Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Togo

Des étudiants togolais analysent l’impeachment

Jennifer Williams, assistante du vice-président Mike Pence (g) et le lieutenant colonel Alexander Vindman, adjoint du Conseil de sécurité nationale devant le Comité du renseignement de la Chambre des représentants du Capitole à Washington, le 19 novembre 2019.

L’impeachment ou la procédure de destitution du président américain ne fait pas débat qu’aux Etats-Unis. Au Togo certains étudiants fascinés par la politique américaine suivent de près cette actualité.

Pendant que les uns se mettent dans la peau des démocrates, les autres sans pour autant se réclamer du camp républicain mettent en garde contre le fait que Donald Trump pourrait tirer avantage de cette procédure.

Trump/ Ukraine : l'enquête est très suivie au Togo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:17 0:00


A l’American Corner de l’université de Lomé, un groupe d’étudiants est en plein débat. Le sujet de discussion, la procédure de destitution du président américain Donald Trump.

Samuel Ana, Lomé, le 13 novembre 2019. (VOA/Kayi Lawson)
Samuel Ana, Lomé, le 13 novembre 2019. (VOA/Kayi Lawson)


"C’est une procédure qui est en train d’expulser le président Trump de telle manière qu’il ne puisse pas postuler pour le prochain mandat", analyse Samuel Ana.

"Si cette stratégie a été mise en place, c’est parce qu’ils (les Américains, ndlr) ont constaté qu’ils ont eu des problèmes diplomatiques. Et du coup, Donald Trump ne pourra pas les aider à pouvoir les arranger. C’est pourquoi cette procédure a été enclenchée pour que le président soit enlevé".

Faridah Esso Ouro-Doni, Lomé, le 13 novembre 2019. (VOA/Kayi Lawson)
Faridah Esso Ouro-Doni, Lomé, le 13 novembre 2019. (VOA/Kayi Lawson)


Donald Trump n’a pas sa place à tête d’une puissance comme les Etats-Unis, soutient Faridah Esso Ouro-Doni.

"​Depuis 2016, je crois qu’il y a plusieurs décisions prises par Trump et son gouvernement qui nuisent non seulement aux Etats-Unis mais aussi au monde entier. Et tout le racisme, le sexisme et la misogynie qu’il prône, donc une personne comme cela ne devrait pas être à la tête de la première puissance au monde", détaille Mlle Ouro-doni.

Marcel Amenkey, Lomé, le 13 novembre 2019. (VOA/Kayi Lawson)
Marcel Amenkey, Lomé, le 13 novembre 2019. (VOA/Kayi Lawson)


Pour l’étudiant Marcel Amenkey, cette procédure est l’œuvre du camp démocrate pour ternir l’image de Donald Trump.

"Le Parti démocrate a trouvé une opportunité pour décrédibiliser ce président. Les démocrates essaient de juger le président alors que nous n’avons pas de claire évidence qu’il a vraiment commis ces actes", a indiqué M. Amenkey.

"Je pense que les démocrates ont en tête les élections de 2020 et ils ont peut-être peur que monsieur Donald Trump soit encore réélu. Donc ils essaient de le discréditer devant son électorat", a-t-il conclu.

Yehuza Ahamed, Lomé, le 13 novembre 2019. (VOA/Kayi Lawson)
Yehuza Ahamed, Lomé, le 13 novembre 2019. (VOA/Kayi Lawson)


Un autre étudiant, Yehuza Ahamed, qui épouse la théorie avancée par Marcel, estime que la procédure pourrait tourner à l’avantage de Donald Trump.

"Si les démocrates agissent autrement pour le destituer, ils risquent aussi que le gars revienne. Parce qu’il va profiter de cela pour être réélu pour un deuxième mandat", prédit Yehuza Ahamed.

Benjamin Kogblé, un membre de l’American Corner de l’université de Lomé affirme ne guère être surpris par cette procédure, car selon lui, Donald Trump serait un président par défaut.

Benjamin Kogblé, Lomé, le 13 novembre 2019. (VOA/Kayi Lawson)
Benjamin Kogblé, Lomé, le 13 novembre 2019. (VOA/Kayi Lawson)


"C’est un président qui n’était pas vraiment accueilli par la majorité de la population du monde. On ne s’attendait pas à voir Trump comme président", fait-il remarquer.

Le président américain, Donald Trump est visé par une procédure de destitution, lancée par les démocrates qui l’accusent d'avoir abusé de son pouvoir en demandant à l'Ukraine d'enquêter sur le candidat démocrate Joe Biden, en vue de la présidentielle de 2020.

Impeachment: audition de témoin clés, ouverte au public
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:37 0:00

Toutes les actualités

Rentrée scolaire au Togo: plus de 3 millions d’élèves retrouvent les classes

Rentrée scolaire au Togo: plus de 3 millions d’élèves retrouvent les classes
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:36 0:00

A Lomé, le restaurant Fruityfresh propose des menus uniquement à base de fruits

La démarche d'Aurélie Gniningan vise surtout à encourager les acteurs de la filière fruits au Togo.

A Lomé, la capitale togolaise, Fruityfresh est un restaurant qui propose des menus uniquement à base de fruits. L’initiative a été lancée en 2018 par Aurélie Gniningan. Non seulement le concept plait, mais il est un vrai plus pour les fruits locaux.

Jus de fruits, smoothies, salade de fruits, gâteaux de fruit et autres sont les délices qu'on peut savourer à Fruityfresh.

Didier est un inconditionnel de ce restaurant pas comme les autres. "Fruitifresh est l'un des meilleurs restaurant que j'ai découvert depuis 2019, je suis heureux d'y venir avec des amis, se réjouit-il. Sans compter que les fruits nous apportent beaucoup pour notre santé."

Pour Aurélie Gniningan la promotrice de ce projet, l'idée d’un restaurant fruitier est motivée par le désir d'apporter des changements dans les habitudes alimentaires de ses concitoyens. Mais comme elle l’explique, sa démarche vise surtout à encourager les acteurs de la filière fruits au Togo.

Aurélie Gniningan, la propriétaire de Fruityfresh à Lomé.
Aurélie Gniningan, la propriétaire de Fruityfresh à Lomé.

"C'est un projet qui vise à valoriser les fruits locaux, mais aussi à soutenir les producteurs de fruits, explique-t-elle. C'est pourquoi nous mêmes nous allons vers les producteurs, nous faisons les visites dans les champs. Nous suivons le processus de l'évolution à la maturité des fruits pour qu'il n'y ait pas de produits chimiques dans nos fruits. Du coup nous prônons vraiment les fruits locaux bio sans produits chimiques."

Un restaurant fruitier fait des merveilles à Lomé
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:51 0:00

Ananas, pastèques, oranges, papayes, mangues, tous ces fruits qui entrent dans la composition des menus du restaurant sont fournis chaque semaine par les producteurs de diverses régions du pays. Le père d'Aurélie, Denis Gniningan est aussi producteur de fruits, dans la préfecture des Lacs, à l'est de Lomé. Pour soutenir l’initiative de sa fille, il met aussi à disposition ses produits.

"En tant que producteur de fruits, j'essaye d'alimenter à temps le restaurant, cela me permet d'écouler rapidement mes produits, se félicite-t-il. Il est important de valoriser les fruits de chez nous, d'autant plus que nous arrivons à fournir du bio."

Depuis cinq ans, Aurélie s'attèle à faire aimer son concept aux togolais. Un concept inédit qui attire beaucoup de curieux et qui donne l'envie de ne plus se passer de fruits.

Jus de fruits, smoothies, salade de fruits, gâteaux de fruit et autres sont les délices qu'on peut savourer à Fruityfresh.
Jus de fruits, smoothies, salade de fruits, gâteaux de fruit et autres sont les délices qu'on peut savourer à Fruityfresh.

Un restaurant fruitier fait des merveilles à Lomé

Un restaurant fruitier fait des merveilles à Lomé
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:51 0:00

Face à l'urgence climatique, des Togolais s'activent au reboisement

Face à l'urgence climatique, des Togolais s'activent au reboisement
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:49 0:00

Dénonciations et applaudissements après des mesures contre la vie chère au Togo

Dénonciations et applaudissements après des mesures contre la vie chère au Togo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:43 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG