Liens d'accessibilité

Deux soldats maliens tués dans une embuscade au Mali


La Fama (force armée malienne) patrouille dans le cercle d'Ansongo, région de Gao, au Mali, le 13 mars 2017. (VOA/Kassim Traoré)

Mercredi, l'armée malienne est tombée dans une nouvelle embuscade entre Diabaly et Nampala dans la région de Ségou, avec un bilan provisoire deux morts, plusieurs blessés et des portés disparus.

Serein et confiant, ce convoi de ravitaillement des Famas a quitté Diabaly, afin de mettre le cap sur Nampala et le camp plus avance de l'armée malienne dans la région de Ségou, située à 240 km de la capitale Bamako, au centre du Mali.

En quittant la zone de Diabaly depuis le village de Tikerefinadji, des hommes armés non identifiées ont ouvert le feu.

Les véhicules d'escorte qui se trouvaient derrière le convoi ont été touchés.

Aux environs de 17 heures, le convoi de ravitaillement de l’armée malienne est tombé dans cette énième embuscade entre Nampala et Diabaly, avec un bilan provisoire deux mort, des blessés et plusieurs porté disparus.

Dans le feu de l'action deux blessés graves sont arrivés à Diabaly avant d'être évacué vers l'hôpital régional de Ségou.

Les écoles et mairies de Gouro et Sare dans le cercle de Youwarou, région de Mopti, ont été incendiés le même jour par des individus armés non identifiés.

Kassim Traoré, correspondant à Bamako

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG