Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Maroc

Inondation au sud du Maroc: au moins sept morts sur un terrain de foot

La montée des eaux a été d'autant plus violente que les pluies diluviennes font suite à une période de sécheresse, selon les médias locaux.

La crue subite d'une rivière a submergé un terrain de football et fait au moins sept morts mercredi dans un village du sud du Maroc, a-t-on appris auprès des autorités locales.

Les victimes sont un jeune de 17 ans et six hommes âgés qui assistaient à une partie de foot dans le cadre d'un tournoi local, selon la même source.

Les opérations de recherche ont permis de secourir un homme plus âgé qui a été blessé pendant cette inondation provoquée par de fortes averses, selon les autorités locales.

Les opérations se poursuivent pour retrouver une autre personne portée disparue, selon la même source. Tizert, le village touché, est situé dans la région de Taroudant (sud).

La rivière a débordé et a submergé le terrain où se jouait un tournoi amateur de football, selon un habitant joint par l'AFP.

Huit hommes qui s'étaient réfugiés dans les vestiaires ont été emportés par les flots, selon ce témoin oculaire qui a requis l'anonymat.

"Nous sommes le choc, j'ai 64 ans et jamais dans ma vie je n'ai vu un tel déluge", a dit ce témoin qui a requis l'anonymat.

Des images impressionnantes, filmées par téléphone portable et diffusées sur les réseaux sociaux, montrent des eaux boueuses sortir du lit de la rivière et inonder le terrain en quelques minutes. Une partie des spectateurs, venus en famille, se réfugie sur une colline tandis que d'autres se retrouvent bloqués sur le toit d'un bâtiment rapidement submergé par les flots.

Un bulletin spécial de la Direction de la météorologie marocaine (DMN) avait alerté mercredi en fin de journée des risques d'averses orageuses "de niveau orange" dans plusieurs provinces du royaume.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances du drame et définir les responsabilités, ont précisé les autorités locales.

La montée des eaux a été d'autant plus violente que les pluies diluviennes font suite à une période de sécheresse, selon les médias locaux.

Des inondations frappent régulièrement les régions isolées du Maroc.

En 2014, de violentes crues liées à de pluies torrentielles avaient fait une cinquantaine de morts et des dégâts considérables dans le sud du pays.

Une étude publiée en 2015 avait pointé de multiples défaillances au niveau de l'entretien des infrastructures, de la prévention, de l'alerte et de la gestion des urgences.

Le Maroc a enregistré 35 épisodes d'inondations entre 1951 et 2015, avec des "crues soudaines capables de transformer les lits secs des "Oueds" (rivières) en "torrents violents et destructeurs", selon cette étude du groupe "Zurich Insurance".

Toutes les actualités

Une émission marocaine sanctionnée pour un appel à la violence contre les femmes

Un groupe de femmes devant le tribunal de Sale lors du procès sur l'assassinat de deux jeunes femmes scandinaves dans l'Atla, Maroc,16 mai 2019.

L'émission Kotbi Tonight sur Chada TV a été suspendue pour trois semaines pour avoir laissé le chanteur Adil El Miloudi se vanter de "tabasser sa femme". A ce stade, aucune poursuite judiciaire n'a été engagée contre Miloudi.

"Celui qui ne tabasse pas sa femme n'est pas un homme", a déclaré le chanteur Adil El Miloudi, soulevant des rires complices de l'acteur Sami Naceri et de l'animateur de l'émission Kotbi Tonight sur Chada TV, en juin dernier.

"Au Maroc, cela est normal, chacun peut faire ce qu'il veut de sa femme, la frapper, la tuer", a-t-il insisté quand l'animateur lui a rappelé, en plaisantant, que "c'est interdit de frapper sa femme partout dans le monde".

Ces propos "constituent une apologie de la violence à l'égard de la femme, une incitation express à cette violence, présentée de manière positive comme un attribut de la virilité (...) voire même un comportement recommandable pour la consolidation des liens conjugaux", s'indigne le communiqué de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle.

Face à ce "discours explicitement violent", l'animateur a adopté "un ton badin" et "laissé toute latitude à l'invité de répéter ses assertions appelant à la violence à l'égard des femmes", poursuit le texte. Aucune mention n'est faite de l'attitude de Samy Naceri, lui aussi très en phase avec le chanteur.

L'émission Kotbi Tonigh sera donc suspendue pour trois semaines, selon la HACA. A ce stade, aucune poursuite judiciaire n'a été engagée contre Adil El Miloudi malgré des flots de réactions outrées sur les réseaux sociaux marocains. Les attitudes misogynes et sexistes sont monnaie courante au Maroc et rarement condamnées par les autorités.

L'an dernier, la HACA avait sanctionné une émission radio de Chada FM parce qu'un chroniqueur présenté comme un "guérisseur" avait affirmé à l'antenne que "les femmes les plus exposées au cancer de l'utérus sont celles qui ont recours à la prostitution ou à l'adultère".

Une association permet aux handicapés de se baigner à Tanger

Une association permet aux handicapés de se baigner à Tanger
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:43 0:00

La NBA étend ses programmes au Rwanda et au Maroc

La NBA étend ses programmes au Rwanda et au Maroc
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:24 0:00

Page sports : Moukandjo de retour en France, 2e flop américain au Mondial de basket

Page sports : Moukandjo de retour en France, 2e flop américain au Mondial de basket
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:04:31 0:00

La NBA étend ses programmes au Rwanda et au Maroc

La NBA étend ses programmes au Rwanda et au Maroc
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:35 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG