Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Amériques

Haïti: la commémoration de la bataille d'indépendance émaillée de violences

Un camp temporaire à Port-au-Prince, Haiti, le 11 janvier 2012.

Quatre personnes ont été blessées par balle lundi à Port-au-Prince lors d'une manifestation de l'opposition à l'occasion de l'anniversaire de la bataille qui a mené Haïti à l'indépendance, événement fêté a minima par le président, conspué par une large partie de la société.

Deux manifestants ainsi qu'un journaliste d'une radio locale et un policier ont été blessés alors que plusieurs centaines de sympathisants de l'opposition défilaient sur un des axes majeurs de la capitale, ont observé les journalistes de l'AFP. De nombreux tirs ont été échangés sans que leurs auteurs ne puissent être identifiés.

Des manifestations répétées exigent la démission du président Jovenel Moïse depuis plus de deux mois. Début novembre, les partis d'opposition et des groupes de la société civile sont parvenus à un accord visant à organiser une transition politique: ils voudraient choisir dès que possible le futur président parmi les juges de la Cour de cassation et le prochain Premier ministre au sein des partis de l'opposition.

"Jovenel avait dit qu'il n'avait personne à qui remettre le pouvoir, mais le peuple a pris l'initiative et on a notre institution qui s'appelle la Cour de Cassation", clamait avant les incidents Phanel Jean-Louis, un manifestant marchant avec le drapeau national sur les épaules.

Dans la matinée, Jovenel Moïse a commémoré la bataille qui a mené le pays à l'indépendance, depuis la capitale et sous haute protection policière, sans se rendre sur le site historique.

"Des soldats, des va-nu-pieds, des esclaves se sont révoltés et se sont donnés leur indépendance mais, après 216 ans, je pense que la bataille pour l'indépendance économique doit commencer et c'est pour ça qu'il faut détruire ce système exploiteur", a déclaré Jovenel Moïse lundi matin sur le parvis du musée du panthéon national haïtien.

Chaque 18 novembre, Haïti célèbre la bataille de Vertières qui, en 1803, a vu la victoire de l'armée indigène sur les troupes napoléoniennes, prélude à l'indépendance de la première République noire de l'Histoire le 1er janvier 1804.

Situé à 240 km au nord de Port-au-Prince, le site de Vertières est traditionnellement le lieu des commémorations mais Jovenel Moïse donc n'a pas fait le déplacement et a simplement procédé à un dépôt de gerbe de fleurs au musée qui jouxte le palais national, où s'est tenu un défilé militaire.

La place du Champ de Mars, où se situent musée et palais, a été interdite d'accès au public le temps des cérémonies. Ses accès étaient gardés par un lourd dispositif policier.

Plusieurs manifestations populaires exigeant le départ du pouvoir de M. Moïse ont également été organisées dans les villes de province lundi.

Majoritaires dans les manifestations, les habitants des quartiers les plus pauvres exigent d'autant plus la démission du chef de l'État que des entreprises qu'il dirigeait avant son entrée en politique ont été épinglées par la Cour supérieure des comptes comme étant "au coeur d'un stratagème de détournement de fonds".

Toutes les actualités

Haïti : 15 enfants tués dans l'incendie d'un orphelinat insalubre

Une foule devant l'orphelinat de l'Église de la compréhension de la Bible où un incendie s'est déclaré la nuit précédente dans la région de Kenscoff, près de Port-au-Prince, Haïti, le 14 février 2020. (AP)

Quinze enfants sont morts dans l'incendie d'un orphelinat insalubre à Haïti, un nouveau drame venant illustrer les graves carrences des institutions de prise en charge de l'enfance dans ce pays en crise.

Deux enfants sont morts dans cet orphelinat dépourvu d'autorisation de fonctionner depuis plusieurs années, et 13 d'asphyxie à l'hôpital de Fermathe, a indiqué à l'AFP la magistrate Raymonde Jean Antoine. L'incendie s'est déclenché après 21H00 heure locale jeudi (02H00 GMT vendredi), selon elle.

"D'après les déclarations d'un des enfants, l'origine du feu viendrait de bougies qu'ils avaient allumées pour éclairer leurs chambres car le système électrique" avait "un problème", a indiqué la juge Raymonde Jean Antoine, précisant qu'une enquête était ouverte pour déterminer la cause du désastre et identifier les personnes responsables de l'établissement.

Vendredi matin, la magistrate a procédé dans le bâtiment au constat du décès des deux victimes aux âges indéterminés, tout en recensant les dégâts causés par l'incendie en parcourant l'ensemble des pièces.

L'orphelinat, qui n'avait selon elle plus l'autorisation légale d'opérer depuis 2013, était situé dans un bâtiment insalubre de deux étages, avec des lits superposés -- certains en état déplorable -- entassés dans de petites chambres, avec un escalier exigu et seulement une porte de sortie ouverte, a constaté l'AFP.

- "Comme des animaux" -

"Les conditions dans lesquelles vivaient les enfants sont vraiment, vraiment négligées: nous voyons que les enfants vivaient comme des animaux", a déploré la juge Jean Antoine, ajoutant n'avoir "pas constaté la présence d'extincteurs".

L'orphelinat de l'Eglise de compréhension de la Bible, situé à Kenscoff, commune située sur les hauteurs de l'agglomération de la capitale Port-au-Prince, abritait environ 66 enfants, selon Raymonde Jean Antoine. Ces établissements se sont multipliés après le séisme de 2010.

Seuls trois adultes étaient présents sur les lieux au moment du drame.

"Ce centre n'a pas d'autorisation de fonctionner", a confirmé vendredi à l'AFP Arielle Jeanty Villedrouin, directrice de l'administration haïtienne de protection de l'enfance (IBESR). "C'est un centre qui, je crois, reçoit de l'argent du secteur religieux, de missionnaires étrangers, je ne sais pas exactement mais donc sans aucune légalité", a déploré Mme Villedrouin.

En marge des enquêtes judiciaires en cours, l'administration publique travaille à "récupérer les enfants survivants, qui sont traumatisés après avoir vécu ce drame, et les placer au centre de transition de l'IBESR où ils auront un encadrement psycho-social", a indiqué Mme Villedrouin.

Début 2019, l'administration avait constaté que seuls 35 des 756 centres d'hébergements de mineurs recensés à travers le pays disposaient d'une autorisation de fonctionnement.

Quelque 80% des quelque 27.000 enfants haïtiens actuellement placés en orphelinat ont au moins un parent en vie.

En 2017, Lumos, organisation créée par l'auteure d'Harry Potter J.K. Rowling, a révélé qu'au moins 70 millions de dollars sont parvenus annuellement à seulement un tiers des orphelinats haïtiens. Une somme estimée après la seule analyse des rapports budgétaires d'ONG étrangères, les comptabilités des missions religieuses n'étant pas été rendues disponibles.

C'est à Haïti qu'un couple de Français venus adopter a été tué il y a près de trois mois.

Etats-Unis : Trump « rend mon travail difficile», dit le ministre de la justice

Etats-Unis : Trump « rend mon travail difficile», dit le ministre de la justice
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:38 0:00

Des Washingtoniens partagent leurs projets pour la Saint-Valentin

Des Washingtoniens partagent leurs projets pour la Saint-Valentin
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:15 0:00

Des millions de personnes célèbrent la Saint-Valentin

Des millions de personnes célèbrent la Saint-Valentin
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:14 0:00

Mike Pompeo est attendu en Afrique dès samedi

Mike Pompeo est attendu en Afrique dès samedi
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:51 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG