Liens d'accessibilité

Deux explosions dans une usine chimique d'Arkema au Texas

  • VOA Afrique

Une des usines d'Arkema en France, près de Marseille, le 26 avril 2010.

Inondée et privée d'électricité donc de capacité de réfrigération de ses matériaux hautement inflammables, l'usine du groupe chimique français Arkema à Crosbyau nord-est de Houston représentait un risque depuis plusieurs jours, qui avait entraîné la mise en place d'un périmètre d'évacuation de trois kilomètres.

Les services de secours ont signalé deux explosions et des fumées noires vendredi vers 2 heures locales (5 heures GMT), a annoncé Arkema dans un communiqué. Ce site fabrique des peroxydes organiques, un composé entrant dans la fabrication de plastiques et de produits pharmaceutiques.

"Les peroxydes organiques sont extrêmement inflammables et, en accord avec les autorités, la meilleure chose à faire est de laisser l'incendie s'éteindre de lui-même", a expliqué Arkema, invitant la population à rester loin de l'usine par crainte de nouvelles explosions.

Un peu plus tard, le groupe a pressé les personnes restées dans le périmètre de couper leur air conditionné "pour éviter une possible exposition aux fumées". Car les émanations peuvent notamment provoquer "des irritations oculaires, de la peau et/ou respiratoires" ainsi que nausées et somnolence, a-t-il prévenu, soulignant de nouveau que d'autres explosions pourraient survenir.

Arkema avait auparavant dit s'attendre au pire. Noyée sous 1,80 mètre d'eau et privée d'électricité, l'usine avait perdu ses capacités de réfrigération des matériaux, confrontés en conséquence à un risque d'explosion et d'incendie.

"Les peroxydes organiques sont extrêmement inflammables et, en accord avec les autorités, la meilleure chose à faire est de laisser l'incendie s'éteindre de lui-même", a expliqué Arkema.

"La population locale doit savoir que les produits sont stockés dans plusieurs endroits sur le site, et le risque de nouvelles explosions existe. Ne retournez pas dans la zone évacuée avant que les services de secours locaux n'aient annoncé qu'il est possible de le faire en toute sécurité", a ajouté le groupe.

Accompagnée de pluies diluviennes, la tempête Harvey a fait au moins 33 morts depuis son arrivée sur le Texas vendredi dernier.

Arkema est une multinationale basée près de Paris, née de la restructuration de la branche chimie du géant pétrolier Total.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG