Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

L'avion privé des frères Gupta de retour en Afrique du Sud


Un avion biréacteur Bombardier Global 6000 comme celui de la famille d'hommes d'affaires Gupta, au cœur des scandales de corruption impliquant l'ancien président sud-africain Jacob Zuma, lors d'une exhibition a Shanghai, Chine, 11 avril 2017.

L'avion privé de la sulfureuse famille d'hommes d'affaires Gupta, au cœur des scandales de corruption impliquant l'ancien président sud-africain Jacob Zuma, est rentré à Johannesburg, indiquent des autorités aéroportuaires sud-africaines.

L'appareil, qui fait l'objet d'une sévère bataille juridique, a atterri vendredi soir sur l'aéroport de Lanseria, près de Johannesburg, avec ses deux pilotes à bord, a rapporté à l'AFP un responsable de l'aéroport, Mike Christoph.

"C'est exact, il a atterri juste après 22h00 hier soir. Seuls l'équipage était à bord, il venait de Dubaï", a-t-il déclaré.

L'avion, un biréacteur Bombardier Global 6000, a été cloué au sol en vertu d'une décision de la justice sud-africaine rendue le mois dernier, selon ce même responsable.

>> Lire aussi : Le Canada exige qu'un jet utilisé par les Gupta soit cloué au sol

Un tribunal avait ordonné en mars que l'avion soit immobilisé, à la demande de l'agence gouvernementale d'exportation et de développement du Canada (EDC).

EDC affirme que les Gupta ne se sont pas acquittés de remboursements d'un prêt de 41 millions de dollars contracté pour l'achat de cet avion. La famille a fait appel de cette décision.

D'origine indienne, les Gupta sont sous le coup de plusieurs enquêtes judiciaires dans des affaires de corruption, dont certaines impliquent l'ancien président Zuma et sa famille.

>> Lire aussi : Les encombrantes casseroles du président Zuma

Le mois dernier, la police sud-africaine a perquisitionné des propriétés des Gupta à Johannesburg. Un des frères Gupta, Ajay, est sous le coup d'un mandat d'arrêt, mais reste pour l'instant introuvable. Sa présence a été signalée à Dubaï.

Les autorités indiennes ont également mené des perquisitions dans plusieurs propriétés appartenant aux frères Gupta en Inde, dans le cadre d'une enquête pour blanchiment d'argent.

Ces affaires ont contribué à la chute le 14 février de Jacob Zuma, contraint de démissionner après avoir été lâché par son parti.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG