Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Avertissement de John Kerry à l'Iran et à la Syrie

Devant la presse à Londres, le secrétaire d'Etat américain a dit que ces deux pays devront accepter le changement ou en subir les conséquences.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a lancé un avertissement sévère à la fois à l'Iran et à la Syrie, disant aux gouvernements de ces deux pays qu'ils auront à accepter le changement ou en subir les conséquences.

En effet, c’est dans la capitale britannique que John Kerry a lancé cet avertissement, lundi, lors d'une conférence de presse en compagnie de son homologue William Hague. Londres est la première étape de son premier voyage à l'étranger comme secrétaire d'Etat américain.

M. Kerry a rappelé à l'Iran que les Etats-Unis ne vont pas permettre au pays de se doter d'armes nucléaires.

La communauté internationale souhaite des actions concrètes de l'Iran lors des prochains pourparlers sur son programme nucléaire
La communauté internationale souhaite des actions concrètes de l'Iran lors des prochains pourparlers sur son programme nucléaire

« Un Iran possédant l’arme nucléaire, dans cette région du monde, n’est tout simplement pas acceptable, compte tenu de certains précédents. Et nous avons déclaré que les Iraniens n’auront pas accès à l’arme nucléaire. Le président Obama n’a laissé aucun doute là-dessus. »

John Kerry a également averti que l’option diplomatique ne sera pas toujours disponible.

Durant cette conférence de presse, le secrétaire d’État américain a également condamné le récent bombardement de la ville d’Alep par le gouvernement syrien, disant que le peuple syrien mérite mieux que la violence horrible dont il a fait l'objet sous le régime du président Bashar al-Assad.

Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:00 0:00
Télécharger


Sur un autre dossier brulant de l’actualité internationale, le secrétaire d’État américain a fait savoir que les États-Unis prennent au sérieux les allégations du président afghan Hamid Karzaï sur la torture et les mauvais traitements dans la province de Maidan Wardak.

Après Londres, John Kerry doit rencontrer d'autres dirigeants en Allemagne, en France, en Italie, et en Turquie, avant de se rendre en Egypte, en Arabie Saoudite, dans les Émirats arabes unis et le Qatar.

Toutes les actualités

Le policier impliqué dans la mort de George Floyd inculpé, couvre-feu à Minneapolis

Des agents de police se tiennent à l'extérieur du domicile en Floride de l'ancien officier de police de Minneapolis, Derek Chauvin, accusé du meurtre de George Floyd  en Floride. (REUTERS / Scott Audette)

Le policier mis en cause dans la mort de George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, lors d'une interpellation létale en début de semaine à Minneapolis a été arrêté et inculpé d'homicide involontaire ont annoncé vendredi les autorités locales. Un couvre-feu a été décrété vendredi à Minneapolis.

"L'ancien officier de police de Minneapolis Derek Chauvin a été inculpé par le bureau du procureur du comté de Hennepin de meurtre (au 3ème degré) et d'homicide involontaire", a annoncé vendredi le procureur Mike Freeman du comté de Hennepin, où se trouve la ville de Minneapolis.

La famille de cet homme de 46 ans, à qui le président Donald Trump a annoncé avoir parlé, a salué l'arrestation du policier comme un premier pas sur "la voie de la justice", mais l'a jugée "tardive" et insuffisante.

"Nous voulons une inculpation pour homicide volontaire avec préméditation. Et nous voulons voir les autres agents (impliqués) arrêtés", a-t-elle affirmé dans un communiqué.

Quelques instants plus tôt, les autorités locales avaient annoncé l'arrestation de M. Chauvin, qui avait été démis de ses fonctions.

Pour l'instant, seul le policier Derek Chauvin "a été placé en détention", a déclaré le commissaire John Harrington, du département de la Sécurité civile du Minnesota.

Une vidéo devenue virale montre ce policier blanc plaquer au sol George Floyd et maintenir son genou sur son cou pendant de longues minutes, alors que M. Floyd disait ne plus pouvoir respirer.

Depuis la diffusion de cette vidéo des manifestations tournant à l'émeute ont éclaté à Minneapolis, notamment aux abords du commissariat où travaillaient les quatre policiers impliqués dans cette affaire, et dans d'autres villes de la région.

Des enquêtes fédérales et locales ont été ouvertes pour établir leurs responsabilités.

Ce drame rappelle la mort d'Eric Garner, un homme noir décédé en 2014 à New York après avoir été asphyxié lors de son arrestation par des policiers blancs.

Lui aussi avait dit "Je ne peux pas respirer", une phrase devenue un cri de ralliement du mouvement Black Lives Matter ("La vie des Noirs compte").

Décès de George Floyd: un commissariat de Minneapolis incendié lors de manifestations

Décès de George Floyd: un commissariat de Minneapolis incendié lors de manifestations
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:45 0:00

Twitter a masqué vendredi un message de Donald Trump

Twitter a masqué vendredi un message de Donald Trump
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:20 0:00

Entretien avec un résident de Minneapolis

Entretien avec un résident de Minneapolis
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:15 0:00

Un Tweet non conforme de Donald Trump masqué par le réseau social

Un Tweet non conforme de Donald Trump masqué par le réseau social
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:20 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG