Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

L'Inter doit dominer Cagliari pour accrocher la Ligue des champions


L'équipe de l'Inter Milan pose avant un match contre la Sampdoria en Serie A, Italie le 24 octobre 2017

L'Inter Milan, qui marque le pas, se doit de l'emporter mardi à San Siro en ouverture de la 33e journée face à Cagliari (14e) pour ne pas décrocher et s'éloigner du Top 4, synonyme de qualification pour la phase de poules en Ligue des champions.

Avant le choc de samedi entre la Juventus Turin, le leader, et son dauphin Naples, à six points, qui pourrait décider du titre, les Bianconeri, en quête d'un 7e sacre d'affilée, se déplaceront mercredi à Crotone, premier relégable, tandis que le Napoli recevra l'Udinese (13e).

L'Inter n'a plus vraiment le droit à l'erreur d'autant que se profilent les réceptions de la Juve et de la Lazio.

Après une défaite au Torino (31e j., 1-0), les Nerazzurri ont concédé un match nul et vierge sur le terrain de l'Atalanta à Bergame samedi alors que dans le même temps la formation sarde s'imposait chez elle face à l'Udinese (2-1).

>> Lire aussi : L'Inter peut prendre l'avantage en Serie A

Du coup, la formation de Luciano Spaletti n'a pas profité du nul (0-0) qui a ponctué le derby romain entre la Lazio et la Roma et reste 5e à une unité derrière ce duo.

De ces deux formations, la Lazio (4e) aura la tâche la plus difficile en se déplaçant à Florence sur le terrain de la Fiorentina (7e) tandis que l'AS Rome (3e) accueillera le Genoa (12e).

Du côté de la Juventus, on se veut prudent à l'image du Brésilien Douglas Costa, remplaçant de Miralem Pjanic dimanche contre la Sampdoria, étrillée 3-0. "Nous avons tous joué un grand match. Nous avons joué collectifs c'est ce dont nous avions besoin après le Real Madrid. Nous devons continuer à bien jouer comme cela pour atteindre nos objectifs car le championnat n'est pas encore joué", avait déclaré l'ancien ailier du Bayern Munich.

>> Lire aussi : Dybala remet péniblement la Juventus à l'endroit

A Naples, le capitaine Marek Hamsik a insisté sur le fait que son équipe "doit continuer à y croire".

"Il y a encore 18 points en jeu", constate le milieu de terrain slovaque. "L'écart entre nous et la Juventus s'est creusé mais nous devons y croire jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de possibilité mathématique".

Quant à l'AC Milan, qui a donné un "coup de main" à la Juve en accrochant Naples (0-0) dimanche, il se déplacera au Torino avec l'ambition de se maintenir derrière le quintette de tête.


Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG