Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Amériques

Des dizaines de cas de Covid-19 dans un foyer pour filles en Inde

Ecolières à Roja Mayong dans l'Etat d'Assam en Inde. (Anupam Nath/AP)

Des dizaines de filles d'un refuge public pour victimes d'abus ont été testées positives au coronavirus, ont indiqué lundi les autorités indiennes, faisant craindre de nombreuses contaminations dans ce type de structures publiques.

Une enquête a été ouverte après l'annonce que près de 60 des 171 filles vulnérables d'un refuge réservé aux mineures dans l'Etat de l'Uttar Pradesh (nord de l'Inde) avaient contracté la maladie.

"Nous avons au total 57 filles mineures qui ont été testées positives au coronavirus dans ce refuge", dont sept sont enceintes, a déclaré Ajeet Kumar, un agent de probation du district de Kanpur, dans l'Uttar Pradesh.

Les malades ont été transportées dans des hôpitaux, et le personnel et les autres pensionnaires du refuge placés en quarantaine.

"Le magistrat du district a ordonné une enquête sur la propagation de ces infections dans l'établissement", a ajouté M. Kumar.

Suite à la découverte de ces nombreux cas, le secrétaire général de l'Etat a instauré lundi de nouvelles mesures pour combattre l'épidémie de coronavirus -dont la prise de température et la limitation des visites- dans les refuges et orphelinats.

Ces nombreuses contaminations ravivent aussi les inquiétudes sur de possibles maltraitances des enfants abandonnés et orphelins dans les refuges, après une vague de scandales d'abus sexuels dans ce genre d'établissements en 2018, y compris dans l'Uttar Pradesh.

La pandémie a durement touché l'Inde, dont les villes sont très densément peuplées. Les hôpitaux sont submergés et les malades peinent à y trouver une place.

Chennai, dans le Sud, a instauré un nouveau confinement vendredi à cause d'une flambée de cas de Covid-19.

Avec une population de 1,3 milliard de personnes, l'Inde est le quatrième pays le plus durement touché au monde, avec plus de 425.000 malades, selon les chiffres officiels. 14.821 nouvelles infections ont été signalées lundi.

Les experts estiment que le nombre réel de cas est bien plus élevé et appellent à intensifier les tests sur la population.

Toutes les actualités

La gestion de la pandémie pourrait décider de l’issue de l'élection présidentielle

La gestion de la pandémie pourrait décider de l’issue de l'élection présidentielle
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:08 0:00

Minute Éco: nouveau budget en RDC et chômage des Américains naturalisés

Minute Éco: nouveau budget en RDC et chômage des Américains naturalisés
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:35 0:00

Des mesures pour enrayer une deuxième vague du nouveau coronavirus qui pointe timidement

Une personne portant un masque fait du vélo sur la place du Duomo, dans la Lombardie en Italie, après que le gouvernement a introduit de nouvelles mesures restrictives en raison d'une hausse du nombre d'infections par le COVID-19, Italie 19 octobre 2020. REUTERS/Flavio Lo Scalzo

Le nouveau coronavirus qui a déjà infecté plus de 40 millions de personnes et tué près de 1.114.500 dans le monde refait lentement surface après une courte période d'accalmie. Les autorités adoptent des nouvelles mesures pouvant faire craindre un nouveau confinement généralisé.

En Belgique, les cafés et restaurants garderont portes closes pour un mois à compter de ce lundi. La mesure se double d'un couvre-feu entre minuit et 5h du matin. Pareil pour la Slovénie qui va mettre en place un couvre-feu dès demain.

La Suisse interdit les rassemblements publics spontanés de plus de 15 personnes et réglemente les manifestations privées de plus de 15 personnes à compter d’aujourd’hui. Le port du masque devient obligatoire dans les espaces clos accessibles au public.

L'Autriche restreint aussi les rassemblements à six personnes à l'intérieur et à 12 personnes à l'extérieur, à l'exception des cérémonies funéraires.

L'Iran a enregistré lundi 337 décès supplémentaires liés au nouveau coronavirus.

L'Irlande sera le premier pays de l'UE à reconfiner l'ensemble de sa population pour six semaines, à partir de la nuit de mercredi à jeudi, pour faire face à la pandémie de Covid-19, a annoncé lundi son Premier ministre Micheal Martin. Tous les commerces non essentiels devront fermer et les bars et les restaurants ne pourront servir que de la nourriture à emporter.

Le Pays de Galles instaurera à partir de vendredi un confinement de deux semaines pour tenter de freiner la deuxième vague de la pandémie, introduisant ainsi les restrictions les plus dures au Royaume-Uni.

Le Canada a franchi lundi le cap des 200.000 cas et s'approchait des 10.000 morts, en pleine deuxième vague de coronavirus, selon les chiffres officiels des provinces compilés par plusieurs chaînes de télévision.

La frontière entre les Etats-Unis et le Canada restera fermée aux déplacements non essentiels jusqu'au 21 novembre. Les États-Unis restent le pays le plus touché en nombre de morts et de cas.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, suivi par le Brésil, l'Inde, le Mexique et le Royaume-Uni.

En Afrique du Sud Zweli Mkhize, ministre de la santé, et son épouse sont aussi testés positifs. M. Mkhize est le cinquième membre du gouvernement à attraper le virus.

Le secrétaire général de l'Organisation de libération de la Palestine Saëb Erakat, 65 ans, infecté par le nouveau coronavirus alors qu'il est atteint de fibrose pulmonaire, est dans un "état critique", a indiqué l'hôpital de Jérusalem où il a été transféré.

Nouveaux bilans et faits marquants de la pandémie dans le monde

Nouveaux bilans et faits marquants de la pandémie dans le monde
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:15 0:00

Les enjeux du prochain débat Trump-Biden

Les enjeux du prochain débat Trump-Biden
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:10 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG