Liens d'accessibilité

Deux cents chefs de village et des élus interpellent le gouvernement malien


La marche des chefs de village et des élus à Bamako, le 26 novembre 2017. (VOA/Kassim Traoré)

Au Mali, 200 chefs de villages, des élus nationaux et locaux ont marche dimanche à Bamako pour demander l'opérationnalisation de neuf régions.

Les marcheurs sont partis de la Bourse du Travail pour la Primature, ils ont été reçus par le chef du gouvernement et certains ministre. La manifestation a été organisée par le collectif des régions non opérationnelles.

Au lieu d'un dimanche de mariage, le dimanche a vu une marche de 200 chefs de villages, des maires et députes qui ont marché de la bourse du travail à la primature. Ces marcheurs ont perturbé des nombreux cortèges de mariages sur leur passage.

Les manifestants exigent le respect de la loi N°2012-017 du 2 mars 2012, portant création de circonscriptions administratives en république du Mali a érigé Nioro, Kita, Dioïla, Nara, Bougouni, Koutiala, San, Douentza et Bandiagara en région.

"Nous voulons que les responsables écoutent les citoyens", explique Youssouf Ongoiba, maire. "Le Mali en a assez".

La marche des chefs de village et des élus à Bamako, le 26 novembre 2017. (VOA/Kassim Traoré)
La marche des chefs de village et des élus à Bamako, le 26 novembre 2017. (VOA/Kassim Traoré)

Certains délégués venus des neuf régions disent "non" à la tenue des élections locales et régionales dans leurs régions tant qu’elles ne seront pas opérationnelles.

"Il n'a aura pas d'élection", tranche Colonel Major Youssouf Konate.

Le ministre de l'administration totale a pris la parole pour faire une proposition d'opérationnalisation de 3 régions chaque année, cette proposition n'est pas du gout des marcheurs, comme l'explique Mamba Coulibaly président du collectif des régions non opérationnelles.

Ce mardi les deux parties vont se retrouvent autour du premier ministre pour trouver une solution a ce problème.

Kassim Traoré, correspondant à Bamako

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG