Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Donald Trump réclame la fermeture de la Fondation Clinton

L'ancien président Bill Clinton, qui a créé la Fondation Clinton à son départ de la Maison Blanche, aux côtés de Hamdi Ulukaya, de la 'Tent Foundation' lors d'un forum de la Clinton Global Initiative à New York, le 4 février 2016.

Le candidat républicain a enjoint Bill et Hillary Clinton à fermer la grande fondation caritative qui a levé quelque 2 milliards de dollars depuis sa création, tâchant de dépeindre sa rivale de l'élection présidentielle comme une femme vénale et corrompue.

"Les Clinton ont passé des décennies à se remplir les poches en s'occupant de leurs donateurs au lieu des Américains", a déclaré le candidat républicain à la Maison Blanche dans un communiqué. "Il est désormais apparent que la fondation Clinton est l'entreprise la plus corrompue de l'histoire politique".

"Elle doit être fermée immédiatement", a ajouté Donald Trump.

Sur Fox News, il a également appelé la fondation à rendre les dons aux pays "qui ont discriminé contre les femmes et les gays et tous les autres", une allusion aux dons de l'Arabie saoudite et d'autres pays qui ont versé des millions de dollars à la fondation au cours des années pendant lesquelles Hillary Clinton dirigeait la diplomatie américaine, de 2009 à 2013.

La Fondation Clinton, créée par l'ancien président démocrate à son départ de la Maison Blanche en 2001, lève des fonds aux Etats-Unis et à l'étranger, de la part de particuliers, d'entreprises et d'Etats, pour un total de 218 millions en 2014.

Ces dons ont suscité des questions sur d'éventuels conflits d'intérêts lorsque des donateurs avaient également des intérêts à défendre devant le département d'Etat alors dirigé par Hillary Clinton. Des garde-fous avaient été mis en place mais cela n'a pas empêché certains dons d'échapper aux contrôles qu'était censée exercer l'administration.

Des messages ont également été découverts récemment, dans lesquels un proche de Bill Clinton à la fondation écrivaient à deux proches collaborateurs d'Hillary Clinton au département d'Etat pour demander à ce qu'un donateur de la fondation, le milliardaire libano-nigérian Gilbert Chagoury, soit reçu par un responsable diplomatique américain au Liban.

Jeudi, Bill Clinton a annoncé qu'en cas de victoire de sa femme à l'élection de novembre, sa fondation n'accepterait plus de dons en provenance de l'étranger ou d'entreprises, et que lui-même démissionnerait du conseil d'administration.

Le directeur de campagne d'Hillary Clinton, Robby Mook, a répété dimanche que la fondation fournissait des traitements contre le sida à plus de 10 millions de personnes ou qu'elle avait réduit le coût des médicaments contre le paludisme de 90%.

"La fondation dit aujourd'hui qu'elle est prête, si Hillary était élue présidente, à prendre des mesures sans précédent et à aller encore plus loin en termes de transparence et de limites", a déclaré Robby Mook sur CNN.

Avec AFP

Toutes les actualités

Pour Herman Cohen, Joe Biden a le vent en poupe

Pour Herman Cohen, Joe Biden a le vent en poupe
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:00 0:00

Le président Donald Trump et son challenger Joe Biden ont croisé le fer à Nashville

Le président Donald Trump et son challenger Joe Biden ont croisé le fer à Nashville
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:35 0:00

Dernier débat entre Trump et Biden: pas de vainqueur ni de vaincu

Le président américain Donald Trump et l'ancien vice-président Joe Biden lors du débat présidentiel final au Curb Event Center de l'Université Belmont à Nashville, Tennessee, États-Unis, le 22 octobre

Le président américain Donald Trump, candidat du parti républicain et son challenger démocrate, l'ancien vice-président Joe Biden, ont engagé lors d'un débat animé jeudi soir, avant l'élection présidentielle du 3 novembre, présentant à la nation des points de vue très divergents.

Pendant 90 minutes, les deux adversaires ont défendu chacun ses positions et attaqué celle de l'autre sur les grandes thématiques du jour. Entre autres: la gestion de la crise du coronavirus, l'assurance santé, l'immigration, les inégalités économiques, la criminalité, et les tensions raciales, ainsi que le changement climatique.

En fin de compte, le président Trump a déclaré qu'il méritait un deuxième mandat à la Maison Blanche parce que lui seul est capable de relancer la plus grande économie du monde. Par contre, a-t-il ajouté, si Joe Biden gagne, le pays connaitra "une dépression comme personne n'en a jamais vu."

Pour sa part l'ancien vice-président Biden, un incontournable de la scène politique américaine pendant près d'un demi-siècle, a assailli à plusieurs reprises l'administration Trump comme étant malavisée, indifférente et chaotique. Il a promis de réunifier le pays.

"Nous allons avoir la science plutôt que la fiction et l’espoir plutôt que la peur", a déclaré Joe Biden. "Cette élection porte sur la décence, l’honneur, le respect et le traitement des personnes avec dignité. Vous n’avez pas obtenu cela ces quatre dernières années."

Bien que les deux candidats aient marqué des points importants lors de ce dernier débat, aucun ne semblait avoir pris le dessus ou avoir porté un coup révélateur qui pourrait immédiatement modifier le cours de la campagne.

Plus civil, moins rancunier

Même avec des attaques pointues l'un contre l'autre, leur deuxième et dernier débat, 12 jours avant les élections, a été plus civil et moins rancunier que la première fois qu'ils se sont affrontés fin septembre. La modératrice du débat, la correspondante de NBC News à la Maison Blanche, Kristen Welker, a gardé la discussion sous contrôle.

Les deux candidats, tous deux âgés de plus de 70 ans, se sont interrompus mutuellement, mais pas autant qu'il y a trois semaines.

Les enjeux du dernier débat Trump-Biden
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:38 0:00

Entre temps, plus de 47 millions d'Américains ont déjà voté tôt par courrier ou en personne.

Lors du débat présidentiel du 22 octobre 2020 à Nashville, dans le Tennessee.
Lors du débat présidentiel du 22 octobre 2020 à Nashville, dans le Tennessee.

Article traduit et adapté de l'anglais par VOA Afrique. Lire l'original: "Trump, Biden Engage in Spirited Last Debate Before Election"

Dernier débat plutôt respectueux entre Trump et Biden

Dernier débat plutôt respectueux entre Trump et Biden
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:12 0:00

"Sembene à travers l’Afrique": entretien avec le professeur Samba Gadjigo

"Sembene à travers l’Afrique": entretien avec le professeur Samba Gadjigo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:20 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG