Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Amériques

Haïti: la commémoration de la bataille d'indépendance émaillée de violences

Un camp temporaire à Port-au-Prince, Haiti, le 11 janvier 2012.

Quatre personnes ont été blessées par balle lundi à Port-au-Prince lors d'une manifestation de l'opposition à l'occasion de l'anniversaire de la bataille qui a mené Haïti à l'indépendance, événement fêté a minima par le président, conspué par une large partie de la société.

Deux manifestants ainsi qu'un journaliste d'une radio locale et un policier ont été blessés alors que plusieurs centaines de sympathisants de l'opposition défilaient sur un des axes majeurs de la capitale, ont observé les journalistes de l'AFP. De nombreux tirs ont été échangés sans que leurs auteurs ne puissent être identifiés.

Des manifestations répétées exigent la démission du président Jovenel Moïse depuis plus de deux mois. Début novembre, les partis d'opposition et des groupes de la société civile sont parvenus à un accord visant à organiser une transition politique: ils voudraient choisir dès que possible le futur président parmi les juges de la Cour de cassation et le prochain Premier ministre au sein des partis de l'opposition.

"Jovenel avait dit qu'il n'avait personne à qui remettre le pouvoir, mais le peuple a pris l'initiative et on a notre institution qui s'appelle la Cour de Cassation", clamait avant les incidents Phanel Jean-Louis, un manifestant marchant avec le drapeau national sur les épaules.

Dans la matinée, Jovenel Moïse a commémoré la bataille qui a mené le pays à l'indépendance, depuis la capitale et sous haute protection policière, sans se rendre sur le site historique.

"Des soldats, des va-nu-pieds, des esclaves se sont révoltés et se sont donnés leur indépendance mais, après 216 ans, je pense que la bataille pour l'indépendance économique doit commencer et c'est pour ça qu'il faut détruire ce système exploiteur", a déclaré Jovenel Moïse lundi matin sur le parvis du musée du panthéon national haïtien.

Chaque 18 novembre, Haïti célèbre la bataille de Vertières qui, en 1803, a vu la victoire de l'armée indigène sur les troupes napoléoniennes, prélude à l'indépendance de la première République noire de l'Histoire le 1er janvier 1804.

Situé à 240 km au nord de Port-au-Prince, le site de Vertières est traditionnellement le lieu des commémorations mais Jovenel Moïse donc n'a pas fait le déplacement et a simplement procédé à un dépôt de gerbe de fleurs au musée qui jouxte le palais national, où s'est tenu un défilé militaire.

La place du Champ de Mars, où se situent musée et palais, a été interdite d'accès au public le temps des cérémonies. Ses accès étaient gardés par un lourd dispositif policier.

Plusieurs manifestations populaires exigeant le départ du pouvoir de M. Moïse ont également été organisées dans les villes de province lundi.

Majoritaires dans les manifestations, les habitants des quartiers les plus pauvres exigent d'autant plus la démission du chef de l'État que des entreprises qu'il dirigeait avant son entrée en politique ont été épinglées par la Cour supérieure des comptes comme étant "au coeur d'un stratagème de détournement de fonds".

Toutes les actualités

Les élus républicains purgent Liz Cheney du leadership de la chambre basse

La représentante Liz Cheney, républicaine du Wyoming, attend le président Donald Trump dans la salle Roosevelt de la Maison Blanche, lundi 27 mars 2017, à Washington.

L'une des leaders du groupe parlementaire du parti républicain à la Chambre des représentants des États-Unis, Liz Cheney, a été évincée de son poste mercredi par un vote à huis clos des élus du parti.

Selon l'agence Associated Press, il a fallu en tout 20 minutes pour faire de Mme Cheney, 54 ans, une membre ordinaire de la chambre basse.

Liz Cheney est la fille de l'ancien vice-président Dick Cheney, qui avait prêté serment aux côtés du 43e président des États-Unis, George W. Bush, de 2001 à 2009.

C'est en 2016 qu'elle est élue comme l'unique membre de la chambre basse pour représenter l'État du Wyoming, qui compte moins de 600.000 habitants au total.

Depuis, elle a gravi les échelons du parti pour devenir la 3e personnalité du parti de l'opposition à la chambre basse du Congrès américain.

Victoire pour Trump

Le vote de mercredi constitue une victoire pour l'ancien président Donald Trump, qui est en très mauvais termes avec Mme Cheney depuis des mois.

Depuis la fin chaotique de l'élection présidentielle de 2020 en janvier dernier, Mme Cheney a souscrit au plaidoyer des démocrates pour déclarer que Joe Biden avait bel et bien gagné l'élection de novembre. Elle est même allée jusqu'à voter avec les démocrates pour mettre en accusation l'ancien président Trump.

Pour remplacer Mme Cheney, les dirigeants du parti républicain se sont ralliés derrière une autre femme, la représentante Elise Stefanik, une fidèle alliée de M. Trump qui représente un district du nord de l'État de New York. Un vote sur sa nomination est attendu vendredi, selon la chaîne NBC News.

Malgré cela, Mme Cheney a juré que la bataille avec M. Trump est loin d'être finie.

"Le parti doit aller de l'avant en se basant sur la vérité", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse peu après le vote de mercredi. "Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que l'ancien président ne s'approche plus jamais du bureau ovale", a-t-elle ajouté.

La pandémie favorise l'émergence des "cleanfluencers", passionnés du nettoyage

La pandémie favorise l'émergence des "cleanfluencers", passionnés du nettoyage
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:11 0:00

Biden cherche l'aval des législateurs pour son plan de relance économique

Biden cherche l'aval des législateurs pour son plan de relance économique
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:39 0:00

L'OMC salue la levée des brevets sur les vaccins covid

L'OMC salue la levée des brevets sur les vaccins covid
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:24 0:00

Covid-19: Plus de 56% des adultes américains sont vaccinés

Covid-19: Plus de 56% des adultes américains sont vaccinés
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:14 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG