Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Égypte

L'Egypte joue l'apaisement entre le Hamas et Israël avant un anniversaire à risque

Des soldats dans le nord du Sinaï, en Egypte, le 26 juillet 2018.

Le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, soutient une proposition égyptienne pour contenir les manifestations de Palestiniens près de la frontière avec Israël, ont indiqué vendredi deux responsables du mouvement islamiste à la veille d'un anniversaire à risque.

Israël n'a pas réagi dans l'immédiat à cette annonce.

Des dizaines de milliers de Palestiniens devraient se rassembler samedi en différents points le long de la barrière israélienne pour marquer le premier anniversaire des "Marches du retour", mobilisation qui a contribué à de vives tensions depuis le 30 mars 2018.

Ils réclament outre la levée du blocus israélien de la bande de Gaza le droit de revenir sur les terres qu'eux-mêmes ou leurs parents ont fuies ou dont ils ont été chassés à la création d'Israël en 1948.

L'Egyte, traditionnelle intermédiaire entre le Hamas et Israël, ainsi que l'ONU tentent d'éviter une nouvelle escalade de la violence à la frontière.

Un délégation égyptienne a négocié avec le Hamas et d'autres groupes palestiniens jusqu'aux premières heures vendredi, selon les deux responsables du Hamas.

L'un d'entre eux, qui a pris part aux pourparlers avec les Egyptiens, a indiqué à l'AFP sous le couvert de l'anonymat que son mouvement appuyait une proposition égyptienne de maintenir les manifestants à plusieurs centaines de mètres de la frontière.

En échange, les Egyptiens "nous ont informés qu'Israël ne va pas faire un usage excessif de la force", a indiqué ce responsable du Hamas.

Les Israéliens ont ainsi promis de ne pas tirer sur les manifestants sauf s'ils s'approchent du mur de sécurité séparant le territoire israélien de l'enclave palestinienne, a-t-il dit.

Par ailleurs, l'Etat hébreu s'est aussi engagé à autoriser le Qatar à augmenter son aide financière à Gaza, selon la même source.

L'autre responsable du Hamas a confirmé ces déclarations.

Depuis le lancement de la "Grande marche du retour", le 30 mars 2018, au moins 258 Gazaouis ont été tués par des tirs israéliens. Deux soldats israéliens ont aussi trouvé la mort.

See all News Updates of the Day

Deux sommets africains au Caire sur les crises au Soudan et en Libye

Deux sommets africains au Caire sur les crises au Soudan et en Libye
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:57 0:00

Sommet de l’Union africaine sur la crise au Soudan

Sommet de l’Union africaine sur la crise au Soudan
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:00 0:00

Huawei va déployer la 5G durant la CAN-2019, une première en Egypte

Le stand Huawei est installé dans l'espace des foires du hall d'exposition de Hanovre, en Allemagne, le mardi 14 mars 2017, pendant la foire technologique

Le géant chinois des technologies Huawei va déployer la 5G pour la première fois en Egypte lors de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN-2019), qui aura lieu dans le pays cet été, a annoncé dimanche le ministre des Télécoms égyptien.

"Huawei va mettre en oeuvre les premières expériences de la 5G au stade du Caire lors des matchs de la CAN", a annoncé le ministre des Télécoms Amr Talaat, dans un communiqué du gouvernement.

"L'Egypte souhaite coopérer avec Huawei dans le domaine de l'intelligence artificielle, du transfert de technologie et de la 5G", a-t-il ajouté.

Plusieurs pays mènent une campagne intense à travers le monde contre le fabricant chinois, évoquant des risques d'accès par les services de renseignement de Pékin aux communications 5G, la nouvelle génération ultrarapide de l'internet mobile. Huawei nie ces accusations en bloc.

M. Talaat a assisté dimanche à une rencontre entre le Premier ministre égyptien Moustafa Madbouli et des responsables de Huawei au Caire, selon le communiqué.

En février, le ministère des Télécoms avait annoncé que l'entreprise chinoise avait exprimé sa volonté de créer, en Egypte, sa première plateforme de données pour le "cloud", services d'informatique dématérialisée, en Afrique et au Moyen-Orient.

La CAN se déroulera du 21 juin au 19 juillet. Le Stade international du Caire est l'un des six terrains qui accueilleront les 24 équipes qualifiées pour la compétition.

Avec AFP

Référendum du 20 au 22 avril sur une prolongation de la présidence Sissi

Le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi, s'adresse à la chambre après sa prestation de serment pour un second mandat de quatre ans, au Caire, le 2 juin 2018.

Un référendum sera organisé du 20 au 22 avril en Egypte sur une révision constitutionnelle devant permettre à Abdel Fattah al-Sissi de rester président au-delà de la durée de son mandat actuel, a annoncé mercredi l'Autorité nationale des élections.

Cette annonce, faite par le président de cet organisme public Lachine Ibrahim lors d'une conférence de presse, survient au lendemain d'un vote du Parlement en faveur de la révision. Elle doit permettre à M. Sissi de pouvoir se maintenir au pouvoir jusqu'en 2030 alors que son mandat actuel s'achève en 2022.

"Le référendum aura lieu en Egypte les samedi 20, dimanche 21 et lundi 22 avril", a précisé M. Ibrahim. La consultation populaire se tiendra du 19 au 21 avril pour les Egyptiens de l'étranger, a-t-il ajouté.

L'amendement de l'article 140 de la constitution permet de faire passer le deuxième mandat de M. Sissi de quatre à six ans, portant ainsi son terme à 2024. Le chef de l'Etat pourrait ensuite se représenter en 2024 à un troisième mandat de six ans.

La constitution en vigueur limite la présidence à deux mandats consécutifs de quatre ans.

Arrivé au pouvoir à la suite de la destitution du président islamiste Mohamed Morsi en 2013, M. Sissi a été élu l'année suivante avec 96,9% des voix pour un mandat de quatre ans puis réélu en 2018 avec un score de 97,08%.

Ses opposants et les ONG dénoncent la révision constitutionnelle, accusant notamment le président Sissi de graves violations des droits humains.

Les autorités nient systématiquement les accusations et mettent en avant la stabilité du pays ainsi que les réformes économiques entreprises par le gouvernement.

La réforme constitutionnelle doit par ailleurs renforcer le contrôle du système judiciaire par l'exécutif et institutionnaliser le rôle politique de l'armée, pilier du régime.

Le Parlement égyptien esquisse la Constitution sur mesure

Le Parlement égyptien esquisse la Constitution sur mesure
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:14 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG