Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

L'opposition reporte ses marches au Togo


Des affrontements à Deckon, au centre-ville de Lomé, au Togo, le 28 décembre 2017. (VOA/Kayi Lawson)

La coalition des 14 partis de l'opposition était mercredi dans la capitale ghanéenne pour échanger avec le facilitateur du dialogue politique togolais. Au cours de cette rencontre, le président ghanéen a suggéré à la coalition de suspendre ses manifestations prévues du 13 au 17 mars prochain.

Officiellement, la coalition des 14 n'annule pas ses manifestations prévues pour la semaine prochaine mais elle les reporte à la semaine du 19 mars. C'est ce qu'a indiqué la coordinatrice de la coalition, Brigitte Adjamagbo Johnson, de retour d'Accra, où le groupe des 14 a rencontré le facilitateur, le président ghanéen Nana Akufo-Addo.

Selon les propos de la coordinatrice, le président ghanéen est d'accord sur les griefs de la poursuite du processus électoral par le gouvernement, ce qui serait contraire à l'esprit des engagements pris.
"On ne peut pas accepter une préparation unilatérale des élections", a-t-elle dit, rapportant les propos de Nana Akufo-Addo, qui a demandé un moratoire d'une semaine pour consulter la partie adverse.
La coalition a relevé que la proposition du facilitateur est judicieuse d'autant qu'aucune interdiction de manifestation n'a été imposée.
L'opposition dit avoir jugé utile de faire cette concession pour faciliter la tâche au président ghanéen et aider à trouver une solution à la crise que traverse le pays.
Notons que, depuis une semaine, une polémique est née sur un passage à tabac des populations à Kparataou, village d'origine de Tikpi Atchadam, président du PNP.
Pour le gouvernement il n'en est rien, ce que conteste la coalition.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG