Liens d'accessibilité

Deux islamistes condamnés en Allemagne pour avoir rejoint la Somalie et la Syrie


Un procès au tribunal régional de Berlin, Allemagne, 13 juin 2017.

Deux jihadistes ont été condamnés vendredi par un tribunal allemand dans deux affaires distinctes à des peines de prison ferme pour avoir rejoint des milices islamistes en Somalie et en Syrie, a annoncé la juridiction.

Dans une première affaire, le tribunal de Francfort a jugé au terme d'un an de procès qu'un accusé, âgé de 29 ans et identifié comme Abshir Ahmed A., a participé à des combats armés en Somalie entre début 2012 et début 2014, selon un communiqué. Il a été condamné à deux ans et dix mois de détention.

Le parquet avait requis trois ans et demi de prison à l'encontre de cet homme, détenteur de la nationalité allemande et natif de Mogadiscio.

Au terme d'un processus de radicalisation de plusieurs mois, il s'était envolé fin janvier 2012 vers la Somalie pour y suivre "durant presque quatre mois" une formation, notamment au combat, dans un camp des shebab, affiliés à Al-Qaïda et en lutte contre le gouvernement somalien, selon le tribunal.

Il avait ensuite été affecté à une base de la milice mais avait cessé rapidement de combattre pour des "raisons de santé", selon la même source. L'homme a contesté avoir participé à des combats.

Dans une affaire distincte, la même juridiction a condamné vendredi Özkan C., un Turc de 28 ans, à deux ans et huit mois de prison pour avoir rejoint la milice Junud al-Sham ("les soldats du Levant"), un groupe jihadiste proche de la branche syrienne d'Al-Qaïda, avant d'intégrer les rangs de l'organisation Etat islamique (EI), selon un communiqué du tribunal.

Déjà actif depuis plusieurs années sur la scène salafiste de la région de Francfort, il avait quitté en juin 2013 l'Allemagne accompagné de sa femme ainsi que de deux amis et leurs épouses, pour se rendre en Syrie et y rallier le groupe Junud al-Sham.

Il a alors reçu dans un camp d'entraînement une formation aux armes et également prodigué des cours d'arabes à d'autres jihadistes allemands.

Özkan C. était finalement revenu en Allemagne "mi-décembre 2013", selon le tribunal.

Les tribunaux allemands ont condamné plusieurs jihadistes de retour dans le pays après avoir combattu pour des groupes ou des milices islamistes à l'étranger.

Fin 2016, trois Allemands avaient ainsi écopé de peines allant jusqu'à quatre ans et demi de prison ferme pour avoir rejoint des milices jihadistes en Syrie en 2013.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG