Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Burkina-Faso

Djibril Bassolé devant la justice

L’ex-ministre des affaires étrangères bu Burkina Djibrill Bassolé lors d’une visite à Bruxelles, 5 février 2013.

Au Burkina Faso, le Général de gendarmerie Djibril Bassolé a comparu mercedi. L’ancien ministre des Affaires étrangères est poursuivi pour son rôle présumé dans le putsch de 2015.

Djibril Bassolé a plaidé non coupable. Ses avocats rejettent le rapport d’expertise d’une bande sonore, des écoutes téléphoniques qui l’accablent.

"Je ne reconnais pas les faits, je plaide non coupable", a déclaré à la barre mercredi matin tout de blanc vêtu, Djibril Bassolé, l’ancien chef de la diplomatie de Blaise Compaoré.

Djibrill Bassolé plaide "non coupable"
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:59 0:00

Mais ses avocats demandent la parole et exigent un sursis. Ils rejettent l’expertise d’une bande sonore issue d’écoute téléphonique impliquant le général Bassolé et Guillaume Soro, le Président de l’Assemblée nationale de Côte-d’Ivoire.

Me Dieudonné Bonkoungou, l’un des avocats de Djibril Bassolé, à Ouagadougou, le 20 décembre 2018. (VOA/Lamine Traoré)
Me Dieudonné Bonkoungou, l’un des avocats de Djibril Bassolé, à Ouagadougou, le 20 décembre 2018. (VOA/Lamine Traoré)

"Le sursis à statuer n’est pas une demande spécifique de M. Bassolé. L’action principale de M. Bassolé, c’est de montrer en quoi l’expertise de l’Allemand est un faux. La loi dit que lorsqu’un se plaint d’un tel document versé au dossier comme étant un faux, le juge a le choix soit de passer outre soit de sursoir à statuer", souligne Me Dieudonné Bonkoungou, l’un des avocats de Djibril Bassolé.

Le rapport d’expertise est donc faux selon les avocats du général.

"L'expert a dû reprendre son rapport pour purger les vices pour le rendre valable. Ce n’est pas possible à ce stade. Cela revient à dire qu’il n’y a pas de fiabilité dans le travail. Si à tout moment on peut corriger, c’est que c’est un faux et ce n’est pas admissible en droit, en procédure pénale même en simple procédure civile ce n’est pas admissible", explique Me Bonkoungou.

Les avocats de la partie civile eux estiment que La Défense de Djibril Bassolé a toujours été articulée autour des questions de procédures de l’instruction jusqu’au jugement. Pour eux, ce rapport d’expertise est irréversible.

Me Guy Hervé Kam, avocat de la partie civile, à Ouagadougou, le 20 décembre 2018. (VOA/Lamine Traoré)
Me Guy Hervé Kam, avocat de la partie civile, à Ouagadougou, le 20 décembre 2018. (VOA/Lamine Traoré)

"On parle aujourd’hui du faux concernant le rapport d’expertise qui je vous le rappelle est dans le dossier depuis le 14 décembre 2016. Et toutes les irrégularités concernant ce rapport d’expertise ont été soulevées par la défense de Bassolé et tranchées par les juges au niveau de la chambre de contrôle", souligne Me Guy Hervé Kam.

Il poursuit : "en réalité, ce rapport d’expertise est aujourd’hui juridiquement dans du marbre et il est irréversible. Maintenant c’est tout à fait de façon opportune que la défense de Bassolé voulant obtenir le sursis à statuer dépose une plainte pour faux et s’en prévaloir aujourd’hui pour demander le sursis. C’est juste des artifices de nature procédurale mais qui en réalité n’ont rien de sérieux".

Le tribunal rendra sa décision sur la demande de sursis vendredi. Mais le procès lui-même sera suspendu du 21 décembre au 7 janvier 2019, pour raison de fêtes de fin d’année.

Toutes les actualités

Trois policiers tués dans une embuscade

Trois policiers tués dans une embuscade
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:04 0:00

Trois policiers tués dans une embuscade

Trois policiers tués dans une embuscade
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:35 0:00

Mort de DJ Arafat, le Burkina sous le choc

DJ Arafat

L’Afrique continue de pleurer la star du coupé décalé Dj Arafat. Et au Burkina Faso, pays voisin de la Côte d’Ivoire, la mort du musicien ivoirien est toujours un choc.

Des fans de la musique, tous regrettent et déplorent cette perte brutale et sèche de DJ Arafat. Pour certains, il sera difficile de le remplacer.

Burkina Faso pleure la star du coupé décalé Dj Arafat
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:56 0:00

La mort lundi de DJ Arafat a choqué les Burkinabè. Dj Arafat, la star du coupé décalé, le Daïshikan, l’un de ses multiples derniers surnoms s’en est allé au lendemain d’un accident sur sa moto. Les Chinois comme il appelait ses fans sont désemparés.

"Arafat, c’est une personne dont je n’appréciais pas bien la musique, mais plutôt sa personnalité, sa façon d’être. Il se battait pour être célèbre. Il faisait tout pour arriver à ses fins. Sa mort m’a beaucoup choquée", a dit Nafi Ouédraogo, fascinée par la personnalité du musicien et son esprit combatif.

Il faut se questionner maintenant sur l’avenir du coupé décalé.

"Il n’y aura pas de remplaçant, c’est fini ça Douk Saga (NDLR, créateur du Coupé Décalé), en partant, avait un certain nombre de 'soldats' qui étaient prêts à assurer la relève. Le Beerus Sama (NDLR, un autre Surnom d'Arafat) est parti quand tu regardes autour il n’y a personne qui a le charisme et le leadership nécessaire pour conduire ce mouvement. De plus en plus, les gars font de la Trap, de l’AfroTrap et le coupé décalé était en perte de vitesse", a affirmé Salif Ouédraogo dit Ackermann, un inconditionnel de DJ Arafat et ce, depuis des années qui connait bien le parcours du musicien.

Du côté des professionnels de la musique au Burkina, c’est une énorme perte pour l’Afrique cette disparition de Arafat.

"Il a marqué son passage, c’est une icône Il a bouleversé le monde du show-biz par sa manière d’être. Sa manière était assez particulière avec ses buzz", a fait savoir Salfo Soré dit Jah Presse, l’un des plus grands promoteurs et organisateurs d’événements du pays

"Quand on a appris cette nouvelle on a pensé à un premier temps qu’on était encore dans la logique du buzz. C’est un grand choc pour toute la Côte d’Ivoire, toute l’Afrique mais aussi pour tous les jeunes qui s’identifient à cet artiste musicalement parlant", selon Papus Ismaïla Zongo, un producteur de musique. Son musicien Floby a d’ailleurs collaboré avec DJ Arafat.

La nouvelle de la mort du célèbre artiste ivoirien DJ Arafat continue de faire des vagues
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:32 0:00

"Moi je pense que c’est un roi. Il le disait lui-même qu’il allait mourir comme un roi. C’est quelqu’un qui est vraiment aimé, qui a le monde derrière lui. Ça fait mal, très mal. C’est un gros coup dur pour l’Afrique et le monde entier", a indiqué Imilo Le Chanceux, la star du coupé décalé au Burkina. Il a connu le boss de la Yôrô Gang.

DJ Arafat s’est produit plusieurs fois au Burkina Faso où il comptait des milliers de fans. Ce qui lui a valu d’ailleurs le trophée de Kundé du meilleur artiste de l’Afrique de l’Ouest en 2011, c’est la plus grande distinction de la musique au Burkina.

Burkina Faso pleure la star du coupé décalé Dj Arafat

Burkina Faso pleure la star du coupé décalé Dj Arafat
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:56 0:00

Les associations dénoncent le nouveau code pénal "liberticide" burkinabè

La devanture du Conseil supérieur de la communication (CSC), Ouagadougou, le 12 août 2019. (VOA/Lamine Traoré)

Le président du Faso a promulgué la semaine dernière le nouveau code pénal du pays.  La nouvelle disposition punie la divulgation de certaines informations liées aux actes de terrorisme.

Des organisations professionnelles de médias et des défenseurs des droits humains estiment que le nouveau code pénal est une entrave à la liberté de presse et d’expression.

Le président Roch Marc Christian Kaboré a promulgué la semaine dernière le nouveau code pénal
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:30 0:00

Le nouveau code pénal porte sur quatre principales infractions: "la participation à une entreprise de démoralisation des forces de défense et de sécurité, la publication d‘une fausse information de nature à faire croire qu’une destruction de biens ou une atteinte aux personnes a été commise, la publication et la diffusion d’informations relatives aux déplacements, à la position géographique, aux armes des Forces de défense et de sécurité de nature à porter atteinte à l’ordre public ou à la sécurité des personnes et des biens et enfin la publication en direct d’images ou sons de nature à compromettre le déroulement d’une opération ou d’une intervention des Forces de défense et de sécurité en cas de commission d’actes de terrorisme".

"Elle n’est pas seulement liberticide pour la presse, mais elle est aussi liberticide pour le citoyen lui-même dans le cadre de l’exercice du droit constitutionnel à l’information mais également aussi la liberté d’expression qui est reconnue par la même constitution", a dit Boureima Ouédraogo, directeur de publication du journal d’investigation Le reporter et président de la Société des éditeurs de presse privée.​

Il poursuit : "Cette loi ainsi adoptée et promulguée risque de créer beaucoup plus de soucis qu’elle ne résoudra parce que je vois mal un journaliste qui se mettrait en retrait par rapport à une question d’attaque terroriste sous prétexte qu’une loi a été adoptée et peut me l’empêcher".

Pour les organisations de défense des droits humains il y a véritablement "atteinte aux libertés et aux droits humains".

Urbain Yaméogo, Directeur exécutif du Centre d’information et de formation en matière des droits humains en Afrique (CIFDHA), Ouagadougou, le 12 août 2019. (VOA/Lamine Traoré)
Urbain Yaméogo, Directeur exécutif du Centre d’information et de formation en matière des droits humains en Afrique (CIFDHA), Ouagadougou, le 12 août 2019. (VOA/Lamine Traoré)

"La liberté d’expression, la liberté d’opinion, la liberté de presse et le droit à l’information des citoyens qui sont reconnus aussi bien dans notre constitution que dans différents instruments que le Burkina a ratifiés notamment l’article 19 du pacte international relatif aux droits civils et politiques", a déclaré Urbain Yaméogo, Directeur exécutif du Centre d’information et de formation en matière des droits humains en Afrique (CIFDHA).

La loi a été promulguée par le Président du Faso Roch Kaboré le 31 juillet et le décret a été publié dans un numéro spécial du Journal officiel, le 1er août. Cela n’est pas une surprise du point de vue de la forme.

Siaka Coulibaly, analyste politique, Ouagadougou, le 12 août 2019. (VOA/Lamine Traoré)
Siaka Coulibaly, analyste politique, Ouagadougou, le 12 août 2019. (VOA/Lamine Traoré)

"Le chef de l’Etat ne peut pas contredire un projet qui a été mûri au sein de son équipe gouvernementale. Cela donne encore plus d’espace à l’arbitraire parce qu’il reviendra aux acteurs du système judiciaire de déterminer en quoi une information devient attentatoire à l’ordre public? On aura une situation de recul du point de vue des libertés", a expliqué l’analyste politique Siaka Coulibaly.

Les quatre infractions de ce nouveau code pénal sont punies chacune d’une peine d’emprisonnement de 1 à 10 ans et d’une amende de 300.000 à 2 millions de francs CFA. La peine peut aussi être lourde. Un emprisonnement de 5 à 10 ans et une amende de 5 millions à 10 millions de francs CFA.

Voir plus

XS
SM
MD
LG