Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Monde

Fethullah Gülen, l'ennemi juré d'Erdogan accusé de la tentative de putsch

Fethullah Gulen, accusé par le président turc d'avoir fomenté un putsch, dans sa maison à Saylorsburg, Pennsylvanie, États-Unis, le 16 juillet 2016.

Fethullah Gülen a beau vivre en reclus dans une petite ville des Etats-Unis depuis des années, le président turc Recep Tayyip Erdogan, voit dans son ennemi juré le vrai responsable de la tentative de putsch qui a secoué la Turquie dans la nuit de vendredi à samedi.

A peine arrivé à l'aéroport d'Istanbul, le président turc a accusé l'imam et son mouvement d'être à l'origine du coup manqué qui a tenté de le déposer, ce que l'intéressé nie.

Agé de 75 ans, le prédicateur musulman vit en reclus dans les Poconos, une région montagneuse et boisée de Pennsylvanie au nord-est des Etats-Unis, depuis 1999.

Mais c'est un homme à la tête d'un mouvement puissant en Turquie, qui compte un gigantesque réseau d'écoles (en Turquie mais aussi partout dans le monde), d'ONG et d'entreprises sous le nom d'Hizmet (Service, en turc) et il est très influent dans les médias, la police et la magistrature.

Le Hizmet fonctionne un peu comme les mormons américains: "ils s'aident en affaires, ils ont une mentalité de missionnaire et un grand sens de l'entreprise", expliquait en 2014 Sam Brannan, du centre de réflexion Center for strategic and international Studies (CSIS).

L'autre point commun avec les mormons, et celui qui fait la puissance financière d'Hizmet, c'est que tous ses sympathisants sont tenus de donner du temps ou de l'argent à l'organisation: des étudiants aux mères de familles, et en passant par les riches hommes d'affaires.

Putsch condamné

Alors que M. Erdogan reprenait la main samedi matin, M. Gülen a condamné "dans les termes les plus forts" la tentative de putsch.

Mais le président Erdogan avait déjà affirmé que le coup d'Etat était un "soulèvement dans lequel l'Etat parallèle a également une part". Une expression qui fait directement référence au prédicateur.

Lorsque des journalistes du New York Times lui ont demandé samedi si certains de ses sympathisants avaient participé à la tentative de putsch, il a répondu "(ignorer) qui sont (ses) partisans" et ne pas pouvoir s'"exprimer sur leur quelconque implication", expliquant vivre "loin de la Turquie depuis 30 ans".

Il a même jugé "possible" que le coup d'Etat ait été orchestré par M. Erdogan lui-même lors de cette interview, se refusant toutefois à "accuser sans preuves".

"Certains dirigeants organisent de faux attentats-suicides pour renforcer leur pouvoir, et ces gens ont ce genre de scénarios en tête", a-t-il déclaré.

Les deux hommes ont pourtant été alliés, lorsque M. Erdogan a profité du réseau de M. Gülen pour asseoir son pouvoir. Mais M. Gülen est devenul'"ennemi public numéro un" de l'homme fort de la Turquie après un scandale de corruption de la fin 2013, qui a touché le cercle intime du président.

M. Erdogan accuse depuis l'imam d'avoir mis en place un "Etat parallèle" destiné à le renverser, ce que les "gülenistes" nient.

Le prédicateur s'est installé aux Etats-Unis depuis 1999, bien avant d'être accusé de trahison dans son pays natal.

Dans le paysage bucolique qui entoure la petit ville de Saylorsburg où il réside, il mène une vie de reclus, n'apparaissant que très rarement en public et accordant peu d'entretiens à la presse.

Il s'est installé dans un important complexe ressemblant à un hôtel, le Golden Generation Worship and Retreat Center.

Le mouvement de Fethullah Gülen prône un mélange de mysticisme soufie et d'harmonie entre les gens basé sur l'islam.

Son enseignement d'un islam ouvert à l'éducation et aux sciences ainsi qu'au dialogue interreligieux lui vaut des millions d'adeptes mais aussi les suspicions des défenseurs de la laïcité en Turquie.

La rupture et la réaction de M. Erdogan a été très forte. Il a purgé les rangs de l'armée de centaines d'officiers y compris des généraux, il a fait fermer des écoles opérées par le Hizmet et aussi renvoyé des milliers de policiers. Il s'en est pris aux médias qu'il soupçonnait d'avoir des sympathies pour Gülen.

Selon l'agence de presse turque Anadolu, quelque 1.800 personnes, y compris 750 officiers de police et 80 soldats ont été mis en prison ces deux dernières années dans le cadre de la lutte contre le mouvement de Fethullah Gülen.

Quelque 280 sont toujours derrière les barreaux en attendant leur procès, selon l'agence.

Avec AFP

Toutes les actualités

Minute Eco: Le Faso lance une plateforme pour les PME de sa diaspora

Minute Eco: Le Faso lance une plateforme pour les PME de sa diaspora
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:26 0:00

Confinement dans certains pays européens à cause de la pandémie de covid-19

Confinement dans certains pays européens à cause de la pandémie de covid-19
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:18 0:00

Les États-Unis s'opposent à la désignation de Ngozi Okonjo Iweala à l'OMC

Les États-Unis s'opposent à la désignation de Ngozi Okonjo Iweala à l'OMC
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:08 0:00

L'ouragan Zeta a touché terre près de La Nouvelle-Orléans, en Louisiane

Un panneau de campagne électorale se trouve dans un arbre alors que l'ouragan Zeta balaie la Nouvelle-Orléans, Louisiane, États-Unis, le 28 octobre 2020.

L'ouragan Zeta a touché terre mercredi après-midi près de La Nouvelle-Orléans,dans l'Etat américain de Louisiane, avec des vents allant jusqu'à 130 km/h, après avoir légèrement perdu en puissance, selon le Centre national des ouragans (NHC).

Zeta, la 11e tempête portant un nom à frapper les Etats-Unis cette année, un record, a touché terre en temps qu'ouragan de catégorie 2 sur une échelle qui en compte 5 à environ 100 kilomètres au sud de la Nouvelle-Orléans.

Les effets de sept tempêtes ou ouragans se sont fait ressentir, à des degrés divers, en Louisiane, particulièrement affectée cette saison.

Une alerte ouragan a été émise et s'étend sur plus de 300 kilomètres de la ville de Morgan City en Louisiane, jusqu'à la frontière entre le Mississippi et l'Alabama. Des ordres d'évacuation obligatoire ont été émis dans certaines régions côtières.

Outre les vents et les fortes pluies attendues, le NHC a également mis en garde contre les dangers posés par la montée des eaux de la mer: une alerte à la submersion côtière est en place pour toute une partie du littoral, avec une houle attendue à plus de 3 mètres.

Les habitants de La Nouvelle-Orléans, rodés à l'exercice, bouclaient les préparatifs mercredi avant l'arrivée de Zeta: provisions stockées, en prévision des coupures d'eau ou d'électricité, et maisons protégées par des sacs de sable ou du contreplaqué.

"Pour les gens qui habitent ici, ça fait juste partie du fait de vivre ici", a expliqué à l'AFP, Geoff Wallace, 60 ans. "Ce qui a de bien avec celui-là, c'est qu'il bouge vite."

Zeta se déplace en effet à une vitesse de 40 km/h, ce qui diminue les risques d'inondation sur La Nouvelle-Orléans. Cette dernière reste encore traumatisée par le passage de l'ouragan Katrina en 2005 qui avait eu le temps d'inonder 80% de la ville et de provoquer environ 1.500 décès en Louisiane.

"Il semble assez clair maintenant que Zeta frappera directement La Nouvelle Orléans. Finissez de vous préparer ce matin", a tweeté dans la matinée la maire de la ville, LaToya Cantrell. "Assurez-vous que vous avez de l'eau, de la nourriture et des médicaments pour tous les membres de votre foyer."

Le gouverneur de Louisiane, John Bel Edwards a pour sa part appelé les gens à rester chez eux, ajoutant sur Twitter que si "aujourd'hui a été dur, nous continuons à subir Zeta, chacun doit rester à l'écoute des consignes locales et suivre les couvre-feux là où ils sont déclarés".

Lors d'une interview radio, le gouverneur a précisé que 500.000 foyers étaient déjà privés d'électricité, donc 78% de la Nouvelle-Orléans, où son emblématique quartier Français a été totalement déserté.

Certaines zones côtières, particulièrement touchés, ont déclaré le couvre-feu.

Le président Donald Trump a approuvé mardi soir la déclaration d'état d'urgence pour la Louisiane, permettant de débloquer des moyens fédéraux, a annoncé la Maison Blanche.

L'ouragan Zeta, qui s'était formé sur la mer des caraïbes, avait touché terre lundi soir dans les environs de Ciudad Chemuyil, dans l'Etat de Quintano Roo au Mexique. Son passage n'y a pas fait de victimes, selon son gouverneur. Il avait ensuite été rétrogradé en tempête tropicale avant de reprendre de la puissance et de toucher les Etats-Unis.

La saison des ouragans, qui n'est pas encore terminée, est particulièrement intense cette année. A cause de l'épuisement de la liste des noms latins prévus, les météorologues ont commencé à les identifier avec l'alphabet grec.

Avec le réchauffement de la surface des océans, les ouragans deviennent plus puissants, selon les scientifiques, qui prévoient une augmentation de la proportion de cyclones de catégorie 4 et 5, les plus destructrices.

La lune de miel entre Washington et Paris est terminée

La lune de miel entre Washington et Paris est terminée
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:28 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG