Liens d'accessibilité

Deux policiers tués devant une église d'une ville côtière au Kenya

  • VOA Afrique

Située au sud de Mombasa, principal port d'Afrique de l'Est, Ukunda abrite un aéroport utilisé par de nombreux touristes visitant la partie sud de la côte kényane, avec notamment les plages de Diani et Tiwi.

Deux policiers kényans ont été tués par des hommes armés non identifiés dimanche alors qu'ils montaient la garde devant une église de la ville d'Ukunda, sur la très touristique partie sud de la côte kényane bordant l'océan Indien.

"Nous avons perdu deux agents de police, tués par balle à l'église", a déclaré Larry Kieng, chef de la police de la région de la côte. Les assaillants, à bord d'une moto, "leur ont tiré dessus et se sont emparés de leurs armes", a-t-il ajouté.

"Une enquête a été ouverte et nous n'excluons pas l'hypothèse terroriste, car il ne s'agit pas ici d'un simple braquage", a ajouté M. Kieng, s'adressant à la presse, précisant qu'un des deux agents est mort sur le coup tandis que l'autre a succombé à ses blessures à l'hôpital.

L'extrême sud de la côte kényane a été largement épargnée par les attaques des islamistes somaliens shebab qui ont frappé le nord-est du pays ces dernières années et, à plusieurs reprises, d'autres parties de la côte.

Depuis le mois de mai, plus de 20 policiers et une vingtaine de civils ont été tués lors d'une recrudescence d'attaques à l'aide d'engins explosifs artisanaux placés au bord des routes dans l'est et le nord-est du Kenya, mais ces attentats sont restés circonscrits à la région proche de la frontière somalienne, à plus de 200 kilomètres au nord d'Ukunda.

Les shebab ont juré la perte du fragile gouvernement central somalien, soutenu par la communauté internationale et par les 22.000 hommes de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom).

Depuis son intervention militaire dans le sud de la Somalie en 2011 pour lutter contre les shebab, le Kenya a été la cible de plusieurs attentats meurtriers, notamment ceux du centre commercial Westgate à Nairobi (septembre 2013 - 67 morts) et de l'université de Garissa (avril 2015 - 148 morts).

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG