Liens d'accessibilité

L'opposition reporte de deux jours sa marche contre Kabila en RDC


Le président de la RDC Joseph Kabila à Pretoria, le 25 juin 2017.

L'opposition en République du Congo a reporté de deux jours la marche contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila initialement prévue le 28 novembre à Kinshasa, pour éviter toute confrontation avec la majorité, selon l'opposant Martin Fayulu, signataire d'une lettre d'information adressée au gouverneur de Kinshasa.

La majorité et l'opposition congolaise envisagent toutes deux une manifestation le 28 novembre à Kinshasa, pour soutenir ou dénoncer le calendrier électoral qui prolonge de fait d'un an le pouvoir du président Kabila.

"Ce report de deux jours a pour but d'éviter la confusion et la confrontation donc la violence", a expliqué à l'AFP M. Fayulu.

Dans ce courrier, les partis membres du Rassemblement de l'opposition disent vouloir organiser "une marche pacifique le jeudi 30 décembre 2017" dans la capitale congolaise.

Le report a été décidé mardi par tous les parti du Rassemblement qui précise que la marche vise "une mobilisation totale de la population en vue du rejet du régime illégitime de M. Kabila" au plus tard le 31 décembre 2017, a encore expliqué M. Fayulu.

Le 15 novembre, la première journée de mobilisation à l'appel des mouvements citoyens soutenus par les partis d'opposition contre le calendrier qui prévoit la présidentielle le 23 décembre 2018, a été fermement contenue par les forces de sécurité.

Au pouvoir depuis 2001, élu en 2006 et 2011, M. Kabila ne peut pas se représenter et son mandat a pris fin le 20 décembre 2016 d'après l'actuelle Constitution, qui l'autorise à demeurer au pouvoir jusqu'à l'élection de son successeur.

Un accord pouvoir-opposition du 31 décembre 2016 prévoyait déjà des élections au plus tard en décembre 2017.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG