Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

L'armée israélienne va relancer son programme pour des femmes tankistes


Soldates israéliennes au mémorial du Corps blindé à Latroun, 22 avril 2015.

L'armée israélienne a annoncé dimanche la reprise d'un programme pilote visant à former des soldates à conduire des tanks, après un appel à la Cour suprême de femmes demandant à être recrutées dans les unités de blindés.

Le programme pilote, tenu en 2017-2018, visait à étudier la possibilité de recruter des femmes dans les unités de blindés et avait permis la formation de dix femmes membres d'équipage et de deux commandantes de char. Ces dernières ont été renvoyées dans leurs unités d'origine une fois les essais terminés.

Après une série de discussions sur la question, le chef d'état-major Aviv Kohavi, a décidé "de passer au niveau supérieur dans le processus d'examen de l'intégration des femmes membres d'équipage de blindés dans les missions de défense des frontières", a indiqué dimanche l'armée dans un communiqué.

La suspension de ce programme avait suscité les critiques de différents groupes accusant les militaires de se plier aux pressions d'éléments doutant de la capacité des femmes à supporter les exigences physiques du service dans les unités de blindés.

L'armée a précisé que le projet pilote renouvelé, prévu pour cette année, comprendrait un "programme d'entraînement adapté aux femmes mettant l'accent sur la santé, la nutrition et l'entraînement physique".

"A la fin des phases de formation et opérationnelles, une évaluation de la situation aura lieu et de nouvelles décisions seront prises" sur le futur de ce programme et la participation des femmes dans les unités de blindés, a indiqué l'armée.

Le 2 décembre, deux jeunes femmes ayant elles-mêmes suivi le programme pilote avaient demandé à la Cour suprême d'exiger de l'armée qu'elle les laisse être tankistes, rejoignant ainsi un appel similaire déposé il y a des mois par deux autres femmes.

Israël, où la majorité des citoyens sont astreints à un service militaire de deux ans et huit mois pour les hommes et deux ans pour les femmes, compte déjà des unités d'infanterie mixtes, ainsi que des femmes pilotes.

Le Parlement avait voté en 2000 une loi sur la parité obligeant l'armée et les services de sécurité à accepter les femmes à n'importe quel poste, sauf raison valable.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG