Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Décès d'Henri Michel


Le sélectionneur français de l'équipe Ivoirienne Henri Michel, à gauche, et le joueur Bonaventure Kalou répondent aux questions des journalistes lors d'une conférence de presse à Stuttgart, le 15 juin 2006.

Bonaventure Kalou, l'ancien international ivoirien de l'AJ Auxerre et du Paris SG, se souvient d'Henri Michel comme d'un "meneur d'hommes" doté d'une "grande sagesse", qui a notamment entraîné les Eléphants.

"Henri Michel en tant qu'homme était un bon vivant, quelqu'un d'une grande sagesse. En tant que sélectionneur, il avait le sens de la mesure, dans la victoire comme dans la défaite. Il avait le sens du discernement", a confié Kalou à l'AFP.

"C'était un meneur d'hommes. Il a su gérer les egos en sélection, où il y avait de fortes têtes. On a passé de bons moments ensemble", se souvient l'ancien attaquant.

>> Lire aussi : Les entraîneurs français encore plébiscités pour la CAN 2017

"A titre personnel, il m'a toujours soutenu. J'avais souvent été l'objet de vives critiques de l'opinion sportive en Côte d'Ivoire lors des qualifications au Mondial 2006, mais il a su me défendre et me faire confiance. Il y avait une sorte d'affinité entre nous", souligne Kalou.

"J'ai énormément de reconnaissance pour tout ce qu'il a fait pour moi. On avait aussi la même vision du football. On partageait sur le terrain et en dehors", ajoute Kalou.

>> Lire aussi : ​Marc Wilmots nommé sélectionneur en Côte d'Ivoire

Henri Michel a été sélectionneur de la Côte d'Ivoire de mars 2004 à juillet 2006, atteignant la finale de la CAN-2006 perdue aux penalties face à l'Egypte, le pays-hôte. L'équipe comprenait un autre attaquant vedette, Didier Drogba.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG