Liens d'accessibilité

L'état de santé d'un défenseur des droits de l'Homme soudanais aux arrêts inquiète sa famille


Le président du Soudan Omar el-Bashir, 15 septembre 2015.

La famille d'un défenseur des droits de l'Homme soudanais arrêté début décembre à Khartoum et détenu depuis s'est dite inquiète mercredi de son état de santé.

Mudawi Ibrahim Adam, 58 ans, un universitaire et défenseur des droits de l'Homme connu, a été arrêté par les services de sécurité le 7 décembre à Khartoum et conduit vers une destination inconnue, selon Amnesty International.

"Depuis son arrestation il y 50 jours, nous avons déposé cinq demandes auprès des services de sécurité pour pouvoir lui rendre visite, toutes restées sans suite", a dit à l'AFP sa femme Sabah Mohamed Adam.

"Nous avons appris qu'il observait une grève de la faim depuis dimanche et nous sommes inquiets pour sa santé", a ajouté l'épouse, affirmant que son mari avait subi une opération au coeur en 2015 et avait ainsi besoin de voir régulièrement son médecin.

Arrêté plusieurs fois par le passé, Mudawi Ibrahim Adam avait dirigé l'Organisation pour le développement social du Soudan que les autorités ont fermée en 2009.

Amnesty International avait dénoncé en décembre unearrestation "arbitraire", jugeant qu'elle mettait en évidence "les tentatives désespérées du gouvernement (soudanais) pour effacer les dernières traces d'opposition dans ce pays".

L'ONG craignait en outre qu'il soit torturé ou victime de mauvais de traitements.

Ces derniers mois, les services de sécurité soudanais ont arrêté plusieurs leaders et militants de l'opposition dans le cadre de la répression de manifestations contre la décision gouvernementale de baisser les subventions sur les prix des carburants.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG