Liens d'accessibilité

Enquête après la découverte de micros espions chez le Premier ministre au Lesotho


Le Premier ministre du Lesotho Thomas Thabane lors de la 68e Assemblée générale des Nations unies à New York, 26 septembre 2013.

Les équipements ont été trouvés sous le bureau du Premier ministre et près de son téléphone fixe, six semaines après son investiture qui a suivi la victoire de son parti aux élections en juin.

Les autorités du Lesotho ont lancé une enquête après la découverte de micros espion dans le bureau du nouveau Premier ministre cette semaine, a annoncé samedi son porte-parole.

"Des dispositifs d'écoute ont été trouvés dans le bureau du Premier ministre (Thomas Thabane) et une enquête est en cours afin de savoir qui est derrière tout ça", a déclaré à l'AFP le porte-parole, Thabo Thakalekoala.

Les équipements ont été trouvés sous le bureau du Premier ministre et près de son téléphone fixe, six semaines après son investiture qui a suivi la victoire de son parti aux élections en juin.

Le scanner biométrique contrôlant l'accès au bureau fonctionnait mal, a-t-on établi, ce qui constitue "une sérieuse faille de la sécurité du Premier ministre", a ajouté le porte-parole. Thomas Thabane a appelé au calme, déclarant la situation "sous contrôle".

Les médias locaux ont également affirmé cette semaine que des dispositifs de pistage avaient été découverts dans les véhicules officiels utilisés par l'actuelle femme du Premier ministre.

Le Lesotho a une longue histoire d'instabilité politique, illustrée par des coups d'Etat militaires en 1986 et 1991.

M. Thabane, 78 ans, avait retrouvé en juin la tête du pays, trois ans après avoir été contraint à l'exil en Afrique du Sud après avoir été chassé par un coup d'Etat manqué de l'armée, très influente au Lesotho. Il était brièvement revenu dans son pays en 2015 pour des législatives où il avait été battu par son prédecesseur, Pakathila Mosisili. Ce n'est qu'en février dernier qu'il s'y est réinstallé.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG