Liens d'accessibilité

L'Atletico assure quasiment la 3e place au championnat espagnol


Diego Godin d’Atletico, à gauche, en duel aérien avec Pepe de Real Madrid au cours d’un match de la Liga espagnole entre Real Madrid et Atletico Madrid au stade Santiago Bernabeu à Madrid, 8 avril 2017.

Une frappe placée de Saul contre Eibar (1-0) a permis à l'Atletico Madrid d'assurer pratiquement la troisième place du Championnat d'Espagne, samedi pour la 36e journée, à quatre jours d'un rude défi en demi-finale retour de Ligue des champions face au Real Madrid.

Balayés mardi dernier en demi-finale aller (3-0), les hommes de Diego Simeone se sont ressaisis avec caractère au stade Vicente-Calderon. Et malgré des ratés dans la finition, le tir du gauche de Saul Ñiguez au ras du poteau (69e) leur a suffi pour s'imposer, même si le défenseur Diego Godin a été exclu en fin de match pour deux cartons jaunes (90e+2).

Avec désormais 74 points, le club "colchonero" compte cinq longueurs d'avance sur le quatrième, le Séville FC (69 pts), qui n'a pu faire mieux qu'un nul 1-1 vendredi soir contre la Real Sociedad.

Avec seulement deux rencontres restant à jouer, il faudrait que l'Atletico perde ses ultimes matches et que Séville remporte les siens pour priver l'équipe madrilène de la troisième place, directement qualificative pour la Ligue des champions. Le club andalou devrait donc vraisemblablement se contenter du quatrième rang, synonyme de barrage de C1 l'été prochain.

Contre Eibar, la victoire de l'Atletico n'a pas été flamboyante mais elle a le mérite de regonfler le moral des "Colchoneros", contraints à l'exploit mercredi prochain face au Real s'ils veulent atteindre leur troisième finale de C1 en quatre ans.

L'"Atleti" a multiplié les ratés face à la cage adverse, à l'image de l'attaquant belge Yannick Carrasco (33e, 64e) ou du Français Antoine Griezmann (59e).

Saul lui-même a raté le cadre alors que le gardien semblait battu (45e), mais le milieu espagnol s'est rattrapé en seconde période en catapultant au fond un centre de Diego Godin (69e). Ce dernier a ensuite écopé de deux cartons jaunes, apparemment pour contestation.

Sauvés dans le temps additionnel par un dégagement in extremis du milieu Tiago, les "Colchoneros" devront être bien plus conquérants mercredi prochain: il leur faut au moins trois buts pour remonter leur retard dans le derby.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG