Liens d'accessibilité

La Liga espère talonner les revenus de Premier League d'ici 2020


Lionel Messi sur la pelouse, lors d’un match de football de la première ligue espagnole, la Liga, au stade Riazor, à Corogne, Espagne, 20 avril 2016. epa/ Lavandeira Jr

Les clubs espagnols de football ont durablement assaini leurs finances et avec la croissance attendue de leur chiffre d'affaires, ils espèrent pouvoir talonner d'ici 2020 les revenus cumulés des clubs anglais en Premier League, a déclaré vendredi le président de la Ligue espagnole (LaLiga).

"Avec notre croissance, avec le contrôle de la dette vis-à-vis du Trésor public, nous pourrons parfaitement rivaliser, et même nous espérons dépasser le chiffre d'affaires de la Premier League", a dit Javier Tebas lors d'un déjeuner de presse au siège de la banque Santander à Madrid.

"Nous avons un plan stratégique sur quatre ans. Moi, si on atteint un chiffre qui soit 15% en deçà de celui de la Premier League, je suis content", a-t-il ajouté.

Selon le cabinet Deloitte, les clubs du Championnat d'Angleterre avaient dégagé 4,4 milliards d'euros de chiffre d'affaires cumulé en 2014-2015, contre 2,3 milliards pour la Bundesliga allemande et 2,05 milliards pour la Liga espagnole.

Grâce notamment à l'augmentation des droits télévisés, les perspectives de croissance dévoilées vendredi par la Liga prévoient des revenus cumulés de 3,32 milliards d'euros pour le Championnat d'Espagne sur la saison 2016-2017, devant la Bundesliga (3,31 milliards).

Au passage, Javier Tebas s'est félicité de l'assainissement du football espagnol, après plusieurs années de gestion dispendieuse.

Si cette trajectoire financière se maintient d'ici 2020, cela devrait permettre aux clubs de 1re division (hors les mastodontes Real Madrid et FC Barcelone) de disposer d'une capacité d'investissement cumulée de 250 M EUR, à répartir entre amélioration des stades, travaux d'infrastructures et achats de nouveaux joueurs, a expliqué LaLiga.

Tebas a évalué entre 1 et 1,2 milliard d'euros la capacité d'investissement totale des 20 clubs de Liga sur les quatre prochaines années, en incluant cette fois Real et Barça. Et il a souligné qu'en raison cette gestion assainie, nombre de clubs envisageaient désormais d'améliorer leurs enceintes, citant la Real Sociedad, l'Espanyol Barcelone, le Betis Séville, le Séville FC ou le Deportivo La Corogne.

Le Real Madrid et le FC Barcelone, eux, ont d'ores et déjà engagé de vastes projets de refonte de leurs stades respectifs, tandis que l'Atletico doit déménager dans une nouvelle enceinte flambant neuve de 70.000 places l'été prochain.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG