Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Nigeria

Les Nigérians au bord de la panique suite à la mise en quarantaine de 47 personnes

Un soldat vérifie la température corporelle d'un visiteur à l'hôpital de référence de l'armée nigériane à Yaba, à Lagos, le 28 février 2020. (AFP)

Au Nigeria, inquiétude et panique suite à la mise en quarantaine de 43 personnes dans les Etats de Lagos et Ogun et de quatre autres - notamment des Chinois - dans l’Etat de Jos pour tenter de maîtriser la menace du coronavirus dans le pays.

L’inquiétude est perceptible dans les rues de la capitale du Nigeria, même si le président Muhammadu Buhari tente de rassurer ses compatriotes après la confirmation du premier cas de coronavirus sur le sol nigérian.

Coronavirus : Le président Buhari rassure les Nigérians
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:49 0:00


"Beaucoup ont peur parce qu’ils ne font pas confiance au gouvernement. Ils se demandent si le gouvernement va agir efficacement pour maîtriser la menace", confie un Nigérian à VOA Afrique, sous couvert d'anonymat.

Pour un autre citoyen, "les responsables concernés du secteur de la santé doivent prendre toutes les mesures nécessaires pour faire quelque chose".


Le représentant de l'Organisation mondiale de la santé au Nigeria, le Dr Peter Clement, déclare pour sa part que le gouvernement devrait fournir rapidement des informations précises aux communautés rurales, afin qu'elles sachent comment se protéger.

Il s'est dit préoccupé par le fait que le virus pourrait se propager par le biais du personnel non formé du secteur privé de la santé qui n'est pas préparé ou ne connaît pas grand-chose du virus.

Dr Francis Faduyile, président de la centrale des travailleurs de la santé au Nigeria, le 3 mars 2020. (VOA/Gilbert Tamba)
Dr Francis Faduyile, président de la centrale des travailleurs de la santé au Nigeria, le 3 mars 2020. (VOA/Gilbert Tamba)


Le leader de la Centrale syndicale des travailleurs du secteur de la santé, le docteur Francis Faduyilé, craint aussi une contamination du personnel de santé par manque d’équipements adéquats.

"La préoccupation majeure du syndicat des travailleurs de la santé est que nos membres soient directement impliqués pour le traitement. Nous avons averti nos membres pour leur propre sécurité. Nous avions également demandé aux gouvernements des différents Etats de trouver les équipements nécessaires pour la protection contre les infections", a-t-il expliqué.

Les autorités sanitaires du Nigeria affirment avoir intensifié leurs efforts pour détecter et contenir le nouveau coronavirus dans le pays le plus peuplé d'Afrique.

Pour le ministre de la Santé, Osagie Ohaniré, le Nigeria est capable d’affronter la menace du coronavirus en toute confiance.

"Notre focus est sur les quatre grandes villes avec des aéroports internationaux notamment Lagos, Abuja, Port Harcourt et Kano. Nous continuons d’améliorer notre niveau de préparation tous les jours. Les agents de santé au niveau des points d’entrée sont en formation sous le contrôle de l’agence nationale pour le contrôle des maladies infectieuses", a-t-il déclaré.

L'Agence nationale pour le contrôle des maladies infectieuses a émis un avis de santé publique pour informer les Nigérians sur les symptômes et les mesures préventives, et a fourni un numéro gratuit à titre indicatif.

Parallèlement à l'intensification du dépistage aux points d'entrée, en particulier dans les aéroports, les autorités ont établi des capacités de test dans quatre laboratoires.

La surveillance est aussi étendue pour assurer le suivi auprès de voyageurs venant des pays touchés par la maladie jusqu’à 14 jours après leur arrivée au Nigeria.

Toutes les actualités

Les États-Unis s'opposent à la désignation de Ngozi Okonjo Iweala à l'OMC

Les États-Unis s'opposent à la désignation de Ngozi Okonjo Iweala à l'OMC
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:08 0:00

Acculés par la crise, les Nigérians pillent les entrepôts étatiques pour se nourrir

Des scènes de pillages du bureau des douanes dans le nord-est du Nigeria, le 27 octobre 2020. (VOA/Gilbert Tamba)

Les pillages de masse se multiplient au Nigeria​ malgré la répression et les appels au calme, après deux semaines de soulèvement populaire.

Le président Muhammadu Buhari demande aux parents de ne pas accepter dans leurs maisons des articles pillés et le chef d’état major de l’armée appelle ses hommes à sévir sur les pillards.

Ignorant les couvre-feux imposés par de nombreux gouverneurs des Etats de la fédération, des foules ont envahi plusieurs entrepôts de stockage de nourriture appartenant au gouvernement pour emporter avec eux des vivres destinés à être distribués.

Neuf Etats de la fédération nigériane ont été pillés ces derniers jours, comme à Kubwa dans la banlieue d’Abuja. Mardi matin, les forces de sécurité ont dispersé les foules de pillards qui ont tenté de dévaliser le centre d’hébergement des jeunes stagiaires sortant des universités.

Les pillards dispersés par les forces de sécurité dans la banlieue d'Abuja, le 27 octobre 2020. (VOA/Gilbert Tamba)
Les pillards dispersés par les forces de sécurité dans la banlieue d'Abuja, le 27 octobre 2020. (VOA/Gilbert Tamba)

Le directeur général de l’agence, Shaibu Ibrahim, était sur place au moment de l’attaque: "Nous avons été surpris de les voir venir ici. Ils étaient armés de bois et des machettes pour attaquer le centre. C'est n’est pas un point de stockage de nourriture. Il ne faut pas qu’ils attaquent notre centre".

A Kaduna, c’est le centre de stockage de produits pharmaceutiques appartenant à l’Agence nationale pour l'administration et le contrôle des aliments et des médicaments a été entièrement saccagé et vidé.

Dans d’autres Etats les autorités sont à la chasse des pilleurs comme à Jos dans l’Etat de Plateau plus de 300 cents personnes sont arrêtées et seront jugées selon le secrétaire à la Justice de l’Etat Chrysantus Ahmad.

"Nous avions déjà commencé le processus pour le jugement rapide de ces personnes. Dès demain, vous allez voir que le procès va débuter. Les coupables feront face à la loi", a-t-il déclaré.

Des Nigérians saccagent un entrepôt alimentaire gouvernemental
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:06 0:00

Les produits pillés proviennent de dons estimés à 64 millions de dollars remis aux autorités par la coalition des membres du secteur privé pour aider le gouvernement dans sa lutte contre le coronavirus. Mais de nombreuses autorités étatiques avaient interrompu la distribution de l’aide aux populations depuis la fin du confinement.

Les autorités sont accusées d'avoir gardé de la nourriture alors que des millions de personnes ont souffert durant toute la période de confinement.

Pour Mukhtar Halilu Modibo, "il n’y a aucune justification pour ce qui concerne le pillage. Du côté du gouvernement, oui il y a un problème. Parce que si le gouvernement a reçu un don pour les populations je pense qu’il doit le remettre aux populations auxquelles le don est destiné".

Le Nigeria est le pays le plus peuplé du contient africain, avec le plus grand nombre de personnes vivant dans l'extrême pauvreté. Quelque 83 millions de personnes, selon le bureau des statistiques du Nigeria, sont concernées. La pandémie de coronavirus a exacerbé la situation de nombreux foyers pauvres du pays.​

Les pillages se multiplient malgré la répression et les appels au calme
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:23 0:00

Les pillages se multiplient malgré la répression et les appels au calme

Les pillages se multiplient malgré la répression et les appels au calme
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:23 0:00

Manifestation à Londres en soutien au mouvement nigérian "End SARS"

Manifestation à Londres en soutien au mouvement nigérian "End SARS"
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:56 0:00

Des Nigérians saccagent un entrepôt alimentaire gouvernemental

Des Nigérians saccagent un entrepôt alimentaire gouvernemental
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:06 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG