Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Enquête russe: le fils aîné de Donald Trump convoqué au Sénat

Donald Trump Junior.

Le fils aîné du président américain, Donald Trump Junior, est convoqué devant une commission du Sénat dans le cadre de l'enquête russe, rapportent mercredi les médias américains.

C'est la première fois que le Congrès use de ses pouvoirs d'enquête pour convoquer un membre de la famille Trump, dont certains membres ont témoigné de leur plein gré dans le cadre de cette investigation tentaculaire sur les ingérences de Moscou dans la campagne présidentielle de 2016.

Donald Trump Junior, 41 ans, qui gère les affaires familiales à la tête de la Trump Organization, a lui-même déjà été entendu pendant de longues heures par des commissions du Sénat en 2017.

D'après les médias américains, qui citent des sources anonymes, la commission sénatoriale du renseignement, contrôlée par les républicains, veut le revoir pour l'interroger sur ses déclarations de l'époque, notamment au sujet d'un projet de Trump Tower à Moscou.

Selon le Wall Street Journal, il a refusé une invitation à comparaître, offrant de répondre aux questions des sénateurs par écrit. Il aurait désormais l'intention de s'opposer à sa convocation, ajoute le quotidien.

Dans son rapport d'enquête, remis fin mars, le procureur spécial Robert Mueller a écrit ne pas avoir trouvé de preuve d'une quelconque entente entre la Russie et l'entourage de Donald Trump en 2016, mais a dressé la liste d'une série de pressions troublantes exercées sur son travail.

Le président et ses alliés républicains assurent depuis que le dossier est clos mais l'opposition démocrate, qui contrôle la Chambre des représentants, ne veut pas en rester là.

Avec AFP

Toutes les actualités

Joe Biden est en tête des sondages devant le président sortant Donald Trump

Joe Biden est en tête des sondages devant le président sortant Donald Trump
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:54 0:00

Une tragédie s'abat sur la communauté sénégalaise de Denver, au Colorado

Une tragédie s'abat sur la communauté sénégalaise de Denver, au Colorado
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:15 0:00

Black Lives Matter: pourquoi il ne faut pas abolir la police

Black Lives Matter: pourquoi il ne faut pas abolir la police
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:50 0:00

Coronavirus: état des lieux dans le monde

Coronavirus: état des lieux dans le monde
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:57 0:00

Sanctions américaines contre Abass Sidiki, chef de la milice des 3R en RCA

Un soldat monte la garde près d'anciens enfants soldats anti-Balaka attendant d'être libérés d'un camp à Batangafo, en République centrafricaine, 28 août 2015. AFP PHOTO / EDOUARD DROPSY

Le Trésor américain a imposé des sanctions contre Bi Sidi Souleymane alias Sidiki Abbas, le chef de la milice dite des "3R" (Retour, Réclamation et Réhabilitation) en République centrafricaine, a-t-on appris vendredi de source officielle.

Ces sanctions font suite à des mesures similaires prises par le Conseil de sécurité des Nations unies, selon un communiqué du Trésor.

D’après les autorités américaines, le groupe 3R aurait tué, torturé, violé et déplacé des milliers de civils depuis 2015 et M. Souleymane aurait lui-même participé à ces exactions.

Par ailleurs, le Comité des sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies pour la RCA a mis en place un gel des avoirs et une interdiction de voyager à l'encontre de M. Souleymane.

Selon les lois américaines, désormais les avoirs de M. Souleymane aux États-Unis ou sous le contrôle de ressortissants américains sont systématiquement gelés.

Pour rappel, la milice 3R le groupe armé le plus imposant en Centrafrique. Son chef, M. Souleymane, est un Camerounais qui se positionne comme le défenseur des peuples peuls, selon plusieurs sources concordantes.

Voir plus

XS
SM
MD
LG