Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Signature de l'accord de paix entre Kiir et Machar prévue pour le 12 septembre


Le chef des rebelles sud-soudanais, Riek Machar, à gauche, et le président du Soudan du Sud, Salva Kiir, signent un accord de cessez-le-feu et de partage des pouvoirs à Khartoum, au Soudan, le 5 août 2018.

Le président sud-soudanais Salva Kiir et son opposant le chef rebelle Riek Machar signeront officiellement l'accord de paix lors d'un sommet en Ethiopie le 12 septembre, a affirmé samedi le médiateur soudanais.

Cet accord, qui doit mettre fin à la guerre civile ensanglantant le plus jeune pays du monde depuis cinq ans, a été négocié pendant des semaines entre les différents belligérants lors de discussions à Khartoum, au Soudan voisin.

La signature de l'accord doit avoir lieu à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, lors d'un sommet réunissant des dirigeants d'Afrique de l'Est, a indiqué le ministre des Affaires étrangères soudanais Al-Dirdiry Ahmed.

"Après d'intenses discussions entre les dirigeants de l'Igad (l'Autorité intergouvernementale pour le développement, ndlr) à Pékin, il a été décidé d'organiser un sommet le 12 septembre à Addis-Abeba", a-t-il annoncé à l'agence officielle soudanaise Suna.

"Ce sommet approuvera entre autres l'accord de paix sud-soudanais, déjà paraphé à Khartoum", a-t-il ajouté.

L'Igad regroupe huit pays dont le Soudan et a lancé la dernière initiative en date censée mettre fin au conflit sud-soudanais.

Le Soudan du Sud, indépendant du Soudan depuis 2011, s'est enfoncé dans une guerre civile fin 2013 quand le président Salva Kiir a accusé son vice-président Riek Machar de fomenter un coup d'Etat.

Ce conflit a fait des dizaines de milliers de morts, des millions de déplacés et provoqué une crise humanitaire majeure.

MM. Kiir et Machar ont déjà signé plusieurs autres accords, dont un cessez-le-feu permanent et un texte prévoyant le partage du pouvoir.

Ils prévoient entre autres le retour de M. Machar, exilé depuis août 2016, pour occuper le poste de premier vice-président dans un gouvernement d'union nationale.

Plusieurs accords de paix ont auparavant été signés entre ces deux dirigeants mais aucun n'a tenu dans la durée.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG