Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La Fédération anglaise de football veut plus de diversité pour diriger l'équipe nationale


Tammy Abraham salue son coach Gareth Southgate à sa sortie du terrain lors du match amical Angleterre / Allemagne au Stade de Wembley à Londres, Grande-Bretagne le 10 novembre 2017.

Au moins un candidat d'origine noire, asiatique ou d'une minorité ethnique sera reçu par les dirigeants de la Fédération anglaise de football (FA) lors du processus de nomination du successeur de l'actuel sélectionneur Gareth Southgate, a annoncé la FA mardi.

La FA suit ainsi l'exemple des clubs de la Ligue professionnelle anglaise (clubs de D2, D3 et D4), qui ont introduit le 1er janvier leur propre version de la "Rooney Rule", en vigueur en NFL.

Cette règle, introduite en NFL en 2003, oblige les clubs à recevoir des candidats issus des minorités ethniques lors des entretiens d'embauche pour le poste d'entraîneur en chef.

Gareth Southgate est sous contrat avec les "Trois Lions" jusqu'en 2020.

"Nous sommes là pour donner l'exemple", a assuré le directeur de la FA. "Je pense que la +Rooney Rule+ seule ne suffit pas. Tous les autres programmes pour constituer un vivier de jeunes entraîneurs talentueux (issus des minorités) sont également importants."

"Nous sommes également un employeur important si l'on pense aux 28 équipes nationale anglaises, messieurs, dames et handisport compris", a poursuivi le dirigeant.

La décision intervient après un automne délicat pour la FA. La Fédération avait notamment été tancée par la ministre des Sports britannique Tracey Crouch pour ses positions sur le dossier de l'ex-sélectionneur de l'équipe d'Angleterre féminine, finalement renvoyé en septembre après des accusations de racisme.

Les dirigeants fédéraux avaient aussi passé des auditions houleuses devant la Commission parlementaire britannique chargée du sport.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG