Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

RDC

L'élection des gouverneurs reportée au 10 avril

Le président Félix Tshisekedi à son arrivée à Widhoek, Namibie, le 26 février 2019. (Facebook/Fatshi News)

L'élection au suffrage indirect des gouverneurs et vice-gouverneurs dans les 26 provinces de la République démocratique du Congo a été reportée du 31 mars au 10 avril, a annoncé vendredi la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Le président de la République Félix Tshisekedi avait sollicité un report "sine die" de ce scrutin après l'élection des sénateurs vendredi dernier, entachée par des accusations de corruption.

Le nouveau président congolais avait aussi demandé un report de la prise de fonction des sénateurs élus, accusés d'avoir acheté les voix de leurs "grands électeurs", les députés provinciaux dans les 26 provinces.

Les gouverneurs sont également élus par les députés provinciaux dans leur province.

Le président de la République a aussi demandé au parquet de "mener des enquêtes" pour "débusquer" les élus "trempés dans la corruption", "les sénateurs et députés provinciaux, les corrupteurs et les corrompus".

Dans les attendus de sa décision, la Céni ne mentionne pas la "réunion inter-institutionnelle" à l'issue de laquelle le président Tshisekedi avait fait ces annonces par la voix d'un ministre lundi.

Elle mentionne juste "la nécessité de réaménager le calendrier" de l'élection des gouverneurs "après consultation de toutes les parties prenantes".

Les nouveaux gouverneurs seront investis entre les 26 avril et le 2 mai, après proclamation des résultats le 11 avril, et le traitement des contentieux.

Le candidat de l'opposition Félix Tshisekedi a été proclamé vainqueur de l'élection présidentielle du 30 décembre, mais son prédécesseur Joseph Kabila conserve une large majorité à l'Assemblée, au Sénat, et dans les assemblées provinciales.

Les proches de Kabila devraient donc emporter la majorité des 26 sièges de gouverneur.

Lié par un accord politique avec M. Kabila, M. Tshisekedi n'a toujours pas nommé de Premier ministre. Selon la presse congolaise, son prédécesseur lui aurait cependant transmis un nom.

See all News Updates of the Day

Une pionière de la santé mentale

Une pionière de la santé mentale
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:33 0:00

La cour de cassation révoque la condamnation de Katumbi

La cour de cassation révoque la condamnation de Katumbi
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:33 0:00

Premières tensions à l’Assemblée Nationale

Premières tensions à l’Assemblée Nationale
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:21 0:00

Naufrage d'un bateau en RDC: des poursuites judiciaires annoncées

Naufrage d'un bateau en RDC: des poursuites judiciaires annoncées
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:39 0:00

Deuil national décrété après un naufrage en RDC

Le président de la RDC, Felix Tshisekedi, arrive le 16 avril 2019 dans un centre de traitement Ebola de l'hôpital général de Beni.

Treize personnes sont mortes et 114 sont portées disparues après le naufrage d'une embarcation sur le lac Kivu dans l'est de la RDC où le président Félix Tshisekedi a décrété une journée de deuil national, a indiqué jeudi la présidence.

"Le président de la République a décrété un jour de deuil national (vendredi) à la suite du naufrage d'un bateau" dont le bilan est de 13 morts et de "114 personnes qui manquent à l'appel", indique la présidence congolaise dans un communiqué.

Le président Tshisekedi a fait cette annonce dans la région du Kivu où il se trouve depuis dimanche. Le chef de l’État a aussi décidé du port obligatoire de bouées de sauvetage par des passagers voyageant sur le lac Kivu.

Mardi, la présidence congolaise avait avancé dans un tweet le chiffre de "150 disparus", repris par des grands médias et le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, qui a proposé son aide à la RDC, avait évoqué de "nombreux disparus".

Ce bateau avait embarqué dans la nuit de lundi à mardi "49 adultes et sept enfants", selon le "manifeste" (liste des passagers) établi par le commissaire fluvial de Kalehe, consulté par l'AFP. Cette liste omet souvent des passagers clandestins.

En RDC, les naufrages se soldent souvent par des bilans très lourds en raison de la surcharge et de la vétusté des embarcations, de l'absence de gilets de sauvetage à bord et du fait que beaucoup de passagers ne savent pas nager.

Voir plus

XS
SM
MD
LG