Liens d'accessibilité

Double manifestation contre la Minusca en Centrafrique


Des Casques bleus de la mission des Nations unies en Centrafrique (Minsuca) patrouillent à bord d’un véhicule à Bria, 26 mai 2017.

Plusieurs milliers de personnes ont marché jeudi à Bambari et à Bria, deux villes centrafricaines, pour exiger le départ des contingents mauritaniens et marocains de la mission onusienne dans le pays (Minusca).

A Bambari, la manifestation a visé les casques bleus mauritaniens.

Les manifestants ont fustigé les exactions contre des civils non musulmans. Ils ont accusé les casque bleus d'avoir fourni des équipements militaires aux éléments de l'UPC, l'Unité pour la Paix en Centrafrique, un groupe armé majoritairement Peul.

A l’opposé, les protestataires ont cependant demandé le maintien des troupes portugaises, congolaises, burundaises et gabonaises qui selon eux, assurent bien leur mission.

La mobilisation a pris fin par la remise d'une liste de revendications aux autorités préfectorales de la Ouaka afin d'être transmise au gouvernement et aux responsables de la Minusca.

A Bria par contre, les manifestants étaient estimés à plus de 30.000. Ils ont exigé eux aussi le départ des soldats marocains qu'ils accusent d'être de connivence avec la faction ex séléka, responsable en partie des violences dans cette ville.

"Nous ne comprenons pas cette stigmatisation de certains contingents qui assurent leur mission de manière professionnelle," a réagi Vladimir Monteiro, Porte-parole de la Minusca.

"Nous continuerons de travailler avec les autorités et la population pour ramener la RCA vers la Paix," a-t-il conclu.

Reportage de Freeman Sipila à Bangui pour VOA Afrique

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG