Liens d'accessibilité

Deux morts suite à des affrontements sur des questions de religion au Bénin


Une séance de vodoun à Cotonou, au Bénin, le 8 janvier 2017. (VOA/Ginette Fleure Adande)

L'imminence de la fête des religions endogènes est au cœur d'une manifestation de violences entre adeptes du culte vodoun et les fidèles d'une communauté chrétienne.

L'intolérance religieuse était au coeur d'un violent affrontement soldé par deux morts, plusieurs blessés et des dégâts matériels assez lourds.

La scène a eu lieu dimanche à Abomey, cité historique située à plus de trois heures de route en quittant Cotonou pour le nord du pays.

Au coeur de cet affrontement sanglant, une croisade d'évangélisation initiée par une communauté chrétienne, objet de bien de mépris au Bénin parce que dirigée par une femme qui se fait appeler Dieu le créateur.

Tout est parti des propos et actes de provocation venant de ces chrétiens qui ont promis de rentrer dans les couvents le 10 janvier, jour de la fête des religions endogènes pour restaurer l'autorité de Dieu.

Cela s'est poursuivi par des propos diffamatoires à l'encontre du roi Behanzin et les gardiens de la tradition.

L'affrontement a duré des heures. Une partie des chrétiens mis en cause sont protégés par les forces de l'ordre tant la population s'est déchaînée pour en finir avec les provocations devenues fréquentes au sein de cette communauté de chrétiens convaincus que les autres religions, surtout les endogènes, restent l'"incarnation du mal".

Les enquêtes se poursuivent pour retrouver les responsables.

Ginette Fleure Adande, correspondante à Cotonou

XS
SM
MD
LG