Liens d'accessibilité

Hausse attendue de 4,3% des dépenses de défense hors Etats-Unis en 2017

  • VOA Afrique

Le président Trump et le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg, à Bruxelles, le 25 mai 2017.

L'Otan, pressée par le président américain Donald Trump de mettre davantage la main à la poche, s'attend à une hausse de 4,3% des dépenses de défense en Europe et au Canada en 2017, a annoncé mercredi son secrétaire général Jens Stoltenberg.

"Les (pays) alliés européens devraient investir davantage pour leur défense, non pas pour plaire aux Etats-unis, mais parce que c'est dans leur propre intérêt", a plaidé M. Stoltenberg devant la presse à Bruxelles.

M. Stoltenberg, qui s'exprimait à la veille d'une réunion des ministres de la Défense de l'Otan à Bruxelles, a souligné que 2017 serait la troisième année consécutive de hausse des budgets militaires des membres de l'Alliance.

"Nous saluons le fait que le président Trump se focalise sur les dépenses de défense et un meilleur partage du fardeau car nous devons mettre en oeuvre ce que nous avons agréé", a-t-il insisté, rappelant que les Alliés avaient promis en 2014 de s'approcher en dix ans de l'objectif de budgets militaires représentant 2% de leurs produits intérieurs bruts (PIB).

La hausse attendue pour 2017 représente des dépenses supplémentaires de 12 milliards de dollars en Europe et au Canada. Elle ne prend pas en compte la forte hausse du budget militaire américain annoncée par le président Trump.

"C'est la troisième année consécutive dans laquelle nous accélérons nos dépenses de défense. Ces trois dernières années les Alliés d'Europe et du Canada ont dépensé 46 milliards de dollars supplémentaires pour leur défense", a déclaré M. Stoltenberg.

M. Stoltenberg a par ailleurs rappelé que les pays de l'Otan envisageaient d'augmenter leurs contributions en troupes à la mission "Resolute Support", qui entraîne et conseille les forces de sécurité afghanes.

Les ministres vont en discuter jeudi à Bruxelles, mais aucune décision n'est attendue tant que les Etats-Unis n'auront pas annoncé leurs intentions en la matière, selon plusieurs sources diplomatiques.

Pour l'année 2018, il manquerait 2.500 à 3.000 soldats pour que la mission soit au complet, selon ces sources.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG