Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Deux hauts responsables entendus dans une opération anticorruption au Gabon


La police gabonaise à Libreville, le 17 décembre 2017.

Juste-Valère Okologo, directeur général de la Société nationale immobilière, et Alain Ditona, président du conseil d'administration de la Compagnie minière de l'Ogoué et ancien patron de la Caisse de dépôts, sont entendus par les services de sécurité gabonais depuis mardi, selon le procureur de la République, Steeve Ndong Essame Ndong

Deux hauts responsables gabonais sont en garde à vue depuis mardi à Libreville dans le cadre de l'opération anticorruption "Mamba" lancée début 2017 au Gabon par les autorités, a indiqué jeudi le parquet à l'AFP.

>> Lire aussi : Démission d'une ministre entendue dans une affaire de corruption au Gabon

M. Okologo est soupçonné d'avoir détourné de l'argent public lors d'un crédit accordé par une banque privée à la SNI pour la construction de logements. L'examen de ces décaissements a "fait apparaître des incohérences importantes", selon le journal L'Union, pro-gouvernemental.

De même source, des soupçons de malversations financières planent sur M. Ditona, du temps où il était président de la Caisse des dépôts et de consignations.

Les deux hommes sont entendus au siège des services de la direction générale des contre-ingérences et de la sécurité militaire, les renseignements de l'armée.

Plusieurs personnalités publiques, hauts fonctionnaires et ex-ministres, dont celui du Pétrole, ont été écroués dans le cadre de l'opération "Mamba". Mais aucun n'a été jugé à ce jour, alors que la presse gabonaise a fait état de la mise en place prochaine d'une Cour criminelle spéciale pour juger les présumés auteurs de détournements de fonds publics.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG