Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Monde

L'opposant russe Navalny accuse un vice-Premier ministre d'être corrompu par un oligarque

Le chef de l'opposition russe Alexeï Navalny lors d'un rassemblement à Moscou, Russie, 28 janvier 2018.

Deux millions d'internautes avaient visionné vendredi, moins de 24 heures après le début de sa diffusion, un film-enquête de l'opposant russe Alexeï Navalny accusant un influent vice-Premier ministre de bénéficier des largesses du milliardaire Oleg Deripaska.

La vidéo, qui repose essentiellement sur des images filmées par une jeune femme présentée par l'opposant russe comme une call-girl, montre l'oligarque, propriétaire du géant de l'aluminium Rusal, sur un yacht avec un homme ressemblant fortement à Sergueï Prikhodko, vice-Premier ministre et chef de cabinet du gouvernement russe.

Selon Alexeï Navalny, la croisière des deux hommes a eu lieu sur le yacht d'Oleg Deripaska en 2016 au large de la Norvège.

"L'oligarque embarque un officiel de haut rang sur son yacht : c'est un pot-de-vin", accuse l'opposant numéro un du Kremlin dans sa vidéo, postée jeudi sur YouTube.

Dans sa vidéo, Alexeï Navalny accuse aussi Sergueï Prikhodko d'être le propriétaire de luxueuses propriétés à Moscou et dans ses environs, qui seraient d'une valeur sans commune mesure avec ses revenus aux différents postes de conseiller et haut-fonctionnaire occupés successivement auprès de Boris Eltsine et de Vladimir Poutine.

"Il faudrait probablement répondre (à ces accusations) d'homme à homme, et ne pas en rester uniquement à la sphère judiciaire", a réagi M. Prikhodko, cité par le journal russe RBK, qualifiant la vidéo d'Alexeï Navalny de "nouvelle provocation" d'un "raté politique".

>> Lire aussi : Des milliers de Russes manifestent contre Poutine, Navalny brièvement détenu

Le vice-Premier ministre, qui qualifie Oleg Deripaska d'"ami", indique pour autant ne pas avoir l'intention de porter plainte contre l'opposant, ce qui serait, selon lui, "lui faire trop d'honneur".

Les images utilisées par Navalny avaient été postées sur son compte Instagram par une jeune femme qui se présente sous le nom de Nastya Rybka. Celle-ci s'est fait connaître en écrivant un livre expliquant comment séduire des hommes riches et publie pour ses plus de 50.000 abonnés sur les réseaux sociaux des photos d'elle dénudée.

Un porte-parole d'Oleg Deripaska a déclaré que la vidéo d'Alexeï Navalny était "le fruit de l'imagination de personnes dans le cadre d'une campagne visant à discréditer sa réputation". L'oligarque "va défendre son honneur et sa dignité devant la justice", a ajouté la même source.

Oleg Deripaska, dont la holding Rusal a été introduite à la Bourse de Londres en novembre dernier, fait partie des oligarques qui se sont enrichis dans les années ayant suivi la chute de l'URSS. Resté proche de Vladimir Poutine, sa fortune est évaluée à plus de six milliards de dollars.

Oleg Deripaska fut aussi un proche de l'ex-directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, inculpé dans l'enquête aux Etats-Unis sur l'ingérence russe dans l'élection présidentielle américaine. Oleg Deripaska a offert de collaborer à cette enquête, assurant disposer de "preuves" montrant que la Russie n'a pas aidé à faire élire Donald Trump.

Avec AFP

See all News Updates of the Day

La pollution plastique continue de s’aggraver dans le monde malgré les initiatives

La pollution plastique continue de s’aggraver dans le monde malgré les initiatives
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:39 0:00

La politique d'investissements de Pékin inquiète Macron

La politique d'investissements de Pékin inquiète Macron
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:43 0:00

Manifestations à travers la Syrie contre la décision américaine sur le Golan

Des Syriens contre la décision du président américain Donald Trump de reconnaître la souveraineté israélienne sur les hauteurs du Golan le 26 mars 2019.

Des manifestations ont eu lieu mardi dans de nombreuses villes de Syrie pour protester contre la reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté israélienne sur la partie occupée et annexée du plateau du Golan.

Le président américain Donald Trump a signé lundi à la Maison Blanche, en présence du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, un décret reconnaissant la souveraineté israélienne sur ce territoire conquis en 1967 par l'Etat hébreu et annexé en 1981. L'ONU n'a jamais reconnu cette annexion.

Le gouvernement syrien avait dénoncé dès lundi "une violente attaque contre l'intégrité territoriale" de la Syrie.

Mardi, des Syriens sont descendus dans la rue pour protester contre la décision américaine à Homs (centre), Qamichli et Hassaké, dans le nord-est du pays sous administration kurde, à Alep (nord), Deir Ezzor (est) ainsi que dans la capitale Damas et les fiefs du président Bachar al-Assad à Lattaquié et Tartous (ouest), selon l'agence de presse officielle Sana.

Ils ont brandi des portraits du président ainsi que des drapeaux syriens et palestiniens, selon la même source.

"Le parti pris éhonté des Etats-Unis en faveur d'Israël ne changera pas l'identité syrienne du Golan", a affirmé le ministre de l'Information Imad Sara à la télévision d'Etat syrienne lors de la manifestation à Damas.

"Le Golan est arabe et syrien que ça leur plaise ou non", a déclaré à l'AFP un des manifestants, Mohammad Shaaban, à Alep.

"L'Amérique est maintenant le premier ennemi des Arabes", a dénoncé dans une déclaration lue devant le palais de justice de Damas un représentant de l'ordre des avocats syriens, selon des images de la télévision d'Etat. A Hama (centre), les avocats ont interrompu les audiences pendant une heure en signe de protestation, selon Sana.

La Russie et l'Iran, alliées du régime syrien, ainsi que plusieurs Etats arabes ont rejeté la décision des Etats-unis.

Prévues de longue date, des consultations à huis clos du Conseil de sécurité sur la force de l'ONU (Fnuod) déployée sur le plateau du Golan doivent se tenir mercredi à New York. Dès mardi, une réunion mensuelle publique du Conseil sur le Proche-Orient devrait aussi permettre aux membres de l'instance de l'ONU d'évoquer la décision américaine.

Nouvelles frappes à Gaza en riposte d’un tir de roquette

Nouvelles frappes à Gaza en riposte d’un tir de roquette
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:36 0:00

Nouvelle coupure d'électricité massive au Venezuela

Nouvelle coupure d'électricité massive au Venezuela
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:36 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG