Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Elections à la Fédération béninoise de football


Le comité de gestion de la Fédération béninoise de Football (FBF) lors d’une conférence de presse à Cotonou, Bénin, 18 mai 2017. (VOA/Elisée Hounkpatin)

"Nouvel Elan" et "Football Nouveau Départ", Voici les deux listes enregistrées par la Commission Electorale (Ce) dans le cadre des prochaines élections à la Fédération béninoise de football.

Ce serait un combat fratricide entre Bruno Didavi, tête de liste "Nouvel Elan" et Mathurin de Chacus, patron de la liste "Football Nouveau Départ".

Laquelle des listes sera élue le 25 août prochain lors des élections pour le renouvellement du bureau exécutif de la Fédération béninoise de football ? Difficile de le dire.

Il faut rappeler que ce sont ces deux listes qui ont été enregistrées par la Commission Electorale vendredi dernier au siège de la Fédération béninoise de football (Fbf) à Djassin (Porto-Novo).

>> Lire aussi : Fin du contrat d’Oumar Tchomogo comme sélectionneur national du Bénin

Pour une deuxième fois après l’échec de 2013 face à Augustin Ahouanvoébla, Bruno Didavi voudrait toujours prendre son destin en main et s’assumer. Pour ces élections du 25 août prochain, il bénéficie du soutien de son ex-challenger qui l’a battu en 2013.

Augustin Ahouanvoébla, comme c’est de lui qu’il s’agit, occupe le poste de Premier vice-président sur cette liste.

On retrouve également sur la liste "Nouvel Elan" César Agbossaga, l’actuel Directeur de l’émigration et Immigration qui n’est pas trop connu dans le milieu du football, de Sylvain Lawson, membre démissionnaire de l’actuel bureau exécutif consensuel, il est le président du club des mambas Noirs, Casimir Sossou, ancien maire révoqué d’Aplahoué, il est le président de Dadjè Fc, Clément Adechian de Esae Fc, Donou Cocou Richard, etc.

Annoncé pour porter la candidature du Groupe des Magloire Oké, Firmin Akplogan et consorts, le président Francis Gbian ne sera pas dans le starting-block.

>> Lire aussi : Football: retour d'un championnat professionnel au Bénin après 7 ans d'absence

Vainqueur des primaires (6 voix contre 5 et 4 abstentions ndlr) face son challenger Magloire Oké, le président de Béké Fc de Bembèrèkè va désormais officier aux côtés de l’Opérateur économique, Mathurin de Chacus en tant que Premier vice-président.

La position est aussi stratégique que le poste de président. On remarque sur cette liste "Football Nouveau Départ", la présence de Magloire Oké, Pamphile Zomahoun, Guy-Marie d’Almeida, Pedro Ayema, Valère Glèlè, etc.

Chaque camp va user de ses moyens pour aller convaincre les électeurs. Contraint de jeter l’éponge, le président sortant Anjorin Moucharafou est désormais un "officier de réserve" comme il a l’habitude de le dire.

Le "Ogbétché National" écarté de la course pour des raisons ignorées a toujours son mot à dire.

Les mêmes… et on recommence ?

De sources bien renseignées, la compétition tant attendue pourrait ne pas avoir lieu. La bataille pour le trône du sport roi aiguise les appétits et pourrait finalement basculer à un match amical.

Les délégués pourraient s’étonner de constater qu’à la fin le match n’aura pas lieu parce que les gens ne sont pas prêts à lâcher du lest.

>> Lire aussi : Reprise des championnats béninois de football le 8 juillet

Ce serait à la surprise générale de tous de constater qu’une éventuelle fusion au niveau des deux listes retenues par la Commission électorale.

Alors que les différents challengers devraient aller jusqu’au bout dans le but de faire respecter le jeu démocratique. Si le peuple béninois a toujours opté pour une alternance au sommet de l’Etat, il va falloir que cela se produise au niveau des autres instances.

Pourquoi le football veut-il échapper à la règle ?

Lorsque le Chef de l’Etat avait mis en place le Comité exécutif transitoire, le monde footballistique l’avait accueilli à cœur joie puisqu’il s’était agi de mettre ensemble des acteurs d’une même famille qui ne se parlent plus. Ce qui devrait impacter positivement la gestion pour un réel essor du football au Bénin.

Malheureusement, la montagne a accouché d’une souris lorsque certains acteurs "clés" ont accepté de se mettre ensemble pour la conquête du pouvoir.

Ce qui serait intéressant, c’est que les deux listes aillent jusqu’au bout et que la liste qui perdrait les élections va féliciter celle vainqueur au nom du jeu démocratique. Les gens ne peuvent pas accepter de se séparer et qu’on va les obliger à rester ensemble. Une élection, c’est d’abord un risque. Soit on perd, soit on gagne.

On ne devrait en aucun cas s’attendre à une probable médiation pour mettre ensemble des gens qui ne manifestent pas le désir de vivre ensemble. Le mieux, qu’on laisse chaque liste aller convaincre les délégués pour se tirer d’affaires.

Voir les commentaires (1)

Ce forum a été clos.
XS
SM
MD
LG