Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Les Etats-Unis intensifient les échanges universitaires avec l’Afrique

Des étudiants à l'Université à la Temple University Library à Philadelphie, aux USA.

Une délégation américaine se rend en Côte-d'Ivoire, au Ghana et en Afrique du Sud cette semaine pour développer des partenariats avec des établissements d'enseignement.

Les Etats-Unis souhaitent que plus d'étudiants d'Afrique sub-saharienne viennent se former dans les universités américaines.

Pour ce faire, le secrétaire adjoint au Commerce, chargé de l'Industrie et de l'analyse, Marcus Jadotte, effectue une visite en Afrique du Sud, en Côte-d'Ivoire et au Ghana cette semaine.

La délégation veut faciliter les partenariats avec les établissements d'enseignement africains pour permettre à plus d'étudiants de venir étudier aux États-Unis.

Jointe par VOA Afrique, la ministre ivoirienne de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Ramata Bakayoko-Ly, estime également qu’il faut accroitre l’échange universitaire entre l’Afrique et les Etats-Unis : «Je souhaiterai renforcer la coopération avec les Etats-Unis (…) mais je souhaiterais qu’il y ait aussi la mobilité vers la Côte d’Ivoire parce que je pense que les américains ont des choses à apprendre de l’Enseignement supérieur en Côte d’Ivoire».

Ramata Bakayoko-Ly ministre ivoirienne de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique jointe par Nathalie Barge
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:04:23 0:00
Télécharger

Le Professeur Bakayoko-Ly a cité comme exemple la filière de la santé «pour connaitre toutes nos pathologies. Ils auront une meilleure prise en charge des africains au niveau des pathologies tropicales.» Mais les compétences de la Côte d’Ivoire en matière de recherche ne se cantonnent pas au domaine de la santé, souligne-t-elle, «Parce que nous avons des chercheurs qui sont par exemple dans le domaine des bio-pesticides. Nous sommes en train de développer des savoir-faire. Je pense que nous pouvons partager. Nous sommes en train de développer des phyto-médicaments. D’ailleurs nous avons déjà des collaborations avec des universités américaines(…)»

La nouvelle ministre ivoirienne a insisté sur la nécessité d’effectuer des formations conjointes. Enfin, les étudiantes ivoiriennes bénéficieront d’avantage de bourses, a conclu Ramata Bakayoko-Ly, rappelant qu’elles ne sont que 30% à étudier dans l’enseignement supérieur en Côte d’Ivoire.

Toutes les actualités

USA: les étudiants étrangers ne sont plus autorisés à prendre des cours en ligne

Gregory Minott se tient devant l'hôtel de ville à Andover, Mass. Il est arrivé aux États-Unis depuis la Jamaïque il y a plus de 20 ans avec un visa d'étudiant et a pu se tailler une carrière dans l'architecture. (AP Photo/Elise Amendola)

Les Etats-Unis ne donneront pas de visas aux étudiants étrangers inscrits dans des établissements qui continueront à enseigner uniquement en ligne à la rentrée 2020 en raison de la pandémie de coronavirus, ont annoncé lundi les services migratoires américains.

Les étudiants déjà présents sur le territoire américain "doivent quitter le pays ou prendre d'autres mesures, comme s'inscrire dans une école avec des cours en personne pour conserver leur statut légal", a précisé la police de l'immigration et des douanes (ICE) dans un communiqué.

Quand les établissements opteront pour un modèle "hybride", ils devront certifier que leurs étudiants étrangers sont bien inscrits au maximum possible de cours en personne, afin que ceux-ci conservent leurs droits de séjour.

Sont concernés les visas F1 (pour des études académiques) ou M1 (pour des formations professionnelles).

Comme le reste du pays, les universités américaines, qui comptent en moyenne 5,5% d'étudiants étrangers et dépendent grandement de leurs frais de scolarité, ont fermé leurs portes en mars et basculé vers un enseignement en ligne pour tenter d'endiguer la pandémie.

Faute de vaccins, certaines, dont l'Université de l'Etat de Californie ou la prestigieuse université de Harvard ont annoncé qu'ils poursuivraient avec des cours à 100% en ligne à la rentrée.

Joe Biden se distingue-t-il assez de Donald Trump?

Joe Biden se distingue-t-il assez de Donald Trump?
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:58 0:00

Le rappeur Kanye West candidat à la présidentielle américaine

Le rappeur Kanye West candidat à la présidentielle américaine
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:56 0:00

Tuberculose: Johnson & Johnson va baisser le prix d'un médicament

Un médecin examine un patient atteint de tuberculose dans un hôpital gouvernemental pour la tuberculose à Allahabad, en Inde, le 24 mars 2014. (AP Photo / Rajesh Kumar Singh)

Le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson a annoncé qu'il baisserait à compter de lundi le prix de la bédaquiline, un médicament contre la tuberculose, une revendication de longue date des ONG.

Fin 2012, la bédaquiline (commercialisée sous le nom de Sirturo) est venue renforcer l'arsenal thérapeutique dont disposent les médecins face à la tuberculose, après son autorisation par l'agence américaine des médicaments (FDA).

Ce traitement est devenu en outre le premier médicament contre la tuberculose à être homologué en 40 ans.

Le groupe Johnson & Johnson va mettre la bédaquiline à la disposition du partenariat international Halte à la tuberculose au prix de 340 dollars américains (300 euros) par traitement de six mois dans 135 pays, contre 400 dollars précédemment.

Cette "initiative vise à toucher en 2020 au moins 125.000 patients et pourrait permettre aux programmes nationaux de lutte contre la tuberculose dans les pays à faible et moyen revenu d'économiser jusqu'à 16 millions de dollars", a indiqué dans un communiqué le partenariat Halte à la tuberculose.

Cette baisse, réclamée par les organisations non gouvernementales, "devrait permettre à davantage de personnes atteintes de formes multirésistantes de tuberculose d'accéder à ce médicament salvateur", a souligné Médecins Sans Frontières dans un communiqué.

L'ONG a précisé que l'accord allait faire baisser le prix de la bédaquiline à 1,50 dollar par jour, un montant qu'elle juge encore trop élevé. L'an dernier, elle avait lancé une campagne internationale pour exhorter le laboratoire américain à amener le prix à 1 dollar par jour dans les pays à faible revenu et certains pays à revenu intermédiaire.

La tuberculose se transmet par voie aérienne et est l'une des 10 premières causes de mortalité dans le monde, selon l'OMS. En 2018, 10 millions de personnes l'ont contractée dans le monde et 1,5 million en sont mortes (dont 251.000 porteuses du VIH).

Hausse des cas d'infections de coronavirus dans le monde

Le personnel médical portant un équipement de protection individuelle (EPI) procède à un examen médical de porte à porte à l'intérieur des bidonvilles de Dharavi pour lutter contre la propagation du coronavirus COVID-19 à Mumbai, le 24 juin 2020. (Photo INDRANIL MUKHERJEE / AFP)

La pandémie du nouveau coronavirus a déjà fait plus de 535.000 morts sur plus de 11 millions des cas d'infection dans le monde. Alors que les pays poursuivent les déconfinements, certains voient leur taux d’infections grimper.

L'Inde a recensé près de 700.000 cas confirmés. Il devient le troisième pays le plus touché au monde derrière les Etats-Unis et le Brésil.

Pour faire face à l'afflux de malades, la capitale indienne a ouvert un grand centre d'isolement d'une capacité de 10.000 lits, dans un hall normalement dédié aux rassemblements religieux. Les autorités ont aussi réquisitionné des hôtels et salles de réception. D'autres agglomérations ont ordonné des mesures de reconfinement.

Les Etats-Unis ont enregistré 40.000 cas en 24 heures ce week-end; un record depuis plus d'une semaine. "Nous avons rouvert beaucoup trop tôt en Arizona", déplorent les autorités, qui plaident pour un reconfinement.

En Arizona, près de 90% des lits en service de réanimation sont occupés. Au Texas, les services de réanimation risquent d'être débordés "d'ici dix jours ». Les plages de Los Angeles ont de nouveau été fermées et Miami mis sous couvre-feu.

En France, le musée du Louvre rouvre ses portes à Paris. En Angleterre, la réouverture des pubs a entraîné des débordements festifs, faisant craindre de nouvelles contaminations dans un pays déjà durement touché. En Espagne, plus de 70.000 personnes ont été soumises dimanche à des mesures d'isolement.

Au Pays-Bas, des dizaines de milliers de visons ont été abattus après que des cas de Covid-19 ont été signalés dans 20 élevages afin d'éviter qu'ils ne deviennent des foyers de contamination.

En Amérique latine, le Mexique est devenu le 5e pays le plus endeuillé, avec plus de 30.400 décès. Le Chili a franchi le seuil des 10.000 morts, la Colombie celui des 4.000 morts et le Pérou, celui 300.000.

L’Iran déplore ce lundi 160 nouveaux décès dûs au Covid-19. Il devient le pays plus touché par la pandémie au Proche et au Moyen-Orient.

L'Australie va isoler l'Etat de Victoria du reste du pays après une flambée d'infections dans la ville de Melbourne, notamment dans plusieurs immeubles densément peuplés.

L'Afrique totalise plus 11.300 décès pour environ 479.000 cas. À Madagascar, Antananarivo, la capitale, sera de nouveau placée en confinement à partir d’aujourd’hui.

Le Kenya reprend tous ses vols le 1er août. Le président Uhuru Kenyatta a cependant annoncé la fin de l'interdiction d'entrer ou de sortir de Nairobi, Mombasa et du comté de Mandera. Il a également assuré qu'il n'hésiterait pas à "reconfiner" si la situation sanitaire s'empirait.

Voir plus

XS
SM
MD
LG