Liens d'accessibilité

Des corps s'échouent à Lesbos, pas de naufrage signalé en Grèce


Ahmed Khalil Isa, 15 ans, adolescent syrien handicapé, est assis dans son fauteuil roulant devant la tente de sa famille au camp de réfugiés de Ritsona, au nord d'Athènes, Grèce, 19 septembre 2016.

Trois corps ont été découverts sur les rivages de l'île grecque de Lesbos depuis le 5 novembre, ont annoncé samedi les gardes-côtes grecs, mais aucun naufrage de migrants n'a été signalé.

Les corps d'une adolescente, d'un garçon et apparemment d'un homme, tous en état de décomposition avancée, ont été découverts séparément, a indiqué une porte-parole des gardes-cotes.

"Il est trop tôt pour tirer des conclusions, les corps doivent être examinés", a déclaré à l'AFP une porte-parole des gardes-côtes.

Selon des médias, les morts seraient des migrants, mais aucun naufrage récent d'un bateau qui aurait pu les transporter n'a été signalé aux autorités.

Le médecin légiste a indiqué que le corps de la fillette, découvert le 5 novembre, avait séjourné dans les eaux pendant dix jours.

Le naufrage le plus récent d'un bateau de migrants en Grèce remonte au 3 novembre, lorsque trois personnes au moins s'étaient noyées près de l'île égéenne de Kalymnos, loin de Lesbos.

Le dernier naufrage s'étant produit près de Lesbos remonte à avril. Une dizaine de personnes dont deux enfants avaient péri.

Mais il est invraisemblable que les corps qui viennent d'être découverts soient ceux de victimes d'un naufrage aussi ancien, a relevé la porte-parole des gardes-côtes.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG