Liens d'accessibilité

Fox News se sépare de sa star Bill O'Reilly, accusé de harcèlement sexuel


Bill O'Reilly de Fox News sur le plateau de son émission "The O'Reilly Factor" à New York, le 17 mars 2015.

La chaîne américaine Fox News a annoncé mercredi le départ de son présentateur vedette Bill O'Reilly, l'un des plus populaires des Etats-Unis, suite à des accusations de harcèlement sexuel.

"Après un examen exhaustif des accusations, la société et Bill O'Reilly se sont mis d'accord pour que Bill O'Reilly ne revienne pas à Fox News".

Bill O'Reilly, 67 ans, star de l'émission The O'Reilly Factor diffusée en semaine sur Fox News à 20H00 depuis plus de 20 ans, devait initialement retrouver ses millions de fans lundi, après des vacances en Italie. Il a brièvement rencontré le pape mercredi, selon l'Osservatore Romano.

Il est parti en vacances après que le New York Times a révélé que O'Reilly et Fox avaient versé quelque 13 millions de dollars à cinq femmes moyennant leur silence et leur renoncement à des poursuites contre lui pour harcèlement sexuel.

Le président Donald Trump avait alors ouvertement appuyé le présentateur, qui a plusieurs fois interviewé le milliardaire républicain et passe pour son ami.

"C'est un homme bien", avait-il déclaré, "je pense qu'il n'a rien fait de mal".

De nombreux annonceurs s'étaient néanmoins retirés de l'émission depuis les révélations du New York Times, même si ses téléspectateurs restaient eux fidèles au rendez-vous quotidien.

Plusieurs médias dont le New York Magazine, une référence sur cette affaire, avaient indiqué mercredi que la famille Murdoch qui possède la chaîne avait finalement décidé de se séparer de sa star.

James Murdoch, fils du magnat australien Rupert Murdoch, aurait convaincu son père de la nécessité de le renvoyer pour éviter de ternir l'image de la chaîne, selon New York magazine. Il ne restait plus qu'à négocier les conditions de son départ.

Le fait que Fox News ait décidé d'annoncer son départ dès mercredi pourrait indiquer que les négociations sont quasi-finalisées, en attendant un conseil d'administration annoncé pour jeudi.

Le présentateur vedette avait signé récemment un nouveau contrat pluriannuel avec la chaîne, d'une valeur de plus de 20 millions de dollars par an.

Bill O'Reilly n'a jamais démenti l'existence d'allégations de harcèlement sexuel, mais leur a nié tout fondement.

Il avait indiqué que sa notoriété le rendait "vulnérable à des poursuites par des individus qui veulent de l'argent pour éviter toute publicité négative".

Malgré sa puissance grandissante sous la présidence Trump, la chaîne Fox News, très populaire parmi l'électorat conservateur américain, a été secouée par plusieurs scandales ces derniers mois.

Son ancien PDG Roger Ailes, qui a créé la chaine de toutes pièces à la demande du magnat australien des médias Rupert Murdoch en 1996, a été acculé à la démission en juillet 2016, après avoir été accusé de harcèlement sexuel par une ancienne présentatrice, Gretchen Carlson.

Début avril, une éditorialiste de la chaîne a assigné en justice M. Ailes et la chaîne, également pour harcèlement sexuel.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG