Liens d'accessibilité

Des eurodéputés mettent en cause "la légitimité" de Bongo


Le président Ali Bongo Ondimba du Gabon, 10 novembre 2015.

Des députés européens ont mis en cause "la légitimité" du président gabonais Ali Bongo Ondimba invoquant les "résultats officiels extrêmement douteux" du scrutin présidentiel du 27 août.

Le Gabon s'est opposé à l'adoption de cette résolution lors d'une assemblée parlementaire UE/Afrique Caraïbe Pacifique (ACP) qui s'est tenue à Naïrobi de lundi à mercredi.

Le projet de texte européen considère "que les résultats officiels de l'élection présidentielle manquent de transparence et sont extrêmement douteux, ce qui a eu pour effet de mettre en cause la légitimité du président Bongo", d'après la version transmise par le député européen Jo Leinen, présent à Nairobi.

La résolution avait été déposée entre autres par M. Leinen (social-démocrate) et Mariya Gabriel (PPE, droite), tous deux observateurs électoraux européens au Gabon en août dernier.

Cheffe de la Mission d'observation électorale (MOE) de l'UE, Mme Gabriel a présenté le 12 décembre à Libreville son rapport final évoquant "des anomalies" qui "mettent en question l'intégrité du processus de consolidation des résultats et du résultat final de l'élection".

La résolution demandait un "recomptage des voix" "devant l'Union africaine et les Nations unies", ainsi qu'une "enquête indépendante et objective" sur les violences post-électorales.

Le Gabon s'est opposé à ce texte qui a été rejeté, tout comme une contre résolution présentée par Libreville, indique l'entourage de M. Leinen.

Une résolution sur le Gabon devrait être représentée devant le Parlement européen lors de la prochaine session à Strasbourg mi-janvier, indique M. Leinen, selon qui il existe un consensus entre les différents groupes politiques.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG