Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Amériques

L'ouragan Dorian fait au moins cinq morts aux Bahamas

Strong winds from Hurricane Dorian blow the tops of trees and brush while whisking up water from the surface of a canal that leads to the sea, in Freeport, Grand Bahama, Bahamas, Sept. 2, 2019.

L'ouragan Dorian, qui continuait de se déchaîner sur l'archipel des Bahamas où il a fait au moins cinq morts, devrait s'approcher mardi des côtes de plusieurs Etats du sud-est des Etats-Unis qui ont ordonné des évacuations, Floride en tête.

L'ouragan, rétrogradé lundi de catégorie 5 à 4 reste très dangereux. Mardi, il se trouvait toujours au-dessus de l'île de Grand Bahama, affectée par des pluies torrentielles et des vents "catastrophiques", a souligné le Centre national des ouragans américain (NHC) dans son bulletin, précisant qu'il devait se déplacer vers l'ouest dans la nuit.

La tempête devrait ensuite approcher de la côte est de la Floride de mardi soir à mercredi matin, puis aller près des côtes de Géorgie et de Caroline du Sud mercredi soir et jeudi, selon le centre.

Ces Etats, après des jours d'incertitude sur le trajet de l'ouragan, ont ordonné l'évacuation de centaines de milliers de résidents.

"Si vous êtes dans une zone d'évacuation, partez MAINTENANT", a lancé le gouverneur de Floride, Rick Scott. "Nous pouvons reconstruire vos maisons. Nous ne pouvons pas reconstruire votre vie".

Dégâts "sans précédent"

Aux Bahamas, le Premier ministre des Bahamas, Hubert Minnis, a annoncé lors d'une conférence de presse que cinq personnes étaient mortes sur les îles Abacos, en qualifiant l'ouragan de "tragédie historique" pour cet archipel des Caraïbes composé de quelque 700 îles, dont une trentaine sont habitées.

Rues inondées, toitures emportées, arbres déracinés: les premières images donnaient une idée de la violence de la tempête. Le ministère du Tourisme a annoncé que les opérations de secours avaient commencé "là où les conditions le permettent".

Pour beaucoup, l'attente était terrifiante.

"Nous sommes sous l'eau", a écrit dans un SMS consulté par l'AFP Kendra Williams, qui habite à Grand Bahama. "Nous sommes dans le grenier. S'il vous plaît, quelqu'un peut-il nous aider ou nous envoyer de l'aide. S'il vous plaît. Mon fils, mes six petits-enfants et moi sommes dans le grenier".

Les autorités des Bahamas ont indiqué recevoir elles aussi de nombreux appels à l'aide à la tonalité désespérée. "Nous avons beaucoup de personnes affolées qui nous appellent", a déclaré à l'AFP Don Cornish, responsable des services de secours.

Hubert Minnis a évoqué des dégâts "sans précédent" suite aux pluies torrentielles et aux vents violents qui se sont abattus sur l'archipel. Or si le NHC prévoit un "affaiblissement graduel", il prévient que Dorian devrait rester "un puissant ouragan au cours des deux prochains jours".

Selon de premières évaluations lundi des autorités et des responsables de la Croix-Rouge sur le terrain, quelque 13.000 maisons pourraient avoir été endommagées ou détruites et l'ouragan a causé des "dégâts considérables" dans les îles Abacos et de Grand Bahama.

Etat d'urgence

A Washington, le président Donald Trump a réuni les responsables des services d'urgence, évoquant un ouragan qui "semble monstrueux".

"Nous nous attendons à ce qu'une bonne part de la côte est soit impactée et une partie le sera très, très durement", a-t-il déclaré.

Le gouverneur de Caroline du Sud, Henry McMaster, a déclaré dimanche l'état d'urgence. "La force et le caractère imprévisible de la tempête nous obligent à nous préparer à tous les scénarios", a-t-il expliqué, ordonnant l'évacuation obligatoire de la côte de l'Etat, une mesure affectant environ 800.000 habitants.

Une évacuation obligatoire a également été ordonnée pour les régions côtières des comtés de Palm Beach et Martin, en Floride, et pour six comtés côtiers de Géorgie.

Selon la Croix-Rouge américaine, 19 millions de personnes vivent dans des zones qui pourraient être touchées. Jusqu'à 50.000 personnes en Floride, en Géorgie et en Caroline du Sud pourraient avoir besoin d'un abri d'urgence en fonction de l'impact.

A Jensen Beach, dans le sud de la Floride, Joe Lewis, 61 ans, se préparait à quitter un parc de mobile-homes presque désert.

"Quand je reviendrai, cet endroit pourrait avoir disparu", a-t-il expliqué à l'AFP. "La nature peut être redoutable. La seule qui chose qui compte, c'est votre vie, pas ce que vous possédez".

La Floride, principalement constituée d'une péninsule, se trouve chaque année en première ligne pour la saison des ouragans.

Toutes les actualités

L'opposition canadienne réclame une enquête sur Justin Trudeau

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau avant une conférence de presse à Ottawa. (Reuters)

L'opposition conservatrice a réclamé une enquête policière pour savoir s'il y a eu fraude dans l'octroi par le Premier ministre canadien d'un contrat à une association caritative ayant versé de l'argent à des membres de sa famille.

"Il y a suffisamment de motifs pour que la police enquête dans cette affaire", a déclaré Michael Barrett, porte-parole du Parti conservateur en matière d'éthique. "Nous avons un contrat de près d'un milliard de dollars qui a été accordé sans appel d'offres par le Premier ministre", a affirmé M. Barrett lors d'un point de presse à Ottawa. "Et nous savons qu'il y a des bénéfices financiers importants qui ont été touchés par la famille du Premier ministre", a-t-il dit.

Margaret Trudeau, la mère du Premier ministre, a touché 250.000 dollars pour des discours prononcés lors d'événements organisés par l'association WE Charity entre 2016 et 2020, selon la chaîne CBC. Le frère de M. Trudeau, Alexandre, a reçu 32.000 dollars pour sa participation à huit événements. La chaîne CTV a également révélé que l'épouse du Premier ministre avait reçu 1.500 dollars pour un événement en 2012, avant que M. Trudeau devienne chef du Parti libéral.

Le Commissaire aux conflits d'intérêts et à l'éthique, un officier indépendant du Parlement, a ouvert la semaine dernière une enquête sur le Premier ministre en lien avec le contrat de gestion d'un programme de bourses pour étudiants de 900 millions de dollars canadiens. Le Parti conservateur juge cette enquête insuffisante, compte tenu des révélations sur les sommes payées à la famille Trudeau.

"C'est beaucoup plus sérieux" qu'un "conflit d'intérêts", a déclaré Pierre Poilievre, porte-parole conservateur des finances, en demandant à la police fédérale d'examiner s'il y a eu "fraude contre le gouvernement".

Le Commissaire à l'éthique a déjà conclu deux fois que le Premier ministre avait enfreint la loi sur les conflits d'intérêts: en 2017, pour avoir accepté des vacances sur l'île privée de l'Aga Khan, et l'an dernier pour avoir tenté d'influencer une procédure judiciaire dans l'affaire SNC-Lavalin.

Le parlement vénézuélien rejette la suspension de la direction du parti de Guaido

Le président de l'Assemblée nationale et chef de l'opposition du Venezuela, Juan Guaido, lors d'une session parlementaire à Caracas, le 7 janvier 2020. (REUTERS/Fausto Torrealba)

Le Parlement vénézuélien, contrôlé par l'opposition, a estimé que la décision de la Cour suprême de suspendre la direction du parti du chef de l'opposition Juan Guaido, Voluntad Popular, était "nulle et non avenue". 

Mardi, la Cour suprême du Venezuela (TSJ), considérée comme acquise au camp du pouvoir, a suspendu toute la direction de cette formation politique et en a remis le contrôle à un des rivaux de Juan Guaido.

Au cours d'une séance par visioconférence jeudi, le Parlement a adopté une résolution pour "rejeter cette décision nulle et non avenue", accusant le TSJ d'être "au service des intérêt de la dictature de Nicolas Maduro".

Le 15 et 16 juin, le TSJ avait déjà pris des mesures similaires contre deux autres formations majeures de l'opposition, Accion Democratica (Action démocratique, social-démocrate) et Primero Justicia (Justice d'abord, centre).

Ces décisions interviennent à quelques mois des élections législatives du 6 décembre qui visent à renouveler le Parlement et que les grands partis anti-Maduro ont décidé de boycotter, dénonçant une "farce" électorale.

L'Assemblée nationale est actuellement présidée par Juan Guaido, qui considère comme illégitime la présence au pouvoir de Nicolas Maduro et s'est proclamé en janvier 2019 président par intérim du Venezuela.

Finances de Trump: l'avis du professeur Jean-François Seznec

Finances de Trump: l'avis du professeur Jean-François Seznec
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:56 0:00

Les Indiens d’Amérique sont parmi les communautés les plus pauvres des Etats-Unis

Les Indiens d’Amérique sont parmi les communautés les plus pauvres des Etats-Unis
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:42 0:00

Chronique Santé avec Mohamadou Houmfa: suivi médical des malades atteints de Covid-19

Chronique Santé avec Mohamadou Houmfa: suivi médical des malades atteints de Covid-19
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:00 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG