Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Les Palestiniens inquiets suite aux propos de Donald Trump

Saeb Erakat, à gauche, numero deux de l'exécutif palestinien, le 19 septembre 2011à New York.

Les Palestiniens ont vivement dénoncé la promesse électorale du républicain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale indivisible d'Israël s'il était élu à la présidence américaine.

"Cette déclaration méprise le droit international et la politique menée de longue date par les Etats-Unis au sujet du statut de Jérusalem, notamment l'occupation et l'annexion illégale de Jérusalem-Est", la partie palestinienne de Jérusalem, s'est ému le numéro deux de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), Saëb Erakat, dans un communiqué.

La campagne de Donald Trump a annoncé dimanche soir, après une rencontre de ce dernier avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à New York, que le candidat à la Maison Blanche avait "reconnu que Jérusalem (était) la capitale éternelle du peuple juif depuis plus de 3.000 ans".

Les Etats-Unis reconnaîtront Jérusalem comme "la capitale indivisible de l'Etat d'Israël" si M. Trump devient président, a-t-elle dit.

La question de Jérusalem est l'une des plus compliquées et des plus épineuses du conflit israélo-palestinien.

Israël occupe depuis 1967 Jérusalem-Est et a proclamé en 1980 tout Jérusalem comme sa capitale indivisible. Les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

Les Etats-Unis, comme la majorité de la communauté internationale, ne reconnaissent pas Jérusalem comme la capitale d'Israël. Washington maintient son ambassade à Tel-Aviv.

Les différentes déclarations faites par le conseiller de M. Trump pour les relations avec Israël, David Friedman, signifient déjà "un abandon total de la solution à deux Etats" palestinien et israélien vivant en paix, dit M. Erakat.

Les Affaires étrangères palestiniennes s'en sont pris, quant à elles, aux deux candidats américains et ont assuré que "l'Etat de Palestine (n'accepterait) pas d'être la monnaie d'échange pour obtenir le vote juif aux Etats-Unis",

M. Trump et Hillary Clinton essaient "de mendier auprès d'Israël" en multipliant "promesses et engagements aux dépens du peuple palestinien et du droit international", disent-elles dans un communiqué.

Leurs déclarations "encouragent les piliers de la coalition de droite au pouvoir en Israël à poursuivre leurs violations du droit international et les crimes contre notre peuple", ajoutent-elles.

Avec AFP

Toutes les actualités

L'Union Européenne appelle à durcir les mesures de contrôle anti-Covid

L'Union Européenne appelle à durcir les mesures de contrôle anti-Covid
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:57 0:00

Roland-Garros: un possible 8e de finale entre Azarenka et S. Williams

La Biélorusse Victoria Azarenka (D) et l'Américaine Serena Williams (G) après leur match de demi-finales en simple féminin du tournoi de tennis américain 2020 à l'USTA Billie Jean King National Tennis Center, le sept 2020; New York/Danielle Parhizkaran-USA TODAY Sports

L'Américaine Serena Williams, en quête d'un 24e titre du Grand Chelem à Roland-Garros, et la Biélorusse Victoria Azarenka, de retour au premier plan, pourraient se retrouver en huitièmes de finale à Paris, où le tirage au sort a été effectué jeudi.

Placées dans le même quart de tableau, les deux trentenaires (38 ans pour Williams, 31 pour Azarenka) auront trois tours à franchir pour s'offrir une revanche de la dernière demi-finale de l'US Open, remportée par Azarenka (1-6, 6-3, 6-3). Sa première victoire en Grand Chelem, après 10 échecs, face à l'ancienne reine incontestée du circuit, moins dominatrice depuis 2018.

Dans la moitié de tableau la plus relevée, la rescapée pourrait être opposée à l'Ukrainienne Elina Svitolina, tête de série N.3, en quarts de finale. Si la logique est respectée, l'élue de ce quart de tableau affrontera pour une place en finale la Roumaine Simona Halep, tête de série N.1 en l'absence de l'Australienne Ashleigh Barty, lauréate de l'édition 2019 qui a préféré ne pas faire le déplacement dans le contexte sanitaire actuel.

Sans Naomi Osaka, N.3 mondiale et vainqueur début septembre à l'US Open, l'autre moitié de tableau semble très ouverte. Surtout si Karolina Pliskova, tête de série N.2, ne se remet pas correctement de sa blessure à la cuisse gauche qui l'a obligée à déclarer forfait en finale à Rome.

Deux policiers ont été blessés à Louisville dans le Kentucky

Deux policiers ont été blessés à Louisville dans le Kentucky
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:02 0:00

Sanctions américaines contre des proches de Vladimir Poutine

Sanctions américaines contre des proches de Vladimir Poutine
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:06 0:00

Deux policiers blessés par balle à Louisville dans l'État du Kentucky

La police et les manifestants convergent lors d'une manifestation, le mercredi 23 septembre 2020, à Louisville, Kentucky. (AP Photo/John Minchillo)

Deux policiers ont été blessés par balle et un suspect a été interpellé dans la ville américaine de Louisville, où se déroulait mercredi soir une manifestation antiraciste liée à la mort de l'Afro-Américaine Breonna Taylor en mars, a indiqué la police.

"Deux agents de police ont été blessés par balle. Ils sont en train d'être soignés à l'hôpital University", a précisé le chef par intérim de la police de Louisville, Robert Schroeder, lors d'une conférence de presse, ajoutant que leur état était stable et que leur vie n'était a priori pas menacée.

Les noms des agents ou du suspect n'ont pas été communiqués.

Voir plus

XS
SM
MD
LG