Liens d'accessibilité

Un entraîneur érythréen du Groenland, licencié, évoque le racisme


Le sélectionneur érythréen Tekle Ghebrelul de l'équipe de football du Groenland a dénoncé son licenciement "injustifié" en posant la question du racisme dont il affirme être victime sur le continent blanc, assure vendredi la presse locale.

Le président de la Fédération groenlandaise de football (GBU), John Thorsen, a signifié son congé à Tekle Ghebrelul jeudi au motif qu'une majorité d'administrateurs était "fatiguée du tapage autour du sélectionneur", selon le site internet du quotidien local Sermitsiaq.

Accusé d'avoir molesté un mineur, le sélectionneur s'en défend bec et ongles, laissant entendre que la fédération avait trouvé un prétexte pour se séparer de lui et éviter les manifestations d'hostilité dont il a été la cible depuis son arrivée sur le continent blanc il y a 14 ans.

"On m'accuse d'avoir battu ou molesté un enfant. Mais où sont ses parents ? Je n'ai jamais eu d'explication avec eux. C'est de la pure invention. Je suis choqué d'être évincé sur ces simples allégations sans qu'on ait entendu ma version", a déclaré le technicien au journal.

En avril dernier, l'Érythréen, également entraîneur du club Nuuk B-67, a été la cible d'injures racistes de la part du public en demi-finale du championnat national de futsal, selon la télévision publique KNR.

Des spectateurs lui auraient lancé: "Retourne d'où tu viens, tu n'as rien à faire au Groenland", a-t-il entendu.

Le technicien a alors apostrophé des enfants en leur demandant de respecter l'équipe visiteuse, selon KNR.

"C'est à ce moment que des adultes sont intervenus pour dire qu'on ne parlait pas comme ça aux enfants", a-t-il dit.

Le président de la fédération nationale aurait ensuite pris la parole pour appeler les spectateurs à dénoncer le racisme, et aurait été applaudi, précise la même source.

En juillet, un message a circulé sur Snapchat représentant Tekle Ghebrelul en singe mangeant une banane. Le joueur d'une équipe adverse à l'origine de ce message a aussitôt été exclu par la fédération.

"Le racisme est antisportif et contre les valeurs de la fédération, et ce sont les raisons pour lesquelles nous avons imméditamment réagi", avait alors déclaré John Thorsen au Sermitsiaq.

Ni l'entraîneur ni la fédération n'avaient répondu vendredi aux sollicitations de l'AFP.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG