Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Justin Trudeau en faveur de sanctions contre les talibans


Le Premier ministre canadien Justin Trudeau visite la mosquée de Hamilton Mountain au début de l'Aïd à Hamilton, Ontario, 20 juillet 2021.

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a déclaré qu'il allait plaider en faveur de l'imposition de sanctions contre les talibans, à la veille d'un sommet virtuel du G7 consacré à l'Afghanistan.

Le chef du gouvernement était interrogé quant à savoir s'il allait appuyer la position du Royaume-Uni qui pourrait plaider pour des sanctions. "Certainement, on est en train de regarder (pour) plus de sanctions", a-t-il assuré.

"Les talibans sont déjà reconnus comme étant une entité terroriste au Canada, mais nous allons parler avec nos homologues du G7 pour voir quelles seront les prochaines étapes", a poursuivi M. Trudeau. "Dans notre conversation avec les autres chefs du G7, on va parler de comment on peut en faire encore plus pour aider les gens" en Afghanistan, a-t-il précisé.

Depuis la prise de pouvoir des talibans à la mi-août, des milliers de familles se massent près de l'aéroport international de Kaboul pour tenter d'évacuer le pays avant le 31 août, date fixée par l'administration américaine pour le retrait définitif de ses forces d'Afghanistan.

M. Trudeau a refusé de dévoiler sa position à propos d'une poursuite des opérations d'évacuation au-delà de cette date limite, comme le défendra le Royaume-Uni mardi.

Boris Johnson, dont le pays assure actuellement la présidence du G7, a annoncé dimanche que les dirigeants du groupe des grandes puissances (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni) se réuniraient virtuellement pour des "discussions urgentes" sur la situation en Afghanistan.

Le président américain Joe Biden a affirmé dimanche qu'il soutiendrait le Royaume-Uni dans sa volonté d'imposer des sanctions au régime des talibans en cas de violation des droits humains. "Cela dépend du comportement" des talibans, a-t-il déclaré.

Le Canada a repris jeudi ses vols vers Kaboul, pour la première fois depuis la prise de la capitale afghane par les talibans. Quatre vols ont décollé de cette ville à destination du Canada: le dernier en date a transporté dimanche 436 citoyens canadiens et ressortissants afghans.

La situation reste toutefois "très volatile et chaotique" près de l'aéroport, ont déclaré ce lundi des hauts responsables gouvernementaux canadiens.

Près de 900 Afghans sont arrivés au Canada dans le cadre d'un nouveau programme spécial d'immigration, ont-ils précisé. Le Canada s'est engagé à accueillir 20.000 réfugiés afghans dans le cadre de ce programme.

XS
SM
MD
LG