrétaire américain à la Défense, James Mattis, a promis lundi que le Pentagone allait mener une enquête approfondie après deux récents accidents impliquant un navire de guerre américain en deux mois.

"Pensées et prières pour les marins et familles de l'USS John S. McCain", le destroyer entré en collision lundi avec un pétrolier au large de Singapour, a dit M. Mattis au cours d'une visite dans la capitale jordanienne Amman. Dix marins américains sont portés disparus et cinq ont été blessés dans cet accident.

M. Mattis a indiqué que le chef des opérations navales, l'amiral John Richardson, allait conduire une enquête pour connaître les causes de multiples collisions survenues au cours de l'année écoulée et impliquant des navires de guerre américains appartenant à la VIIe Flotte basée à Yokosuka, au Japon, dont le McCain et le destroyer USS Fitzgerald.

Le 17 juin, sept marins ont péri dans un accident entre le destroyer USS Fitzgerald et un porte-conteneurs battant pavillon philippin, au large de la ville japonaise de Yokosuka, où transitent de nombreux porte-conteneurs qui se rendent dans les ports de Tokyo et Yokohama.

"L'enquête approfondie du chef des opérations navales va porter sur tous les accidents (...), les incidents en mer, ce type de chose. Il va examiner tous les facteurs, pas seulement les (facteurs) immédiats", a dit M. Mattis.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG