Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Duel à distance entre Messi et Ronaldo ce samedi


Christiano Ronaldo célèbre l'un de ses buts contre l'Espagne, Russie le 15 juin 2018

Il y a 2.000 kilomètres de Kazan à Sotchi, où Lionel Messi et Cristiano Ronaldo affronteront respectivement la France et l'Uruguay. Mais leurs deux huitièmes auront lieu le même jour, samedi, nouvel épisode d'une étonnante carrière en miroir avant de possibles retrouvailles en quarts.

C'est Lionel Messi qui ouvrira les hostilités, dans l'après-midi. L'Argentine joue en effet à 16h00 française, 17h00 moscovite, tandis que le Portugal de Cristiano Ronaldo débutera la phase à élimination directe de ce Mondial-2018 quatre heures plus tard, à Sotchi.

Ces huitièmes sont un jalon de plus dans une décennie de rivalité entre Messi et Ronaldo. Cinq Ballons d'Or chacun, même si Ronaldo est désormais bien placé pour un sixième, quatre Ligue des champions pour Messi contre cinq pour Ronaldo... Et pour tous les deux, peut-être, leur dernier Mondial en Russie.

>> Lire aussi : La dernière chance de Messi avec l'Argentine

Malheur donc au vaincu samedi, puisqu'il sera immédiatement livré au jeu des comparaisons, forcément peu flatteuses. En revanche, si les deux franchissent l'obstacle des huitièmes et atteignent les quarts, ils joueront à nouveau le même jour... Mais cette fois, l'un face à l'autre, pour un duel encore un peu plus étouffant, le 6 juillet à Nijni Novgorod.

- Deux défis difficiles -

D'ici là, les deux huitièmes promettent de beaux défis aux deux géants du football au XXIe siècle.

"La France a une très bonne équipe, ils ont des bons défenseurs, de bons milieux et de bons attaquants. Ce sera difficile", a observé la "Pulga" après la qualification acquise in extremis contre le Nigeria (2-1).

>> Lire aussi : Cristiano Ronaldo meilleur buteur européen en sélection

Même prudence côté portugais: "On sait que l'Uruguay a de très bons joueurs et ils ont gagné la Coupe du monde à deux reprises", a souligné le défenseur Cedric Soares mercredi, tandis que l'expérimenté Bruno Alves a affirmé: "Je ne pense pas que ce sera un duel entre Luis Suarez et Cristiano Ronaldo, c'est un match entre deux équipes, l'Uruguay et le Portugal."

Il n'empêche que "Lucho" et "Cris" concentreront les regards samedi, en particulier le Portugais. A 33 ans, Ronaldo est quasi impossible à arrêter depuis le début du Mondial... Et il assure le spectacle, entre le triplé contre l'Espagne, le but décisif contre le Maroc, un penalty raté et un geste d'agacement contre l'Iran.

- Moins décisifs après les poules -

"CR7" est désormais attendu lors des matches à élimination directe, car il n'a pas trouvé le chemin des filets après la phase de poules lors de ses trois précédents Mondiaux.

Demi-finaliste en 2006, huitième de finaliste en 2010 et éliminé au premier tour en 2014, il va falloir qu'il donne le meilleur de lui-même pour surpasser la redoutable défense uruguayenne dans un premier temps, et rêver à une première étoile ensuite.

>> Lire aussi : A l'argus des stars, Griezmann, Neymar et Messi bien loin derrière Ronaldo

Idem pour Messi, finaliste en 2014: il vient seulement de fêter ses 31 ans, dimanche à Bronnitsy, son camp de base situé à... 30 kilomètres de celui du Portugal.

Mais il n'a pas non plus inscrit de but dans les matches à élimination directe lors de ses trois premières participations. Et son but contre le Nigeria mardi, pour magnifique et important qu'il soit, n'est que son sixième en Coupe du monde, tandis que celui de 'CR7' contre le Maroc était son... septième.

- Incroyables talents -

Et le "Roi Leo" affronte samedi une équipe de France pas brillante mais confiante, et sortie de son groupe sans trop d'encombre contrairement à d'autres cadors...

En outre, le défenseur central Samuel Umtiti, son coéquipier à Barcelone, a l'habitude de se mesurer à lui. "Ca sert quand même à quelque chose de bien le connaître, sur son positionnement", a estimé l'ancien Lyonnais. "Mais je le côtoie depuis deux ans, et à l'entraînement c'est parfois compliqué pour moi (rires). Il a un talent extraordinaire, et même si on étudie son jeu, il peut nous mettre en difficulté", avertit "Big Sam".

>> Lire aussi : L'Argentine élimine le Nigeria

"CR7" aussi peut être dangereux à tout moment. "C'est plus facile de jouer avec un joueur qui, quand il a une seule occasion, la met au fond", avait observé un peu amèrement le sélectionneur du Maroc Hervé Renard, défait par le Portugal (1-0) malgré une pluie d'occasions des Lions de l'Atlas.

C'est plus facile d'avoir Messi et Ronaldo dans ses rangs, mais sera-ce suffisant pour voir les quarts ? Réponse samedi pour l'Argentine et le Portugal.


Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG